vendredi 12 décembre 2014

Week-End à Mille #2 participation: Ce que j'ai prévu de lire!





Bonjour à tous et à toutes!

Bienvenue sur le Livroscope! Je suis ravie de vous retrouver en ce Vendredi pour un petit billet assez court pour vous présenter ce que je compte lire les jours prochains. En effet, à partir de ce soir 19h jusqu'à Dimanche minuit, se tiendra une nouvelle édition du Week-End à Mille, rendez-vous organisé par la blogueuse Lili Bouquine. Après une première participation cet été, j'ai décidé de renouveler l'expérience de lire mille pages en un week-end! Histoire de vous entraîner avec moi dans cet intense week-end de lecture, j'ai décidé de vous présenter ici ce que je compte lire! Bonne lecture à tous!

Rappel: le Week-End à Mille, c'est quoi?
Pour commencer, petit rappel sur ce qu'est le Week-End à Mille. Il s'agit d'un challenge qui se déroule plusieurs fois par an, le temps d'un week-end. Il a été crée par Lili Bouquine, du blog éponyme. Le but est très simple: il faut lire 1000 pages en un week-end. Le challenge rassemble de plus en plus de monde, et chacun est libre de lire ce qu'il veut. Les techniques varient: plusieurs livres, courts, longs, des bds, des mangas... Bref, vous pouvez lire ce qu'il vous plait! 
Si vous souhaitez en savoir plus sur le Challenge, je vous laisse en lien ci-dessous la chronique que j'avais faite lors de ma première participation ainsi qu'un lien vers l'article de Lili Bouquine dans lequel elle explique tout sur le fonctionnement! 


Mes prévisions lecture:



Pour ma seconde participation, je ne vous cache pas que j'ai eu un mal fou à me décider sur mes lectures. J'ai longtemps hésité sur ce que je devais lire, et j'ai passé un bon moment à faire un tas de combinaisons pour voir ce qui était le mieux. Finalement, j'ai arrêté mon choix sur quatre livres, que voici (je précise tout de suite que je ne vais pas forcément les lire dans cet ordre).



The Penguin Complete Sherlock Holmes, Arthur Conan Doyle (250 pages):
Le premier livre dans lequel je compte m'avancer ce week-end, c'est The Penguin Complete Sherlock Holmes. Il s'agit, comme son nom l'indique, de l'intégrale des aventures de Sherlock Holmes. J'ai déjà lu une première fois ce livre pour mon mémoire, mais là j'en fais une relecture pour être sûre de n'avoir rien oublié. Le livre étant assez long, j'ai pour objectif d'en lire au moins 250 pages ce week-end. 




Northanger Abbey, Jane Austen (235 pages):
Le second livre de ma micro PAL Week-End à Mille est une fois de plus un classique de la littérature britannique. Il s'agit de Northanger Abbey de Jane Austen. J'avais reçu ce livre lors du swap Jane Austen que j'avais fait avec Choulie, et il s'agit d'un livre que je n'ai pas encore lu! Il est en VO et assez court, et comme j'aime beaucoup Jane Austen, je pense que ce livre ne fera pas long feu! En plus, depuis quelques mois, j'essaie de lire tous les Jane Austen que je n'ai pas encore lus, donc ça rentre dans ce petit challenge personnel :). 






Sunnydale Park, Yvonne Navarro (222 pages):
Le troisième livre est très différent des deux précédents. Il s'agit d'un roman Buffy contre les vampires, trouvé en brocante il y a quelques temps. Grande fan de Buffy, je n'ai pas hésité à l'acheter! Je le présenterai sur le blog pour le Challenge Chasse aux vampires après l'avoir lu, donc si ce livre vous intéresse, n'hésitez pas à faire un petit tour sur le blog dans les jours à venir! L'avantage de ces livres, c'est qu'ils se lisent aussi très vite, un bon point lorsqu'on est pressé par le temps!




Compartiment pour dames, Anita Nair (321 pages):
Pour terminer cette petite sélection, j'ai choisi un autre roman assez court, d'un peu plus de 300 pages. J'ai pris ce roman en bibliothèque, en vue de le lire pour un autre challenge, à savoir le Challenge Tous Risques, organisés par Aaliz via son blog. C'est une lecture dont j'attends beaucoup, parce que le résumé m'intéresse. Une fois de plus, je vous en parlerai prochainement sur le blog, donc n'hésitez pas à repasser!






Au total, 1028 pages!



Pour le bilan?
Lors de ma première participation au Challenge, j'avais posté une vidéo bilan sur ma chaîne pour vous raconter comment s'était déroulée mon expérience. Pour cette seconde participation, je ferai de même (avec une version un peu différente cependant). Donc si vous souhaitez voir ce bilan, je vous invite à rejoindre ma chaîne Youtube en suivant le lien ci-dessous!


Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que ce petit billet vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! Si vous participez aussi au Week-End à Mille, n'hésitez pas à me laisser votre petite PAL :) Prenez soin de vous!

AnGee Ersatz*



jeudi 11 décembre 2014

Lire un classique tous ensemble #1: Les Aventures de Tom Sawyer, de Mark Twain.





Bonjour à tous et à toutes!

Aujourd'hui c'est Jeudi, et en ce Jeudi je suis ravie de vous retrouver sur le Livroscope pour une toute nouvelle chronique! Après vous avoir entraînés à la découverte de Benjamin Wood en début de semaine, je vous propose aujourd'hui de découvrir un nouveau Challenge (et oui, encore un) auquel j'ai décidé de participer. Si vous suivez le blog, vous savez déjà probablement que j'aime énormément lire des classiques, principalement issus de la littérature française et anglophone. Du coup, lorsque j'ai découvert le challenge de Wolkaiw, organisé via Livraddict, portant le nom de Lire un classique tous ensemble, mon attention a tout de suite été attirée! Pour cette première session du Challenge, je me suis attaquée à un classique jeunesse et américain: Les Aventures de Tom Sawyer, de Mark Twain! Bonne lecture de cet article, en espérant qu'il vous plaise :)

Présentation du Challenge Lire un classique tous ensemble:
Avant de vous présenter le livre en lui-même, je pense qu'il est important de vous parler un peu plus en détails du fameux Challenge Lire un classique tous ensemble. Ce Challenge a été crée par Wolkaiw via Livraddict. Le but est très simple: encourager la lecture de classiques. Pour cela, à chaque session, une liste de plusieurs (trois ou quatre) ouvrages est proposée. Ces ouvrages correspondent à différents types de classiques (français ou étrangers, philosophiques, jeunesse...), et chaque participant est libre de choisir quel classique il souhaite lire. Il est possible d'en lire un, deux, ou de tous les dévorer! Chaque session dure deux mois. J'en profite pour vous informer qu'il vous est encore possible de nous rejoindre si ce Challenge vous intéresse, puisque la première session est encore ouverte jusqu'au 20 Janvier.
Pour cette première édition, quatre livres sont proposés: un classique philosophique, avec L'existentialisme est un humanisme de Jean-Paul Sartre; un classique jeunesse avec Les Aventures de Tom Sawyer de Mark Twain; et enfin deux classiques français avec l'Etranger d'Albert Camus et Le Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas.
Si vous souhaitez en savoir plus sur le Challenge, découvrir les avis des autres lecteurs et vous tenir au courant des prochaines sessions, je vous invite à faire un petit tour sur le topic du Challenge sur le forum Livraddict!


Pourquoi j'ai choisi ce livre:
Comme vous l'aurez constaté, cette première session du Challenge nous offre la possibilité de lire jusqu'à quatre ouvrages différents. Pourtant, je n'en ai choisi qu'un seul: les Aventures de Tom Sawyer. Pourquoi ce choix? 
La première des raisons réside dans le fait que c'était le seul roman parmi les différents classiques proposés que je n'avais encore jamais lu: j'ai lu le livre de Sartre lorsque j'étais en prépa (de plus, la philosophie et moi, ça fait deux), ainsi que l'Etranger il y a quelques années. Quant au Comte de Monte-Cristo, il s'agit de l'un de mes romans préférés au monde, donc autant vous dire que je l'ai lu et relu au moins vingt fois.
Mais, me direz-vous, j'aurais très bien pu vous présenter une relecture. Cependant, j'ai préféré choisir Tom Sawyer, non seulement parce que je ne l'avais encore jamais lu, mais aussi pour combler une de mes lacunes. En effet, je lis extrêmement peu de classiques américains. A l'exception de quelques auteurs comme Poe, Fitzgerald ou Steinbeck, je suis loin de m'y connaître. Mark Twain étant un auteur que je ne connaissais que de nom, je me suis dit que c'était la bonne occasion pour le découvrir!



Mark Twain, qui est-ce?
Commençons par découvrir quelques informations sur notre auteur du jour, le dénommé Mark Twain! Né le 30 Novembre 1835, Samuel Langhorne Clemens grandit dans le Missouri. Il est le cinquième enfant d'une famille issue de pionniers. A 18 ans, Samuel part découvrir le pays et rédige des articles pour raconter ses étapes. Il prend le pseudonyme de Mark Twain, au cours d'un voyage sur le Mississippi: "Mark Twain" était alors un terme utilisé par les pilotes de bateaux à vapeur, du jargon de la navigation. Grand voyageur, il ira notamment en Europe et parcourra son propre pays de long en large. 



Il se marie en 1870 et devient papa, et lui qui écrivait déjà auparavant se met à écrire davantage, publiant des récits de voyages, des essais, et de nombreux romans, notamment pour enfants. Ses livres les plus célèbres sont d'ailleurs des romans pour enfants: il s'agit des Aventures de Tom Sawyer, suivi plus tard de Tom Sawyer en voyage et de Tom Sawyer détective, ainsi que d'Huckleberry Finn, publié en 1884. Mark Twain meurt en 1910, et est aujourd'hui considéré comme une figure importante de la littérature américaine.



Les Aventures de Tom Sawyer:
Résumé:
St. Petersburg, Missouri. Dans cette petite ville paisible grandit Tom Sawyer, un jeune orphelin élevé avec son frère Sidney par leur tante Polly. Tom est un garçon extrêmement imaginatif, plein de ressources, futé, et surtout un sacré chenapan qui a plus d'un tour dans son sac! Entre ses tentatives pour séduire la jolie Becky, nouvelle venue en ville dont il tombe fou amoureux, ses départs à l'aventure et sa quête d'un trésor comme les pirates, Tom fait tourner tout son petit monde en bourrique... 

Tom Sawyer, un chenapan sacrément connu:
Avec les Aventures de Tom Sawyer, nous découvrons l'un des héros de littérature les plus connus des Etats-Unis. Tom Sawyer est extrêmement connu et populaire. Mark Twain lui a dédié plusieurs livres, et il est devenu un peu une sorte de symbole de la littérature américaine. Son histoire a été adaptée de très nombreuses fois au cinéma, ainsi qu'à la télévision (on a tous déjà vu un épisode de la série des années 80, avec ce générique hurlant "TOM SAWYEEEEEEEER C'EST L'AMERIQUE EUUUUH"). Il a même inspiré d'autres auteurs, et on le retrouve par exemple, en version adulte, dans la Ligue des Gentlemen Extraordinaires (spoiler: Psychic TV vous en parlera prochainement...). 
Comment définir Tom Sawyer? Tom Sawyer est un jeune garçon à l'imagination plus que débordante. Chaque élément du quotidien est pour lui l'occasion d'inventer de nouvelles choses. Il a sans cesse de nouvelles idées, pour éviter d'aller à école, pour passer pour un héros, ou tout simplement pour partir à l'aventure. Son cerveau fonctionne 24 heures sur 24 et il parvient toujours à se sortir de toutes les situations. Ou presque: parfois, ses plans ne sont pas aussi parfaits qu'il ne le pensait, ou son frère, Sid, qui est lui très studieux et sage, n'hésite pas à révéler les bêtises du jeune garçon à leur tante. Ce qui est intéressant avec le personnage de Tom, c'est ses croyances: il a de nombreuses croyances de petits garçons (enterrer une perle en fera naître cent autres, par exemple), qui le rendent assez attendrissant. Il est aussi plusieurs fois confronté à des dilemmes moraux: garder un secret ou faire une bonne action? C'est un peu le stéréotype du garnement au grand coeur, comme il en existe beaucoup en littérature! 

Huckleberry Finn, un autre héros de Mark Twain:
Les Aventures de Tom Sawyer nous fait également découvrir un autre personnage très connu de l'oeuvre de Mark Twain: le fameux Huckleberry Finn! Huckleberry Finn a droit lui aussi à son propre roman, publié en 1884, soit huit ans après les Aventures de Tom Sawyer. 



Huckleberry Finn est un garçon décrit comme une sorte de brute au bon coeur: les gens semblent le craindre, car il passe tout son temps dehors, ne va pas à l'école, et risque de mal tourner. Huckleberry Finn, surnommé plus simplement Huck, n'a pas eu la vie facile: il a en effet perdu sa mère assez jeune, et son père est décrit comme étant un alcoolique notoire, qui passe plus de temps à picoler comme un trou qu'à se préoccuper du sort de son fils. Huck est donc condamné à devoir se débrouiller tout seul.
Le roman les Aventures d'Huckleberry Finn est en fait la suite de ce qu'il se passe pour Huck dans Tom Sawyer. On y retrouve donc de nombreux personnages déjà présents dans Tom Sawyer. 

Ce que j'en ai pensé:
Comme je l'ai mentionné plus haut, je n'avais encore jamais lu de romans de Mark Twain. J'en avais beaucoup entendu parler en cours, mais la littérature américaine est vraiment un domaine dans lequel j'ai beaucoup de lacunes. Je connaissais un peu l'univers de Tom Sawyer en raison de sa renommée et également de son adaptation en dessin animé au générique qui reste bien dans la tête. J'étais donc assez curieuse de voir ce que ça donnait sur le papier. Au final, je dois dire que j'ai un peu de mal à pouvoir me faire une idée précise sur ce livre: je ne l'ai ni aimé, ni détesté; il ne m'a ni fascinée, ni ennuyée; c'était une lecture agréable, mais sans plus. Je vais tout de même essayer d'étayer un peu tout ça.

Commençons par l'intrigue. Il se passe beaucoup de choses dans ce roman, on ne s'ennuie pas. Comme le titre l'indique, le lecteur découvre tout un tas d'aventures, il n'y pas vraiment de temps mort et plein de rebondissements. J'ai trouvé intéressant le fait d'avoir un fil rouge, avec le personnage de Joe l'Indien qui se retrouve à croiser plusieurs fois le chemin de Tom et de Huck, et d'avoir dans le même temps d'autres aventures plus variées qui emmènent le lecteur vers d'autres horizons. C'est d'autant plus une bonne idée que le roman s'adresse surtout aux jeunes lecteurs, donc varier ainsi les aventures (avec des chapitres assez courts) leur permet de rester intéressés à l'histoire. Personnellement, j'ai trouvé l'intrigue globalement sympathique, même si je n'ai pas non plus été captivée.

Viennent ensuite les personnages. Ils sont assez stéréotypés: le héros chenapan mais gentil, la brute au bon coeur, la jolie et sage amoureuse du héros, le meilleur ami dévoué, le frère cafteur, la tante... Rien de bien surprenant à ce niveau-là, mais ils sont assez réussis. J'ai en particulier apprécié la tante Polly, qui est plutôt drôle, et les relations entre Tom et ses copains Huck et Joe. Par contre, j'ai vraiment eu du mal avec Tom en lui-même, et je pense que même petite je n'aurais pas aimé ce personnage: j'ai toujours eu du mal avec les héros têtes à claque qui trouvent que travailler en classe c'est inutile, et qui s'attirent le mérite uniquement en trompant les autres. Certes, il a bon fond au final, mais il fait certaines choses que j'ai trouvées vraiment odieuses à certains moments, et j'ai honnêtement eu du mal à le trouver sympathique... En revanche, j'ai trouvé Huck beaucoup plus intéressant! 

Un point que j'ai trouvé intéressant, c'est les changements d'ambiance. La plupart du temps, le livre est assez léger, bon enfant, avec les idées de Tom, qui sont souvent saugrenues et qui font sourire. Mais de temps à autre, Mark Twain aborde des sujets un peu moins "fun", comme la culpabilité, le meurtre, la violence, la mort, le mensonge... Il y a quand même quelques passages qui font réfléchir et qui changent de l'ambiance plus joviale du reste du livre. Mark Twain s'est également bien raconter une histoire, en s'adressant à la fois aux plus jeunes comme à un public plus adulte.

Pour conclure, ce livre m'a fait passer un bon moment, mais il me manquait un petit quelque chose pour vraiment l'apprécier pleinement. Je pense lire, à l'occasion, les Aventures de Huckleberry Finn, étant donné que Huck m'a davantage intéressée. Je suis tout de même contente d'avoir pu lire au moins un livre de Mark Twain, grâce au Challenge!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cet article vous a plus, n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous! :)

AnGee Ersatz*



mardi 9 décembre 2014

La rentrée littéraire de PriceMinister: Le Complexe d'Eden Bellwether, de Benjamin Wood.



Bonjour à tous et à toutes!

Bienvenue sur le Livroscope en ce rayonnant Mardi, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! Aujourd'hui, on se retrouve pour parler de la rentrée littéraire, cet événement qui chaque Septembre fait déferler des flots impressionnants de nouveaux romans dans les librairies et qui s'accompagne d'une succession de remises de prix. Une nouvelle fois, le site PriceMinister a décidé de faire participer les blogueurs et amateurs de lecture avec une nouvelle édition de sa Rentrée Littéraire. Après avoir chroniqué Une Place à Prendre en 2012 et Lady Hunt en 2013, j'ai décidé de participer une nouvelle fois pour vous présenter un roman à la couverture hypnotique: le Complexe d'Eden Bellwether de Benjamin Wood. Je vous souhaite une bonne lecture de cet article, c'est parti!

La rentrée PriceMinister:
Avant d'aller plus loin, je tenais à vous expliquer un peu plus en détails ce en quoi consiste la rentrée littéraire de PriceMinister. Chaque année, le site propose une sélection d'ouvrages de la rentrée littéraire (ouvrages choisis par différentes marraines). Il y a du choix: des premiers romans, des noms bien connus des lecteurs, des romans français et étrangers. Pour participer, il suffit d'avoir un blog (afin d'y poster la chronique du livre que l'on choisit) et de remplir un formulaire de participation. En plus, cette année, le site a mis en place un système de livres voyageurs, une idée plutôt originale! Si vous souhaitez en savoir plus pour peut-être participer l'an prochain, je vous laisse suivre le lien ci-dessous, qui vous mènera vers le site de PriceMinister!



Benjamin Wood, c'est qui? 
Commençons en premier lieu par une petite présentation de notre auteur du jour, le jeune Benjamin Wood! Né en 1981 en Angleterre, Benjamin Wood a fait des études au Canada, où il commença à écrire. Il travailla notamment pour le journal PRISM International. Le Complexe d'Eden Bellwether est son premier roman, publié en 2012 dans sa version originale (dont le titre est The Bellwether Revivals). Ce premier roman est salué par la critique, un succès qui se confirme en France lorsqu'il reçoit le prix FNAC cette année. Son prochain roman, The Ecliptic, paraîtra au cours de l'année 2015. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à consulter son site internet (lien ci-dessous).


Le Complexe d'Eden Bellwether:
Quatrième de couverture:
Cambridge, de nos jours. Au détour d'une allée de l'imposant campus, Oscar est irrésistiblement attiré par la puissance de l'orgue et des chants provenant d'une chapelle. Subjugué malgré lui, Oscar ne peut maîtriser un sentiment d'extase. Dans l'assemblée, une jeune femme attire son attention. Iris n'est autre que la soeur de l'organiste virtuose, Eden Bellwether, dont la passion exclusive pour la musique baroque s'accompagne d'étranges conceptions sur son usage hypnotique...


Oscar, Iris et Eden, le trio principal:
Le titre du roman nous l'indique: le lecteur sera amené à rencontrer un certain Eden Bellwether. Et pourtant, Eden n'est pas vraiment le personnage principal du roman. En effet, c'est en premier lieu Oscar que nous découvrons, et à travers lequel l'histoire nous apparait.
Oscar est un jeune homme d'une vingtaine d'années. Il vit dans les environs de Cambridge et est issu d'un milieu assez modeste. Il a arrêté ses études et travaille en tant qu'aide-soignant dans une maison de retraite. Il aime la lecture, et a une relation assez distante avec ses parents. Lorsqu'il rencontre Iris, il est immédiatement attiré par elle. Iris appartient à un monde assez différent: elle a grandi dans une famille aisée, de la haute société, fait de la musique à haut niveau et étudie la médecine à Cambridge. Néanmoins, la différence de milieu n'est pas vraiment une entrave à leur relation. Ce qui est gênant, en revanche, c'est le frère d'Iris: Eden.

Eden est un personnage très particulier, assez complexe. Eden est organiste, passionné par la musique. Tous les personnages du roman s'accordent à dire que son talent est indéniable et exceptionnel, que ce soit pour jouer ou pour diriger un ensemble de musiciens. C'est un prodige, et il le sait. Eden ne supporte pas que les choses ne tournent pas autour de lui, il aime être le centre de l'attention et le prouve plus d'une fois dans le roman. Eden ne supporte pas non plus la contradiction, et ceux qui tentent de s'opposer à lui se voient sévèrement réprimandés et incendiés. Il a une double position de messie et de tyran sur ceux qui l'entourent. Iris explique plusieurs fois que ses parents l'ont toujours traitée différemment de son frère, n'osant pas s'opposer à lui. Iris entretient avec son frère une relation complexe, mélange d'amour, de dévotion, de jalousie, d'inquiétude et voire même de haine. Oscar, quant à lui, va découvrir petit à petit la personnalité d'Eden...


Médecine et musique: les deux thèmes majeurs du roman:
Dès les premières pages du roman, nous découvrons ce qui va être l'un des grands thèmes de l'intrigue, l'un des fils rouges qui vont nous conduire d'un bout à l'autre: la musique. Oscar pénètre dans une chapelle, attirée par le son qui en sort, et c'est ainsi qu'il va rencontrer Iris, présente elle aussi dans cette chapelle. 
La musique est un élément important. Tout d'abord parce qu'elle lie les personnages entre eux: Iris et son frère sont tous deux musiciens, mais c'est également le cas de leurs amis. Ils font des concerts, jouent dans des groupes, s'entraînent beaucoup. Mais la musique prend une dimension particulière entre les mains d'Eden. Car la musique est pour lui bien plus qu'un simple bruit de fond à écouter. Non, la musique a aussi des pouvoirs plus profonds, comme celui d'entraîner ceux qui l'écoutent dans une profonde extase, mais aussi un pouvoir hypnotique incroyable. Le jeune homme se livre depuis toujours à des expériences autour de la musique comme moyen d'hypnose, sur sa soeur, puis sur Oscar et enfin sur d'autres personnages du roman. 

Pourquoi cette hypnose? Et bien cela nous mène à une deuxième thématique importante dans le roman: la médecine. Là encore, c'est un thème que l'on retrouve tout d'abord de façon apparemment banale: le père d'Eden et d'Iris est un ancien médecin, et Oscar travaille dans un milieu proche du monde médical. Mais Eden lie musique et médecine à travers ses expériences: il pense être capable, grâce à la profonde hypnose que procure la musique, de guérir les maux les plus douloureux qui soient, et même des maladies incurables. Eden est-il fou? Est-il vraiment capable de faire des miracles? Là est toute la question du roman...

Ce que j'en ai pensé: 
Une couverture colorée et à la géométrie hypnotique, un titre assez mystérieux, un auteur au nom qui fleure bon l'Angleterre, bref Le Complexe d'Eden Bellwether est un roman qui m'intriguait énormément. La sélection du site PriceMinister proposait de nombreux titres alléchants, mais celui-ci en particulier attirait mon regard. Quelle histoire, quels personnages pouvait-il receler? Que donnait la plume de Benjamin Wood? Je n'ai donc pas hésité très longtemps avant de me plonger dans ce roman, et j'ai bien fait. Car Le Complexe d'Eden Bellwether a été pour moi une lecture plus qu'agréable, un petit coup de coeur en cette fin d'année. 

Commençons par l'intrigue. Dès les premières pages, j'ai été happée dans l'histoire, captivée par elle. Elle s'installe petit à petit, par étape, avec la rencontre d'Iris et Oscar, leur relation, les expériences d'Eden... Ce roman se construit un peu comme un morceau de musique, avec une montée en puissance qui vient petit à petit, mais qui explose dans un final spectaculaire. C'est vraiment la sensation que j'ai eue en lisant Le Complexe: l'auteur monte petit à petit dans l'intensité, les retournements de situation ajoutent de la tension, toujours plus, et la fin souffle tout sur son passage au niveau de l'intensité émotionnelle. J'ai eu énormément de mal à lâcher le livre tant j'étais prise dedans, et malgré sa longueur je l'ai dévoré en peu de temps. 

A cette intrigue s'ajoute des personnages très intéressants. J'ai mentionné plus haut le trio central, composé d'Oscar, d'Iris et d'Eden. Si l'histoire nous est racontée du point de vue d'Oscar alors que le titre du roman (français ou anglais, d'ailleurs) se focalise davantage sur Eden, ce n'est pas pour rien: en effet, c'est par le regard d'Oscar que nous découvrons l'ampleur des choses. Oscar ne vient pas du même monde que ses camarades dans ce roman, il découvre en même temps que nous, lecteurs, l'univers de Cambridge, de la haute société, et surtout Eden, ce curieux personnage. Eden est fascinant, car il est à la fois effrayant et séduisant, captivant. Les autres personnages sont à la fois attirés par lui, et effrayés par son attitude, une ambiguité que j'ai aussi ressentie. 

J'ai particulièrement aimé les thématiques utilisées dans le roman, à savoir la musique et la médecine, mais aussi l'hypnose, la croyance, la philosophie et le religion. Il n'est pas simple de parler de musique en littérature, parce que ce n'est pas évident de rendre par écrit les sensations que procure l'écoute de musique, mais ici Benjamin Wood imbrique différents thèmes les uns avec les autres d'une façon assez originale. J'ai surtout aimé l'utilisation de la musique, à la fois thème, vecteur et élément perturbateur dans l'intrigue. La musique est toujours présente, en toile de fond, dans les pages du Complexe d'Eden Bellwether.

L'ambiance est également assez particulière dans ce roman. Une ambiance assez difficile à décrire, à la fois british, avec son cadre universitaire et sa haute société fortunée, mais aussi morbide, avec le travail d'Oscar dans la maison de retraite. Une ambiance mystique, un peu malsaine, ambiguë encore une fois. Rien n'est blanc ou noir, et Benjamin Wood nous livre de sa plume un roman bien écrit, avec de belles tournures, bien construits, et également enrichi de différentes formes d'écriture: des articles, des passages de livres, pour renforcer l'impression de réel. J'ai aimé son style, et suis curieuse de voir ce que son prochain roman donnera.

Mon seul petit bémol (s'il vous vraiment en chercher un) c'est qu'il y a parfois quelques petites longueurs. Rien de bien grave en ce qui me concerne, mais je tenais à le mentionner! 

Pour terminer, PriceMinister nous demande d'attribuer une note sur cinq au roman. Je ne mets jamais de notes habituellement, mais ici, j'ai choisi de mettre un 4,75 sur 5 au Complexe d'Eden Bellwether: c'est une belle découverte à la rencontre d'un nouvel auteur!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve d'ici peu pour une nouvelle chronique, en attendant prenez soin de vous :)

AnGee Ersatz*



dimanche 7 décembre 2014

Chasse aux vampires #6: Le seigneur des bas-fonds, de Nancy Holder.




Bonjour à tous et à toutes!

Aujourd'hui, c'est Dimanche, et pour fêter cela, le Livroscope vous propose de découvrir une nouvelle chronique! Après la petite escapade chez Marvel par Psychic TV hier, nous allons à présent nous attaquer à une nouvelle lecture dans le cadre du Challenge Chasse aux vampires organisé par Leelys via le site Livraddict. Pour ma sixième lecture, j'ai choisi de me plonger dans un roman issu d'une de mes séries préférées: Angel, le spin-off de la série Buffy. Comme c'est également le cas pour Buffy, plusieurs romans inspirés par la série furent publiés au moment de sa diffusion. J'ai choisi de me plonger dans l'un d'eux, baptisé Le Seigneur des bas-fonds, écrit par Nancy Holder. En espérant que cet article vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture!

La Chasse aux vampires sur le Livroscope:
Avant d'aller plus loin, je tenais à préciser à celles et ceux qui souhaitent découvrir ou redécouvrir les articles déjà rédigés dans le cadre du Challenge Chasse aux vampires qu'il est possible d'y accéder en suivant le lien ci-dessous! :)



Qui est Nancy Holder?
Commençons tout d'abord par une petite présentation rapide de notre auteure du jour, à savoir Nancy Holder! Née en août 1953, Nancy Holder est une auteure californienne s'est d'abord tournée vers la danse avant de commencer à écrire. Ses romans sont principalement orientés vers l'horreur et le vampirique, et elle remporta plusieurs fois des prix (dont le prix Bram Stoker) pour son travail. Avec le succès de la série Buffy, Nancy Holder fut à plusieurs reprises sollicitée pour écrire des romans tirés de Buffy ainsi que de son spin-off Angel. Elle a notamment collaboré avec Christopher Golden, dont j'avais parlé pour son roman La Pluie d'Halloween, autour de Buffy contre les vampires. Elle a récemment travaillé sur la saga Wolf Spring Chronicles avec Debbie Viguié.

Le seigneur des bas-fonds:



Résumé:
A Los Angeles, Angel, Cordélia et le démon Doyle sont toujours prêts à prêter main-forte à ceux qui ont besoin d'aide pour résoudre des mystères que la police ne peut comprendre. Et justement, des mystères, ce n'est pas ce qui manque! En effet, une succession d'incendies étranges et de morts par combustion spontanée inquiète la police. L'inspectrice Kate Lockley est chargée de l'enquête, mais les pistes sont maigres... Dans le même temps, nous suivons Jusef, un riche héritier d'origine indonésienne qui cherche à faire revenir Latura, dieu de la mort...


Angel, spin-off de Buffy:
Sur le blog, j'ai fréquemment parlé de la série Buffy contre les vampires, créée par Joss Whedon, dont je suis très fan. Aujourd'hui, il est temps que je vous parle de son spin-off, Angel, dont la première saison fut diffusée en 1999.
Angel, dont je reparlerai plus loin, est à l'origine un personnage principal de la série Buffy contre les vampires. Il s'agit d'un vampire aidant l'héroïne à combattre le mal. A la fin de la saison 3, Angel quitte Sunnydale pour se rendre à Los Angeles, et c'est à ce moment là que le spin-off démarre. Il a été crée par Joss Whedon et David Greenwalt, un scénariste, producteur et réalisateur de séries, et compte cinq saisons, la dernière ayant été diffusée en 2004. L'histoire, même si elle est toujours axée sur la chasse aux créatures démoniaques mais avec un angle un peu différent, puisqu'Angel décide d'ouvrir une sorte de cabinet où les gens peuvent faire appel à lui.
On retrouve au casting plusieurs acteurs de la série originale, comme (évidemment) David Boreanaz dans le rôle d'Ange, Charisma Carpenter dans celui de Cordélia, ou encore Alexis Denisof dans celui de Wesley. La série apporte également son lot de personnages nouveaux, comme Doyle, Gunn ou Fred (jouée par la talentueuse Amy Acker).
La série fut plusieurs fois récompensée et nominée pour divers prix, et est depuis continuée en format comics, tout comme Buffy.

Quelques mots sur le personnage principal:
A présent, penchons nous un peu sur Angel, le héros qui donne son nom à cette série. Qui est-il?
Et bien Angel (dont le nom de naissance est en réalité Liam) est un vampire d'origine irlandaise. Né au 18ème siècle, il mène une vie de débauche jusqu'au jour où il rencontre Darla qui le transforme en vampire, et avec laquelle il va semer la mort et la désolation dans toute l'Europe. Il forme, sous le pseudo d'Angelus, avec elle, Drusilla et Spike, un quatuor terrifiant. Mais son destin bascule une nouvelle fois lorsqu'il est maudit par une famille de bohémiens qui lui rendent son âme. Angelus découvre alors l'étendue de ses massacres, et décide de se tourner vers le bien, trop hanté par ce qu'il a pu commettre par le passé. Il devient Angel, et rencontre Buffy. Ils entretiennent un temps une relation amoureuse très forte (connue par les fans sous le nom de Bangel), mais elle devient trop compliquée car Angel est damné à ne jamais pouvoir connaitre un seul moment de bonheur. Il finit par quitter Sunnydale pour tenter de l'oublier.
Angel est joué par l'acteur David Boreanaz, qui joue depuis dans la série Bones.

Ce que j'ai pensé du livre:
Si vous suivez le blog, vous savez peut-être déjà que j'adore profondément Buffy contre les vampires. C'est une série que j'aime énormément, elle compte parmi mes séries préférées, et j'essaie de lire de temps en temps l'un des romans Buffy. En ce qui concerne la série Angel, je l'ai également regardée, car j'aimais énormément le personnage d'Angel dans la série originale. Si je l'ai appréciée, elle ne m'a néanmoins pas autant convaincue que Buffy. Je n'avais encore jamais lu de romans Angel, du coup lorsque j'ai trouvé celui-ci en brocante, je n'ai pas hésité! Bilan des courses: et bien je dois dire que je suis plutôt pas mal mitigée par ma lecture, voire même déçue...


L'intrigue, en premier lieu, me laisse assez perplexe. L'idée de départ est plutôt intéressante et originale, en toute franchise, et ça partait plutôt bien, avec les incendies, les meurtres, le côté "mystérieux"... Hélas, j'ai vite été ennuyée par un gros point: la construction de l'intrigue. Nancy Holder a fait le choix d'utiliser non seulement le point de vue de plusieurs personnages (Angel, Cordélia, des personnages secondaires), mais en plus de cette technique narrative, elle a également décidé d'incorporer un grand nombre de flashbacks qui nous entraîne à des époques différentes. Je ne suis ni contre l'utilisation de plusieurs points de vue, ni contre les flashbacks, mais il faut savoir les doser: j'ai vraiment trouvé le nombre de flashbacks impressionnants. Ils cassent le rythme de l'intrigue, et dans un roman aussi court (moins de 200 pages), ils appesantissent l'histoire plus qu'autre chose. Je pense que ça passerait mieux à l'écran, pour une série, mais là trop, c'est trop. D'autant plus que la fin de l'intrigue est donc rushée, se terminant de façon même un peu brutale... Dommage...

L'autre point qui me gêne  beaucoup: les personnages. J'ai mentionné plus haut le fait que j'adore Angel. Et c'est vrai: j'ai accroché à l'univers de Buffy en partie grâce à lui. Je sais que beaucoup de fans le trouvent énervant, à geindre sans cesse, mais en ce qui me concerne, j'apprécie ce personnage. Angel a une histoire captivante, que l'on découvre dans des épisodes spéciaux, que ce soit dans Buffy ou dans son spin-off, et je trouve le dilemme entre son envie de bonheur et sa malédiction très intéressant. Du coup, j'espérais retrouver ces aspects dans ce roman. Malheureusement, le roman met vraiment Angel au second plan: on passe plus de temps avec Cordélia, ou avec des personnages secondaires. Alors attention, je n'ai rien contre Cordélia: au contraire, j'aime l'évolution qu'elle traverse entre Buffy et Angel, la maturité qu'elle gagne,... Le problème, c'est qu'ici elle est réduite à pleurer sur son compte en banque qui boude et sur son incapacité à pouvoir faire du shopping... Quant à Doyle, et bien on le voit très peu... C'est vraiment dommage, j'espérais un peu plus de profondeur et une exploitation plus importante des relations entre les personnages.

Un autre élément qui me gêne un peu concerne l'intrigue autour de Latura. Il n'est pas rare que Buffy ou Angel (ou d'autres séries et romans issus de ses séries) fassent appel à des créatures issues de folklores et légendes venus du monde entier. Personnellement, c'est un point que j'aime bien, car j'ai tendance à faire pas mal de recherches pour me renseigner sur les légendes utilisées. Néanmoins, dans le cas de Latura, je ne suis pas parvenue à trouver quoi que ce soit. J'ai eu beau chercher pendant près d'une heure, à l'exception de fiches de lecture et de chroniques du roman, je n'ai rien trouvé autour de Latura. Je ne suis pas experte de l'Indonésie et de ses dieux, et j'ai peut-être mal cherché, mais j'ai la sensation que c'est un truc crée de toutes pièces, ce qui me chiffonne un peu... Si jamais vous avez entendu parler de Latura, merci de me le faire savoir!

On peut tout de même noter un ou deux points positifs: le style de Nancy Holder est assez fluide, ça se lit vite et bien. 

En bref, je n'ai pas été très convaincue par ce roman Angel. Néanmoins, je sais que la qualité des romans Buffy varie grandement d'un roman à l'autre, donc avec un peu de chance, peut-être que les autres romans Angel me plairont davantage!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! Si jamais vous avez des suggestions de romans Angel, je suis preneuse! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous!

AnGee Ersatz*



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...