dimanche 10 août 2014

Le Mois Sherlock #1: Sherlock (BBC).


(bannière réalisée par Psychic-TV)



Bonjour à tous et à toutes!

J'espère que vous allez bien, mes amis lecteurs, qu'il fait beau chez vous, et que vous êtes prêts pour un nouvel article! C'est avec plaisir que je vous retrouve en ce dimanche, tout d'abord parce que je suis toujours ravie de vous retrouver, mais aussi et surtout parce qu'aujourd'hui je lance enfin un mois à thème spécial sur lequel je travaille depuis plusieurs semaines: en effet, depuis le mois de Janvier et ses articles consacrés à la littérature japonaise, je n'avais pas eu d'inspiration pour trouver un thème intéressant sur lequel écrire plusieurs chroniques. Et puis un jour, j'ai trouvé THE IDEA: pourquoi ne pas parler de l'un de mes personnages préférés de la littérature, le meilleur détective de l'univers, Sherlock Holmes! C'est donc avec excitation que je vous propose aujourd'hui le premier article d'un mois à thème dédié au héros emblématique d'Arthur Conan Doyle, et pour démarrer en beauté, j'ai décidé de travailler sur une série devenue culte en un temps record: Sherlock! Bonne lecture à tous et à toutes!


Pourquoi un mois Sherlock (et son programme)?
Avant d'entrer dans le vif du sujet, je tenais à vous expliquer un peu plus en détails pourquoi j'ai choisi Sherlock Holmes comme héros de ce mois à thème, ainsi que ce qui vous attend dans les jours/semaines à venir.
C'est petite que j'ai découvert Sherlock Holmes: je devais avoir 10 ans lorsque j'ai lu pour la première fois un livre qui s'est avéré être un véritable traumatisme. Ce livre, c'est The Hound of the Baskervilles (ou le Chien des Baskerville). Je l'avais trouvé dans la section enfants de ma bibliothèque, et j'ai été traumatisée par les descriptions du chien et certains passages un peu sanglants. Paradoxalement, même si je n'ai pas dormi pendant deux semaines après avoir lu ce livre, c'est à ce moment là que je me suis prise de passion pour Sherlock Holmes. Par la suite, j'ai dévoré les aventures de ce héros, vu un nombre incalculable de films et de téléfilms (même des horreurs dont vous n'avez pas idée), bref, je suis devenue Sherlocked. 
Sherlocked, au point de décider de consacrer mon mémoire de M2 à Sherlock Holmes: je ne vous donnerai pas trop d'informations là-dessus pour le moment, mais du coup avec ce mois à thème je travaille aussi un peu pour l'école!
Si Sherlock vous intéresse, je vous conseille de suivre les deux liens ci-dessous. Le premier vous amènera au libellé "Sherlock Holmes" du blog et aux articles que j'ai déjà écrits sur le détective, et le second vers une vidéo sur ma chaîne dédiée à A Scandal in Bohemia.


Quant au programme, sachez que je vous prépare pas mal de choses! En plus de l'article d'aujourd'hui, je travaille sur un article sur certains des films Sherlock Holmes, sur une chronique d'une ré-écriture de Sherlock Holmes, et sur trois articles sur des aventures de Sherlock. J'ai aussi prévu une petite vidéo sur la chaîne Youtube pour ceux que ça intéresse! Maintenant, penchons nous sur la série Sherlock by BBC!

Alerte spoiler!
Attention! Cet article risque de contenir quelques spoilers, même si je vais éviter au maximum d'en faire! Si vous n'avez pas vu la troisième saison de Sherlock, faites attention!


Quelques informations sur la série:
Une création de Steven Moffat et de Mark Gatiss:
Il est temps de nous attaquer au sujet du jour, la série Sherlock, création de la BBC! La BBC est LA chaîne emblématique de la Grande-Bretagne, et nombreux sont ses programmes qui s'exportent à l'étranger. C'est en particulier le cas des séries télévisées: depuis plusieurs années, elles sont de plus en plus présentes sur nos écrans et connaissent un certain succès. On peut par exemple mentionner Merlin, Being Human, Doctor Who, ou encore les mini-séries comme North and South et les adaptations des romans de Jane Austen.
Vers la fin des années 2000, deux personnages importants de la télévision britannique décident de s'associer pour produire une nouvelle série autour du personnage culte d'Arthur Conan Doyle: il s'agit de Steven Moffat et de Mark Gatiss. Steven Moffat est un nom qui semblera probablement familier aux fans de la série Doctor Who, série sur laquelle il travaille depuis plusieurs années en tant que scénariste et producteur; il s'est également illustré pour son travail au cinéma avec Le Secret de la Licorne de Steven Spielberg. Mark Gatiss, quant à lui, cumule plusieurs casquettes: il est à la fois acteur, scénariste, créateur de séries et auteur! Dernièrement, on a pu le voir dans la série Game of Thrones, et il a écrit des scénarios pour des séries comme Hercule Poirot, ou Doctor Who. Les deux hommes ont déjà travaillé ensemble par le passé, en particulier sur la série Jekyll, adaptation du roman de Robert Louis Stevenson. 
Le résultat de cette association donnera Sherlock, dont la première saison fut diffusée en 2010 pour la première fois, avec à la clé un succès incroyable!

Une interprétation moderne de l'oeuvre de Arthur Conan Doyle:
Avec ses soixante histoires, Sherlock Holmes est devenu l'un des personnages de fiction les plus célèbres de l'histoire de la littérature. Sa popularité est très forte, partout dans le monde, et même depuis la mort de son créateur il continue de susciter la passion des lecteurs. Il existe donc un nombre impressionnant d'adaptations de ses aventures, que ce soit au cinéma, à la télévision (séries et téléfilms), à la radio, ou encore au théâtre (je n'ai pas encore trouvé de version comédie musicale, mais dieu nous en préserve). Difficile donc de trouver une façon originale de mettre en scène les histoires de Sherlock Holmes, sans se casser la gueule! 



Steven Moffat et Mark Gatiss ont pris une décision assez risquée, qui pouvait soit être une réussite totale soit un énorme fail: replacer les aventures de Sherlock Holmes non pas dans leur cadre original (le Londres Victorien) mais dans un univers plus moderne. Sherlock à la sauce 2.0, pour faire simple! Un parti pris intéressant: en effet, entre l'époque victorienne, où la police et les méthodes d'investigation en étaient à leurs balbutiements, et aujourd'hui, beaucoup de choses ont évolué! Entre l'ADN, les progrès de la science, le développement des nouvelles technologies, internet et l'informatique, notre héros a à sa disposition une multitude de nouveaux outils. Un progrès à double tranchant, puisque ses ennemis ont les mêmes outils sous la main. 

Si les éléments essentiels de l'oeuvre de Arthur Conan Doyle ont été gardés (221B Baker Street, Madame Hudson, Sherlock et son violon, les personnages et les énigmes), l'univers de Sherlock est emprunt d'une modernité indéniable! Une modernité qui se voit également à la façon dont la réalisation est effectuée, notamment lors des séquences où Sherlock réfléchit ou résout un problème. C'est un choix intéressant, qui peut surprendre, plaire, mais aussi déplaire! 

Le casting:
A présent, penchons-nous sur l'un des ingrédients capitaux de cette recette magique: le casting! Personnellement, je fais partie de ces personnes qui trouvent que les acteurs britanniques sont incomparables et qu'ils font un travail formidable. Et dans Sherlock, on a du lourd. DU TRES LOURD.

Commençons par les rôles principaux: Sherlock Holmes et John Watson. Un duo à ne pas rater au moment de choisir les acteurs, sinon c'est toute la série qui en prend un coup! Pour jouer le célèbre détective, c'est l'acteur Benedict Cumberbatch (rassurez-vous: après une centaine de fois, vous arriverez à prononcer son nom correctement) qui a été choisi. Même si il avait joué dans plusieurs pièces/films et séries, il n'était alors pas encore très connu: le rôle de Sherlock et surtout son interprétation l'ont fait exploser! Depuis 2010, Benedict Cumberbatch n'arrête pas participer à de nouveaux projets, tous plus variés les uns que les autres: en Smaug dans le Hobbit, dans Star Trek: Into Darkness, dans Twelve Years A Slave, ou au théâtre pour Frankenstein, il ne chôme pas! Pour interpréter le sidekick de Sherlock, John Watson, c'est l'acteur Martin Freeman qui a été retenu au casting. Tout comme son compère, il avait joué auparavant dans de nombreux films et séries (notamment dans Shaun of the Dead). Depuis, il est devenu une star grâce à son rôle de Bilbo dans la saga The Hobbit de Peter Jackson (dans laquelle joue aussi Benedict Cumberbatch, c'est marrant). L'alchimie entre les deux acteurs est indéniable, et contribue grandement au succès de la série. 

En ce qui concerne les autres personnages, on retrouve Una Stubbs dans le rôle de la formidable Mrs Hudson, Amanda Abbington dans celui de Mary Morstan (la femme de Watson. Anecdote rigolote: dans la vraie vie de la réalité véritable, Amanda Abbington est la femme de Martin Freeman. Le monde est bien fait). Mark Gatiss interprète le frère tête à claques de Sherlock, Mycroft, et Rupert Graves (lui aussi un habitué des petits écrans) joue Lestrade. Enfin, le superbe, le spectaculaire Andrew Scott s'est glissé dans la peau de l'ennemi juré de Holmes, le professeur Moriarty!

Présentation des saisons:
Depuis sa création en 2010, Sherlock cumule trois saisons, et neuf épisodes. Chaque épisode dure environ 1h30. C'est un format assez particulier, avec de longs épisodes et peu d'épisodes par saison. Ce qui rend l'attente difficile entre chaque saison (surtout qu'elles sont de plus en plus espacées...). Dans cette partie, je vous présente rapidement chaque saison, sa ligne principale au niveau de l'histoire, et quelques-unes des références faites à l'oeuvre d'Arthur Conan Doyle. Evidemment, je ne peux pas TOUT mentionner, ça prendrait des heures, mais voici quelques pistes :).

Saison 1:



La saison 1 de Sherlock a été diffusée pour la première fois en Grande-Bretagne au cours de l'été 2010. Elle comprend trois épisodes, A Study In Pink, The Blind Banker et The Great Game. Le premier épisode est inspiré de A Study In Scarlet, la première des aventures de Sherlock Holmes. On retrouve dans cette saison beaucoup d'éléments de l'univers de Arthur Conan Doyle: les deux héros se rencontrent pour la première fois dans des circonstances similaires, emménagent à Baker Street où on retrouve Madame Hudson. Les inspecteurs de Scotland Yard sont les mêmes que dans les histoires originales (on retrouve par exemple Lestrade), et Sherlock n'hésite pas à montrer un certain mépris pour leur méthode. John, comme l'original, rapporte les aventures de son ami, via un blog cette fois-ci. Enfin, la saison 1 introduit un personnage très important: celui de Moriarty! 

Saison 2:



Avec le succès à la fois au niveau des critiques et au niveau des audiences, une seconde saison fut mise en route! Encore une fois, trois épisodes constituent cette seconde saison, et les titres font une nouvelle fois référence à des oeuvres d'Arthur Conan Doyle. Le premier, A Scandal In Belgravia, est un écho à A Scandal In Bohemia: on y découvre le personnage d'Irene Adler dans une histoire de photos compromettantes. The Hounds of the Baskerville reprend l'un des romans les plus célèbres de l'auteur. Enfin, le dernier épisode, avec son dénouement spectaculaire, s'intitule The Reichenbach Fall. Encore une fois, il y a ici référence à Arthur Conan Doyle, mais je ne m'étendrais pas trop dessus au risque de spoiler. Cette seconde saison fut diffusée au début de l'année 2012, et encore une fois, carton plein! Les fans pouvaient espérer une nouvelle saison!


Saison 3:
La troisième saison fut plus longue à arriver, puisqu'il fallut attendre Janvier 2014 pour découvrir les nouveaux épisodes. Cette attente s'explique en partie par le calendrier un peu chargé des deux acteurs principaux: entre Star Trek, le Hobbit et d'autres projets, ils étaient plutôt occupés. Trois épisodes, encore une fois, qui nous introduisent un nouveau personnage, celui de Mary Morstan (qui occupe une place un peu plus importante que celle de Arthur Conan Doyle). The Empty Hearse, The Sign of Three (référence à The Sign of Four) et His Last Vow (idem, référence à His Last Bow) sont les titres des épisodes de cette troisième saison. Une quatrième saison est prévue, mais encore une fois il va falloir s'armer de patience, puisque le tournage ne commencera qu'en 2015...

En France, la série est diffusée sur France 4!

Pourquoi j'ai voulu vous parler de cette série:
Au moment de préparer mon planning pour ce mois Sherlock Holmes, j'ai eu envie de faire un truc autour des adaptations de l'oeuvre de Arthur Conan Doyle. Il y a énormément de choses à dire sur ce sujet, et ça m'embêtait de passer rapidement sur certains éléments. J'aimerais avoir le temps de consacrer un article entier à chaque adaptation de Sherlock, mais malheureusement c'est difficilement faisable niveau temps. Du coup, j'ai tout de même décidé de sélectionner une adaptation en particulier: Sherlock. Pourquoi? Tout d'abord parce qu'il s'agit de l'une des plus récentes (donc plus accessible que les vieilles versions en noir et blanc), mais aussi et surtout parce que j'adore cette série. Je l'adore passionnément, à la folie, bref, vous avez compris où je veux en venir. 

J'ai découvert la série en 2010, au moment de la saison. Je vous avoue que j'étais extrêmement sceptique au départ: une version moderne de Sherlock Holmes? Humpf, ouais, faut voir. Dans ma tête, ça ne pouvait qu'être la catastrophe absolue. Je vous laisse imaginer ma surprise en réalisant qu'en fait c'était trop super.

Pour moi, tout dans cette série est au top. Il y a énormément de raisons qui font que la sauce prend. Tout d'abord, le casting, que je trouve incroyablement réussi: Benedict et Martin (oui, je parle d'eux comme si je les connaissais personnellement. Laissez moi rêver) sont parfaits. Ensemble, ils forment un duo qui décoiffe, un tandem fantastique qui retranscrit bien l'amitié forte des deux héros. La performance de Benedict Cumberbatch est telle que je n'arrive pas à imaginer qui que ce soit d'autre dans son rôle (d'ailleurs, dans ma tête, il y a trois Sherlock: Basil Rathbone, Peter Cushing, Benny. Point.). Les autres acteurs ne sont pas en reste et offrent tous des prestations agréables et qui contribuent grandement, selon moi, à l'intérêt de la série.

En ce qui concerne la réalisation et la modernisation, je n'ai rien à dire là-dessus: c'est bien fait, c'est propre, et l'oeuvre de Arthur Conan Doyle s'adapte bien aux changements que le 21ème siècle impose. Je sais que certains n'aiment pas cet aspect, mais personnellement j'ai été conquise. Le format d'épisodes peut paraitre long au départ (1h30: en général un épisode de série dure 40mn), mais avec trois épisodes et des saisons qui arrivent tous les quinze siècles, on apprend à les savourer. 

Je sais aussi que la série a eu droit à son "remake" américain, Elementary, dont le format est plus proche des séries américaines. En ce qui me concerne, j'ai du mal à accrocher à cette série, qui me fait plus penser à une série policière classique qu'à une série sur l'univers de Sherlock Holmes...

Bref, pour moi, Sherlock est une série excellente. J'adore regarder et regarder les épisodes en boucle et partager mon amour de cette série avec l'univers (mon copain vient de se mettre à la saison 2, j'attends qu'il finisse le troisième épisode. Histoire de voir.), donc avec vous!

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que ce nouvel article vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire, je me fais un plaisir de répondre à tous! On se retrouve d'ici quelques jours pour un nouvel article, en attendant lisez beaucoup, reposez vous, et prenez soin de vous!

AnGee Ersatz*



8 commentaires:

  1. Voilà un article très intéressant et très complet sur la série. Dommage qu'il faut attendre si longtemps entre les différentes saisons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :D
      Je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est vraiment l'horreur d'attendre comme ça...

      Supprimer
  2. Oh un super mois ! J'ai hâte de lire tes articles. Un mémoire sur Sherlock Holmes ?? ah je suis curieuse maintenant de connaitre ta problématique. J'aime beaucoup la nouvelle série, il faut que les anglais sont très forts ! J'ai quelques Sherlock dans ma PAL, tu me donne envie de les sortir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton enthousiasme :D je pense parler un peu plus du mémoire quand tout sera bien validé :)
      Bisous!

      Supprimer
  3. Un très beau thème pour ce mois ! Je vais suivre tes billets, j'adore Sherlock Holmes^^

    RépondreSupprimer
  4. Alors, je le crie haut et fort,cette série est "just wawwwww"! Epoustouflante! Je n'ai vu que deux épisodes alors que je n'étais pas chez moi, je suis restée scotchée. Hors, je suis difficile. Si je n'ai pas regardé les autres épisodes, c'est uniquement parce que je n'ai pas du tout de temps pour ça pour l'instant, devant faire des choix, je ne regarde ni séries ni films pour l'instant. Je confirme tout ce que tu dis dans ton article. Et je préfère de loin un nombre réduit d'épisodes et une haute qualité préservée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aha :) je comprends ta réaction, j'ai eu la même!

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...