dimanche 13 novembre 2016

The Dressmaker de Rosalie Ham.



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique. Après nous êtres penchés sur la poésie d'Emily Brontë, onn se retrouve aujourd'hui pour découvrir ensemble l'une de mes récentes lectures, un roman récemment adapté au cinéma avec, dans le rôle principal, la célèbre actrice Kate Winslet. Ce roman, c'est The Dressmaker, écrit par Rosalie Ham. J'ai lu ce livre il y a quelques jours, et j'ai eu envie de vous en parler. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Rosalie Ham, c'est qui?
Pour commencer cette chronique, je vous propose de nous pencher un peu sur Rosalie Ham, notre auteure du jour. Née en 1955, Rosalie Ham est une auteure australienne. Elle a grandi avec des parents fermiers en étant très proche de la nature. Après des études littéraires, Rosalie Ham a rapidement attaqué une carrière d'auteure en commençant par du théâtre et des pièces diffusées à la radio. Mais elle s'est vite tournée vers le roman comme genre de prédilection. Elle a pour l'instant publié trois romans: The Dressmaker, récemment adapté au cinéma; Summer at Mount Hope et There should be dancing. C'est sur le premier que nous allons nous pencher aujourd'hui!

The Dressmaker:
Résumé:
Voilà des années et des années que Myrtle Dunnage, qui préfère qu'on l'appelle Tilly, a quitté son village natale, situé en Australie, après une tragédie. Elle a passé de nombreuses années à l'étranger, voyageant en Europe et apprenant l'art de la mode auprès des plus grands. Lorsqu'elle revient et retrouve sa mère, mentalement instable et physiquement fragile, elle devient la coqueluche du village grâce à ses créations. Mais le pire peut aussi se produire...

Ce que j'ai pensé du livre:
Si vous connaissez un peu le blog, vous avez sûrement l'habitude de mes chroniques à rallonge. J'aime écrire de longues chroniques, et parfois quand je suis vraiment inspirée, c'est un peu difficile de me contenir et de ne pas écrire quelque chose de trop long. Néanmoins, comme vous l'aurez peut-être remarqué, cette fois ma chronique est assez courte. Et pour cause: je ne suis pas parvenue à finir ce roman, une grosse déception pour moi...

Avant de lire ce roman, j'avais déjà remarqué que pas mal de gens avaient été déçus lors de leur lecture. Le livre a une note assez basse sur Livraddict, et j'ai lu quelques chroniques très mitigées sur plusieurs blogs et forums. Néanmoins, comme les goûts et les couleurs, ça change d'une personne à l'autre, je m'étais dit que je ne perdais rien à tenter ma chance. 


Ce roman a selon moi plusieurs problèmes. Le premier est sans aucun doute la narration, que je trouve très étrange. Je l'ai trouvée très bancale: arrivée à plus d'un tiers du roman, j'avais l'impression que l'histoire n'avait pas encore commencée. Il y a beaucoup trop d'alternances entre les différents personnages, si bien que ça casse parfois l'action, créant un sentiment de longueur assez désagréable. 

En parlant des personnages, je dois avouer que je n'ai pas vraiment accroché à aucun d'entre eux. Mon problème principal, c'est Tilly: j'ai eu le sentiment de la voir toujours de loin, mais de ne jamais vraiment l'approcher. Je ne sais pas si les cinquante dernières pages de l'histoire nous renseigne davantage sur qui elle est et le pourquoi du comment. J'avoue ne pas avoir l'impression de la connaître ni de comprendre ce qu'elle fait. C'est dommage. 

Je n'ai pas non plus apprécié le style de l'auteure, que je découvre avec ce livre. J'ai trouvé sa façon d'écrire très plate, ça manquait vraiment de densité pour moi. Je garde cependant à l'esprit que ce genre de style peut plaire à d'autres personnes et qu'il s'agit aussi d'un premier roman: sa façon d'écrire a peut-être depuis évolué.

The Dressmaker a été pour moi une grosse déception. J'espérais vraiment aimer ce roman et passer un bon moment avec. Malheureusement, ce livre n'est pas pour moi. Il risque en revanche de plaire à certains d'entre vous, donc si il vous tente, jetez y un oeil. Peut-être que je regarderai son adaptation un jour.

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire. On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.

2 commentaires:

  1. Merci pour cette critique. Je n'ai pas lu le roman, mais j'ai vu le film qui m'a bien plu, je l'ai trouvé original. Toutefois, les réserves que tu émets sur la qualité du roman ne me donnent pas envie de le découvrir, car je pense qu'il ne me plairait pas non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regarderai sûrement le film à l'occasion!

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...