mercredi 18 janvier 2017

Sept Films, Sept Découvertes #6: Capote de Bennett Miller (2005).



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! On se retrouve aujourd'hui pour le sixième numéro de notre cycle cinéma Sept Films, Sept Découvertes, grâce auquel je vous partage quelques unes de mes découvertes cinématographiques. J'ai décidé ce mois-ci de revenir dans les années 2000 avec un film qui me faisait envie depuis longtemps mais que je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir: Capote, réalisé par Bennett Miller et qui s'intéresse au célèbre auteur américain Truman Capote. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Sept Films, Sept Découvertes:
Pour commencer cette chronique, je vous propose de nous pencher un peu sur ce qu'est le Cycle cinéma Sept Films, Sept Découvertes. Si mon blog est principalement consacré à la littérature, j'ai tout de même décidé il y a quelques années de proposer chaque mois un petit article autour d'un film, avant de développer ma culture cinématographique, à travers des cycles de sept films. Après plusieurs cycles à thème, j'ai eu envie de faire quelque chose d'un peu plus light en vous parlant de films que je voulais regarder depuis longtemps. Si vous avez envie de (re)lire mes précédentes chroniques, je vous invite à suivre le lien ci-dessous!

Capote:
Quelques informations sur le film:
Ce mois-ci, j'ai donc décidé de me pencher sur le film Capote (ou Truman Capote en version française), sorti en 2005. Le film a été réalisé par Bennett Miller, réalisateur américain dont c'est le premier long métrage. Il a depuis travaillé sur d'autres films comme Foxcatcher et il est un habitué des cérémonies type Oscars. Le casting du film repose sur Philip Seymour Hoffman, décédé en 2014, dans le rôle de Truman Capote: ce rôle lui a d'ailleurs valu de nombreux prix. Il est accompagné de Catherine Keener dans le rôle d'Harper Lee, Clifton Collins dans celui de Perry Smith, ou encore Chris Cooper dans celui d'Alvin Dewey. Le film se focalise sur les années que Truman Capote passa à écrire De sang froid, l'un de ses livres les plus connus. Il fut un joli succès commercial, rapportant près de 50 millions de dollars de recettes pour un budget de 7 millions. Et, comme je l'ai mentionné, il a aussi été récompensé à plusieurs reprises, notamment pour l'interprétation de Philip Seymour Hoffman. Si vous avez envie d'avoir un aperçu du film, je vous invite à regarder la bande-annonce!




Résumé:
1959. L'Amérique est secouée par la terrible histoire des Clutter, une famille de fermiers aisée du Kansas dont les quatre membres furent tués de façon atroce. Truman Capote, auteur américain connu pour Breakfast at Tifanny's, découvre cette histoire dans le journal et décide, avec son amie Harper Lee (l'auteure de To Kill a Mockingbird), de se rendre sur place dans le but d'écrire dessus. Ce qui devait être un petit projet se transforme en un long processus lorsqu'il rencontre Perry Smith, l'un des assassins des Clutter, et qu'il se met à passer du temps en sa compagnie. Capote nous fait découvrir comment il a écrit son livre le plus célèbre, In Cold Blood... 

In Cold Blood:
Etant donné que le film s'intéresse au travail de Truman Capote pour écrire le livre In Cold Blood, il me semblait important de vous en dire quelques mots. In Cold Blood, traduit en français sous le titre De Sang-froid, est un roman publié en 1966. Il appartient à un genre très particulier, celui du "non-fiction novel" (autofiction en français). C'est un genre assez spécial, hybride, alliant la réalité (faits historiques) et la fiction (techniques de narration). Truman Capote est considéré comme l'un des pionniers du genre grâce à ce roman.
In Cold Blood raconte un fait réel, celui du meurtre, en 1959 de la famille Clutter. Truman Capote se fait la mission, dans ce livre, de raconter dans le détail en employant des méthodes d'écriture romanesque.

Ce que j'ai pensé du film:
En 2005, j'avais 13 ans, et je n'avais jamais entendu parler de Truman Capote. Pourtant, je me souviens très bien de la sortie du film, accompagnée de milliers d'articles et de reportages sur Philip Seymour Hoffman et sa prestation. J'avais alors décidé de voir ce film un jour, envie devenue encore plus importante après ma lecture de In Cold Blood quelques années plus tard. J'ai donc enfin regardé le film, parce que mieux vaut tard que jamais, et.... Je dois avouer être assez mitigée.

Commençons par les points positifs et le premier, indéniable, est le travail des acteurs. On sent que Philip Seymour Hoffman a effectué une transformation très, très poussée, pour se rapprocher le plus possible du vrai Truman Capote. Son physique, sa voix, ses manières... Il nous livre une belle performance d'acteur et je comprends l'engouement pour ce film. Mais les autres acteurs ne déméritent pas, notamment Clifton Collins avec lequel il a des scènes très intenses. Un bon point donc pour les performances des acteurs.

Dans le positif, je note aussi la réalisation, que j'ai trouvée très soignée, sobre, avec des plans précis et soulignant bien le travail d'auteur de Capote. J'ai particulièrement aimé les scènes se déroulant en prison, ou celles où on voit Capote écrire, qui montrent bien l'ampleur du travail derrière In Cold Blood. Il s'agit du premier film de Bennett Miller que je vois, et je l'ai bien aimé. J'aimerais voir Foxcatcher à l'occasion!

Pour ce qui est de l'intrigue, il s'agit du premier point sur lequel je suis un peu sceptique. Dans l'ensemble, je l'ai trouvée intéressante. J'aime savoir ce qu'il se passe au cours du processus de création d'un livre, et ayant lu In Cold Blood et l'ayant trouvé marquant, j'étais curieuse de voir comment Capote avait bien pu l'écrire. Et à ce niveau-là, j'ai appris pas mal de choses: je ne savais pas que Capote était proche d'Harper Lee, ni que le livre lui a pris autant de temps. Le film en général me donne envie de me pencher davantage sur l'oeuvre de Truman Capote.

Par contre, j'ai trouvé le film affreusement long. Il dure environ deux heures, ce qui est aujourd'hui la norme au cinéma (les films qui durent deux heures et plus sont de plus en plus nombreux), mais le rythme est si lent que j'ai souvent eu l'impression d'être devant depuis plus longtemps que ça. Je me suis pas mal ennuyée, et je trouve que le film a beaucoup, beaucoup de longueurs inutiles. 

Un autre point qui me laisse perplexe: l'attitude de Truman Capote face à Perry Smith. Il s'agit d'un film, donc d'une oeuvre de fiction et je ne sais pas à quel point ce qui est raconté dans ce film est vrai. Mais j'ai eu énormément de mal à comprendre son comportement envers Perry: se considère-t'il vraiment comme un ami du condamné ou cherche-t'il uniquement à créer des liens avec lui pour son livre? Ce  flou me gêne un peu car je n'aime pas quand les choses ne sont pas tranchées. 

Au final, je trouve que Capote est un film intéressant, qui vaut le coup d'oeil, surtout si vous vous intéressez à l'oeuvre de l'auteur et à In Cold Blood. La performance de Philip Seymour Hoffman vaut à elle seule le coup, mais j'avoue être un peu déçue car je m'attendais à mieux. 

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee. 

samedi 14 janvier 2017

Challenge Piece of Cake #1: Les filles au chocolat, tome 1: Coeur Cerise de Cathy Cassidy.




Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! On se retrouve aujourd'hui pour lancer un tout nouveau rendez-vous sur le blog, à savoir un Challenge organisé via le forum Whoopsy Daisy et qui tournera autour de la littérature jeunesse: le Challenge Piece of Cake. Pour démarrer ce Challenge, j'ai choisi de me pencher sur le premier tome d'une saga très populaire, Les filles au chocolat de Cathy Cassidy. Après en avoir tellement entendu parler, j'ai sauté le pas et lu Coeur Cerise. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Le Challenge Piece of Cake:
Pour commencer cette chronique, je tiens à vous présenter en premier lieu le Challenge Piece of Cake. Il s'agit d'un Challenge lancé via le super forum Whoopsy Daisy, consacré à la culture anglophone. Le but est simple: en 2017, pourquoi ne pas lire un peu de littérature jeunesse? Comme il s'agit d'un genre que je lis assez rarement, je me suis donc décidée à m'y remettre grâce à ce rendez-vous. J'ai pour objectif de vous présenter vingt livres (oui, oui, vingt: ça fait beaucoup!) cette année, en espérant y parvenir! Si vous avez envie de rejoindre Whoopsy Daisy, n'hésitez pas à suivre le lien ci-dessous!


Cathy Cassidy et Les filles au chocolat:
Entrons à présent dans le vif du sujet avec un petit point sur notre auteure du jour: Cathy Cassidy! Née en 1962 à Coventry, en Angleterre, Cathy Cassidy est l'une des auteurs jeunesse phares du moment. Après des études à Liverpool, elle s'est vite orientée vers l'écriture. Les adolescents ont toujours été son public de prédilection, et elle a même écrit pendant un temps une colonne dans le magazine pour adolescents Shout. Ses premiers romans ont été publiés au début des années 2000 et depuis Cathy Cassidy se montre prolifique. Sa saga la plus connue est sans aucun doute Les filles au chocolat (The Chocolate Box Girls en version originale), qui l'a faite connaitre dans le monde entier. Je vous invite à faire un petit tour sur son site internet très coloré si vous souhaitez découvrir un peu plus son univers! 




Coeur Cerise:
Résumé:
Cherry a 13 ans, elle vit seule avec son père, qui travaille dans une usine fabriquant des chocolats et barres sucrées. Depuis quelques temps, il fréquente Charlotte, un amour de jeunesse, et lorsqu'il décide d'emménager avec elle, Cherry doit quitter tout ce qu'elle connait. Elle se retrouve dans un monde très différent du sien, et surtout avec toutes les filles de Charlotte, dont Honey, qui ne se montre pas très accueillante. Cherry va devoir s'adapter à ce nouvel environnement, mais aussi essayer de surmonter son défaut: celui de mentir plus que de raison... 

Une nouvelle vie pour Cherry:
Dans ce premier tome des Filles au chocolat, nous découvrons donc Cherry, une adolescente de 13 ans qui vit depuis longtemps avec Paddy, père célibataire. Elle n'est pas vraiment le type d'adolescente qu'on pourrait qualifier de populaire: plutôt solitaire à l'école, elle s'attire assez souvent des ennuis car elle a un petit problème, celui d'enjoliver la réalité, ou tout simplement de mentir. 
Lorsque son père renoue des liens avec Charlotte et décide de déménager pour s'installer avec elle, Cherry se retrouve alors avec l'opportunité de repartir de zéro, une perspective qui peut être à la fois excitante et effrayante. Elle sait en plus que Charlotte a plusieurs filles, avec qui ça peut bien se passer, comme être une vraie catastrophe. Va-t'elle arriver à s'intégrer dans cette nouvelle famille? Va-t'elle arriver à trouver sa place? 

Ce que j'ai pensé du livre:
La saga des Filles au chocolat a été un gros succès, non seulement en librairie mais aussi sur les blogs. Nombreux sont celles et ceux qui ont adoré cette saga et l'univers de Cathy Cassidy! En ce qui me concerne, c'est une saga qui me tentait, mais sans plus: ma petite soeur a collectionné les différents tomes et je m'étais dit que je m'y plongerai un jour. Et j'ai décidé de profiter du Challenge pour au moins lire le premier tome. Au final, Coeur Cerise a été une lecture sympathique, et voici pourquoi. 

Il y a pas mal de choses que j'ai appréciées dans ce premier tome, et l'une d'entre elles est Cherry, l'héroïne. Il me semble que chaque tome se focalise sur un personnage en particulier, et Cherry me plait beaucoup car elle n'est pas parfaite. Par là j'entends qu'elle ne souffre pas de ce problème commun à pas mal d'héroïnes de romans jeunesse qui sont parfaites en tout point, ce qui n'aide pas à s'identifier à elles. Cherry, elle, a des défauts, qui la rendent humaine, et que j'ai trouvés intéressants. Les autres personnages sont sympathiques aussi, quoi qu'un peu clichés. Je pense qu'Honey risque d'avoir une évolution intéressante.


Pour ce qui est de l'intrigue, je suis plutôt positive. Je ne l'ai pas trouvée d'une originalité folle, mais elle tient la route et est cohérente. Je pense que c'est une bonne base pour la suite de la série et que des thèmes majeurs y sont introduits. Je ne me suis pas ennuyée, et ma lecture a été assez rapide. En revanche, il y a quand même un ou deux trucs que j'ai trouvés un peu improbables (le prêt à la banque le plus facile du monde par exemple), mais rien de bien grave.

En parlant des thèmes d'ailleurs, ce livre traite de sujets que beaucoup d'adolescents connaissent. Je pense que j'aurais d'ailleurs adoré ce livre s'il était sorti lorsque j'étais ado! On a par exemple les relations familiales, les complexes, l'identité, le besoin d'être accepté, le rejet... C'est un livre qui a eu beaucoup de succès auprès des ados et je le comprends. 

Parlons à présent du style. Je n'ai pas grand chose à dire dessus pour être honnête: Coeur Cerise est un roman plutôt bien écrit, et Cathy Cassidy a un style fluide, adapté à l'histoire et qui se lit bien. Mais je n'ai pas non plus été particulièrement marqué par sa façon d'écrire. 

En bref, Coeur Cerise a été pour moi une lecture très sympathique, un petit moment agréable. Je ne sais pas encore si je lirai le reste de la saga, mais la fin de ce premier tome me donne tout de même envie d'y jeter un oeil. A noter aussi, en bonus, des recettes à la fin du livre!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.

jeudi 12 janvier 2017

Challenge Tudors #10: England under the Tudors de Arthur D. Innes.


Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! On se retrouve aujourd'hui pour terminer ensemble un Challenge démarré il y a plusieurs mois, lancé par deux blogueuses que j'apprécie beaucoup: le Challenge Tudors. Je m'étais fixée l'objectif de dix chroniques, et nous y voilà! Pour cette dernière étape, j'ai décidé de me plonger dans un livre historique que j'ai trouvé gratuitement sur iBooks, à savoir England under the Tudors de Arthur D. Innes. Après avoir proposé plusieurs romans historiques au cours de ce Challenge, terminer par un livre d'Histoire me semblait intéressant. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Le Challenge Tudors:
Pour commencer cette chronique, je vous propose d'en découvrir un peu plus sur le Challenge Tudors. Ce Challenge a été lancé par deux blogueuses que j'aime beaucoup, à savoir Shelbylee et Titine75 (vous pouvez retrouver leurs blogs ci-dessous). Le but est simple: présenter des romans, films et séries en rapport avec cette célèbre dynastie. Si vous voulez en savoir plus ou re-découvrir mes précédents articles, je vous encourage à suivre les liens ci-dessous!

Titine75 - blog.

Etant donné que cette chronique marque la fin du Challenge pour moi, je tenais aussi à faire un petit retour sur ma participation. J'ai donc présenté huit livres, une série télévisée et une série documentaire. Parmi ces oeuvres, quelques belles découvertes: The Lady in the Tower, The Taming of the Queen et les lettres d'Henry VIII à Anne Boleyn sont sans aucun doute les livres que je retiens de ce Challenge. The Tudors et Tudor Monastery Farm sont aussi de petits coups de coeur. En revanche, j'ai été assez déçue par The Queen's Captive et The Lady of Misrule, deux romans historiques dont j'attendais plus! En tout cas, je suis ravie d'avoir participé à ce Challenge qui m'a permis de passer plus de temps sur une famille que je trouve absolument fascinante!

Arthur D. Innes, c'est qui?
Si vous connaissez un peu le blog, vous savez que je commence habituellement mes chroniques par une présentation de l'auteur du jour. Cependant, je dois vous avouer avoir trouvé très peu d'informations concernant Arthur D. Innes. Il s'agit apparemment d'un auteur britannique, né en Inde en 1863 et mort en 1938. Il a écrit de nombreux livres, principalement sur l'Histoire, qui sont tombés dans le domaine public et trouvables facilement gratuitement un peu partout sur internet. Si jamais vous trouvez plus d'éléments le concernant, n'hésitez pas à les mentionner en commentaire! :)

England under the Tudors:
Résumé:
L'arrivée d'Henry VII sur le trône d'Angleterre met fin à des années de guerre civile dans le pays entre les Lancaster et les York. Une nouvelle famille, elle aussi marquée à la fois par des tragédies et des conflits, mais aussi par de grands changements religieux, légaux et politiques. Arthur D. Innes nous propose de nous pencher sur l'Histoire des Tudors à travers leur règne. De nombreux thèmes abordés: les relations avec les autres pays, les mariages, les autres prétendants au trône... Bref, England under the Tudors se présente comme un livre extrêmement détaillé sur le sujet!

Ce que j'ai pensé du livre:
En faisant un petit point sur ma participation au Challenge il y a quelques semaines, je me suis aperçue que la majeure partie de mes contributions se composait de romans historiques, d'oeuvres de fiction, et j'ai donc décidé de me pencher sur un autre livre d'Histoire pour compenser un peu. En tombant sur ce livre, j'ai été intriguée car j'ai pu voir quelques avis très positifs dessus. Je me suis donc plongée dedans et je dois dire que j'ai trouvé England under the Tudors vraiment très intéressant et extrêmement complet, une bonne lecture pour les passionnés de cette dynastie.



D'ailleurs, complet, c'est sans aucun doute le meilleur mot pour décrire ce livre. Arthur D. Innes s'est efforcé de nous proposer un livre extrêmement détaillé et précis sur le règne des différents membres de la famille. Je savais que j'avais des grosses lacunes concernant Henry VII, mais j'ai énormément appris de choses sur toute la dynastie.

En parlant d'Henry VII, je dois avouer que ce livre me l'a vraiment fait découvrir. Je ne connaissais de lui que quelques éléments concernant sa relation à son fils, Henry VIII, et son mariage, et j'ai désormais l'impression de le connaître davantage. Si on connait mieux ses héritiers, son règne a pourtant été capital: un nouveau chapitre après des années de guerre civile.

Les thèmes abordés, comme je l'ai mentionné plus haut, sont nombreux et explorent un large éventail de sujets: la politique, l'économie, les alliances... Si ces aspects là vous intéressent, ce livre risque de vous plaire. Par rapport à des ouvrages qui se focalisent plus sur le mariage ou les intrigues amoureuses, j'ai trouvé ça intéressant de se pencher sur des points plus "pragmatiques".
Néanmoins, cette précision et cette volonté du détail peuvent aussi se révéler être des points négatifs. En effet, des fois, il y a tellement d'informations que je me suis parfois sentie trop submergée par les noms, dates, lieux à retenir. C'est une lecture assez dense, et je vous conseille de peut-être lire quelque chose de plus léger en alternance ou juste après, parce que ça peut faire mal à la tête!

Malgré ce petit bémol, je conseille tout de même la lecture de ce livre si vous avez envie de découvrir davantage l'histoire de cette dynastie sans égale. C'est un livre passionnant et très riche, et que je recommande aux amateurs d'Histoire!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.

dimanche 8 janvier 2017

Benjamin Lacombe: Alice de l'autre côté du miroir.



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique sur le blog! On se retrouve aujourd'hui pour découvrir un petit bijou sorti il y a quelques semaines et que j'étais impatiente de découvrir. Ce bijou, c'est le nouveau chef d'oeuvre pondu par Benjamin Lacombe, un de mes héros absolus de ce monde: après nous avoir émerveillés avec sa version illustrée d'Alice au pays des merveilles, il revient avec la suite, De l'autre côté du miroir. En grande fan d'Alice et de Benjamin Lacombe, je ne pouvais pas passer à côté! En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Benjamin Lacombe, ce génie:
Si vous connaissez un peu le blog, vous savez que je commence en général mes chroniques par une petite présentation de l'auteur/illustrateur du jour. Mais dans le cas de Benjamin Lacombe, nous avons affaire à un régulier du blog, car j'ai souvent eu l'occasion de parler de son travail unique et remarquable. Comme je suis une grande fan de son oeuvre, je ne résiste jamais bien longtemps à vous présenter ses publications. Donc plutôt que de me répéter, je vais plutôt vous laisser découvrir mes précédentes chroniques à son sujet en suivant le lien ci-dessous!


Alice de l'autre côté du miroir:
Quatrième de couverture:
Après une très belle édition illustrée d'Alice au pays des merveilles, Benjamin Lacombe sublime la distorsion du temps et de l'espace avec "De l'autre côté du miroir". Dans cette suite directe du chef-d'oeuvre de Lewis Carroll (traduite par Henri Parisot), Alice décide de passer "de l'autre côté du miroir" et s'y métamorphose ! De pion, elle deviendra reine. Le monde du miroir se présente comme un monde inversé. L'espace et le temps y sont mis à mal... Il faut courir très vite pour rester sur place ! Certaines pages se déplient à la façon d'un plateau de jeu d'échec et accompagnent la bascule dune dimension à l'autre ; décors, personnages évoluent littéralement. Benjamin Lacombe se délecte en proposant ainsi une vision, une interprétation singulière de la beauté étrange d'un monde, bercé par un délicieux mélange de poésie, d'humour et de non-sens, qui vise implicitement à former les plus jeunes.


Le superbe travail de Benjamin Lacombe:

Comme le coeur de cette chronique n'est pas vraiment le travail de Lewis Carroll (que j'ai de plus eu plusieurs fois l'occasion de présenter sur ce blog), mais celui de Benjamin Lacombe en tant qu'illustrateur, je vous ai sélectionné quelques images qu'il a réalisées pour ce livre. Comme toujours chez Benjamin, on y retrouve une grande finesse, une richesse incroyable au niveau des détails (avec beaucoup de petites choses à découvrir), et des couleurs sublimes. Je vous laisse admirer cela!



Ce que j'ai pensé de ce livre:
Dans ma vie de blogueuse, j'ai un gros problème: Benjamin Lacombe. En effet, à chaque fois que je me décide à parler de son travail (presque à chaque fois qu'il sort quelque chose en fait), j'ai toujours cette impression désagréable de ne pas arriver à dire avec suffisamment de force à quel point j'aime ce qu'il fait et à quel point c'est merveilleux. Mais bon, je vais faire de mon mieux! Et comme à chaque fois, j'ai été séduite par ce chef d'oeuvre!

On retrouve tout d'abord le texte de Lewis Carroll, dont je suis évidemment fan. Je sais que De l'autre côté du miroir a un peu tendance à être oublié par rapport à Alice au pays des merveilles, mais personnellement je l'apprécie tout autant notamment pour tout le travail sur les jeux de mots, les textes et les univers que l'auteur invente. Si vous aimez Alice au pays des merveilles mais que vous n'avez jamais lu cette suite, je vous la recommande fortement!

Ensuite, un mot sur l'édition: j'adore absolument la collection Métamorphose, qui propose des éditions superbes et des livres de grande qualité. C'est encore une fois le cas ici, avec un livre sublime. La couverture reflète la beauté intérieure de cet ouvrage, et même si vous ne souhaitez pas l'acheter, feuilletez le au moins une fois!

Et si c'est si beau, c'est aussi et surtout grâce au travail exceptionnel de Benjamin Lacombe. Avec lui, j'épuise rapidement mon vocabulaire du splendide et du magnifique, et je ne peux que faire de longues listes d'adjectifs: c'est merveilleux, superbe, soigné, unique, élégant, riche, époustouflant. Bref, c'est incroyable, et je ne me lasse absolument pas de son travail. Je me demande même s'il est capable de faire quelque chose de raté. 

Je pense que je ne peux rien ajouter de plus sur ce livre, un petit bijou, une belle lecture dans tous les sens du terme. Que vous aimiez Benjamin Lacombe, Alice ou Lewis Carroll, ce livre est sans aucun doute un must-have. 

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant, as usual, prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee. 

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...