mardi 1 novembre 2016

Rentrée Littéraire PriceMinister: Les mots entre mes mains de Guinevere Glasfurd.



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! Halloween est définitivement terminé, et j'ai déjà hâte d'être à l'an prochain pour une nouvelle édition! Je tiens à vous remercier d'avoir été si nombreux à venir cette année, c'est génial! Pour commencer ce mois de Novembre, je vous propose une petite chronique réalisée dans le cadre de la Rentrée Littéraire de Price Minister. Grâce à l'opération, j'ai reçu le roman Les mots entre mes mains, que je vous invite à découvrir aujourd'hui. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

La Rentrée Littéraire de PriceMinister:
Depuis plusieurs années maintenant, le site PriceMinister organise régulièrement des événements littéraires. La Rentrée Littéraire en est un, et chaque année une grande liste de livres est proposée. Le but est simple: en échange d'un livre de la rentrée littéraire, il faut proposer une chronique. Si pendant longtemps seuls les blogs étaient autorisés, il est désormais possible de présenter le livre sur d'autres plateformes, comme les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, YouTube...). Ayant déjà eu l'occasion de participer au cours des années précédentes, je vous invite à suivre les liens ci-dessous: mes précédentes chroniques et le site de PriceMinister.


Guinevere Glasfurd:
Il est à présent temps de nous pencher sur notre auteure du jour, Guinevere Glasfurd. Je n'ai pas, pour être honnête, trouvé beaucoup d'informations la concernant. Guinevere Gaslfurd vit en Angleterre, près de Cambridge. Les mots entre les mains est son tout premier roman. Il a d'abord été publié au Royaume-Uni au début de l'année, et vient d'être traduit en français. Il est publié chez Prélude et fait partie des livres de la Rentrée Littéraire. Si vous avez envie d'en savoir plus sur son travail, je vous invite à suivre le lien ci-dessous pour visiter son site internet.


Les mots entre mes mains:
Quatrième de couverture:
Helena Jans van der Strom n’est pas une servante comme les autres. Quand elle arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son indépendance et sa soif de savoir trouveront des échos dans le coeur et l’esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d’ombres et de lumières, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Quel peut être leur avenir ?
En dévoilant cette relation amoureuse avérée et méconnue, Guinevere Glasfurd dresse le portrait fascinant d’une femme lumineuse, en avance sur son temps, et révèle une autre facette du célèbre philosophe français.
Un roman de passion et de liberté qui nous plonge dans une fresque envoûtante des Pays-Bas au « siècle d’or », à la manière de La Jeune Fille à la perle.


Quelques informations sur Descartes:
Etant donné que le livre s'intéresse au personnage de René Descartes, il me semblait important de vous donner quelques éléments le concernant. Né en France en 1596, René Descartes est connu pour un philosophe, mathématicien et scientifique. Certains d'entre vous le connaissent pour l'avoir un peu étudié au lycée. Il a beaucoup voyagé en Europe, notamment en Suède, au Danemark et en Allemagne. René Descartes est principalement connu pour Le Discours de la Méthode, célèbre pour son "je pense donc je suis", la métaphysique,... Helena (ou Hélène), l'héroïne du roman, a aussi bel et bien existé: René Descartes a eu une relation avec elle et un enfant, né en 1635. Mais gardez bien à l'esprit que si ces personnages ont réellement existé, le roman reste tout de même une oeuvre de fiction!

Ce que j'ai pensé du livre:
C'est avec impatience, lorsque l'été se termine, que j'attends chaque année le rendez-vous désormais incontournable de la Rentrée Littéraire de PriceMinister. J'étais encore plus impatiente cette année car de nombreux livres me faisaient de l'oeil, et Les mots entre mes mains faisait indéniablement partie de mon top. C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert ce roman, une très belle lecture que je vous recommande.

J'ai été vraiment charmée par l'intrigue de ce roman, une intrigue que j'ai eue du mal à lâcher. Le roman nous propose de découvrir un récit passionnant et prenant, un récit sur l'indépendance, l'espoir, l'envie, l'amour, les sentiments face à la raison. J'ai dévoré ce livre en deux jours, le retrouvant avec bonheur après le travail.

Pour un premier roman, je trouve l'écriture de Guinevere Glasfurd déjà très travaillée et plaisante. Elle sait mener son récit et a crée une héroïne très touchante (je reviendrai là-dessus plus loin). J'ai vraiment pris un grand plaisir à lire ce roman ne serait-ce que pour son écriture, et j'espère vraiment qu'elle poursuivra une carrière dans l'écriture!

En parlant des personnages, donc, j'ai énormément apprécié Helena. Elle est très, très attachante et j'ai adoré la suivre. J'aime beaucoup la relation qu'elle entretient avec les autres personnages, en particulier Francine et son amie Betje, mais sa relation la plus intéressante selon moi est celle qu'elle a avec l'écriture. Elle se montre si passionnée par l'apprentissage et par la pratique de l'écriture! C'en est très touchant. 

Ce livre m'a aussi un peu réconciliée avec Descartes. Comme beaucoup, je l'ai étudié au lycée pour le bac de philo, et c'est vrai que ce n'est pas un personnage que j'adore. En général, j'ai énormément de mal avec la philosophie, en premier lieu parce que je n'y comprends rien. Mais ce livre, même s'il s'agit de fiction, montre Descartes sous un jour un peu plus humain et moins impénétrable. Je ne connaissais absolument pas cet aspect de sa vie et ça me donne envie de me pencher un peu plus dessus.

Au final, Les mots entre mes mains est un petit coup de coeur pour moi, une belle découverte de cette rentrée littéraire qui fait du bien et qui promet une carrière intéressante pour Guinevere Glasfurd. Si vous avez l'occasion de le lire, je vous le conseille!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire, je vous réponds toujours avec plaisir! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.

4 commentaires:

  1. Ca été un petit coup de cœur pour moi également ! Je serais curieuse de lire d'autres livres de l'auteure :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'ai hâte de voir si elle en fait d'autres!

      Supprimer
  2. Contente de voir que ce livre t'a plu ! Pour le moment, j'ai beau chercher, je n'ai vu aucune critique négative des Mots entre mes Mains ! ! Personnellement, je l'ai beaucoup aimé moi aussi ! Je l'ai reçu à l'occasion des Matchs de la Rentrée Littéraire 2016, c'était le titre qui m'interpellait le plus et j'ai été très agréablement surprise, par l'ambiance feutrée du roman qui m'a rappelé les tableaux de Vermeer mais aussi parce qu'on découvre Descartes autrement qu'à travers son oeuvre philosophique. Une belle découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une superbe lecture! Contente de voir que ça te plait! :)

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...