samedi 26 novembre 2016

221B, The British Detectives Challenge #11: The Woman in White de Wilkie Collins.



 Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! On se retrouve aujourd'hui pour l'avant-dernière chronique du mois, qui se trouve aussi être l'avant-dernière chronique du Challenge 221B, The British Detectives Challenge. Ce mois-ci, j'ai choisi de me plonger dans un classique d'un auteur un peu oublié mais qui est récemment revenu sur le devant de la scène grâce à une adaptation de son roman The Moonstone par la BBC: Wilkie Collins. J'ai décidé de découvrir l'un de ses livres les plus connus, The Woman in White. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

221B, The British Detectives Challenge:
Pour commencer cette chronique, je tiens à vous donner quelques informations sur le Challenge 221B  The British Detectives Challenge. Il s'agit d'un challenge lancé via le super forum Whoopsy Daisy, consacré au monde anglo-saxon. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un challenge autour des personnages policiers et détectives de la littérature anglaise. En ce qui me concerne, j'ai choisi de présenter 12 livres (on approche de la fin!). Si vous avez envie d'en savoir plus, je vous invite à suivre les liens ci-dessous qui vous mèneront à mes précédentes chroniques et au forum!

Whoopsy Daisy, le forum.

Wilkie Collins, c'est qui?
Il est à présent temps de nous pencher sur notre auteur du jour, le dénommé Wilkie Collins. Si aujourd'hui Wilkie Collins a un peu tendance à être oublié, il fut un auteur très populaire du 19ème siècle et plus particulièrement de l'ère victorienne, et il est considéré comme l'un des précurseurs du roman policier. Né en 1824, il fait d'abord des études de droit avant de se lancer dans l'écriture. Il rencontre Charles Dickens, avec lequel il devient ami. Leur amitié comprendra aussi une collaboration littéraire, Collins proposant régulièrement des textes pour les magazines gérés par Charles Dickens. S'il ne s'est jamais marié, Wilkie Collins a néanmoins entretenu des relations avec plusieurs femmes et eu plusieurs enfants. Son oeuvre comprend un grand nombre de romans, et il est perçu comme l'un des aventures du roman policier avec ses livres comme The Moonstone ou The Woman in White, dont je vous parlerai plus en détails plus loin. Wilkie Collins meurt en 1889, laissant derrière lui un impressionnant héritage littéraire.

The Woman in White:
Résumé:
Walter Hartright, jeune professeur de dessin, rencontre un soir une jeune femme vêtue de blanc, en grande détresse, qu'il décide d'aider. Ce n'est que plus tard qu'il apprend qu'elle s'est en réalité échappée d'un asile. Lorsqu'il se rend à Limmeridge House pour donner des cours à la jeune Miss Fairlie, son chemin croise à nouveau celui de cette mystérieuse femme en blanc. Et lorsqu'il doit quitter sa bien-aimée, promise en mariage à un autre, Sir Percival Glyde, il est loin d'imaginer ce que la femme en blanc cache comme secret...

Un mariage catastrophique:
Dans The Woman in White, l'intrigue principale tourne autour du mariage entre la jeune Miss Fairlie et un certain Sir Percival Glyde. Un mariage qui se révèle vite être un désastre pour la jeune femme. Mais avant même le mariage, même si elle a promis à son père d'épouser cet homme bien plus âgé qu'elle et qu'elle ne connait au final quasiment pas, Miss Fairlie n'a pas très envie devenir Lady Glyde. En effet, elle est amoureuse du jeune Walter Hartright, son professeur de dessin, une affection réciproque mais compromise par ce mariage qui arrive et par le statut du jeune femme. Et si Miss Fairlie et sa soeur, Miss Halcombe, font tout pour faire changer Glyde d'avis, celui-ci reste déterminé à l'épouser. 
Il ne faudra que quelques jours aux deux jeunes femmes pour prendre conscience que ce mariage est une vraie catastrophe. Sir Percival Glyde se montre en effet odieux avec sa jeune épouse, la martyrisant verbalement mais aussi parfois physiquement. Marian Halcombe essaie du mieux qu'elle le peut de protéger sa soeur, mais aucune d'elles n'est à l'abri de ce tyran...

The Woman in White, l'un des premiers romans policers?
Comme je l'ai mentionné plus haut, Wilkie Collins est considéré par beaucoup comme l'un des précurseurs du roman policier, un genre qui se développa davantage par la suite avec des auteurs comme Arthur Conan Doyle ou Agatha Christie. Charles Dickens, l'ami de Wilkie Collins, est aussi vu comme l'un des pionniers du genre avec son roman Bleak House. Si c'est surtout le roman The Moonstone qui vaut à Collins cette réputation, on retrouve dans The Woman in White une intrigue mettant en scène un héros s'improvisant détective pour sauver sa belle: Walter Hartright.
Walter va en effet décider de passer à l'action lorsqu'il se rend compte de la situation dans laquelle Miss Fairlie se retrouve. Il se lance alors dans une investigation poussée, cherchant à découvrir la vérité sur Percival Glyde ainsi qu'un moyen de le faire tomber. 
On retrouve aussi dans The Woman in White, et notamment dans la première partie du livre, des caractéristiques plus propres au roman à sensations: une étrange femme à l'histoire mystérieuse, un mariage affreux, une histoire d'amour contrariée... En bref, The Woman in White est un roman hybride, avec lequel on ne s'ennuie pas! 

 Ce que j'ai pensé du livre:
J'ai découvert Wilkie Collins pour la première fois alors que je travaillais sur mon mémoire, il y a environ une centaine d'années (non, en fait il y a environ deux ans, mais j'ai l'impression que ça fait bien plus!). Son nom revenait souvent dans les sources que j'étudiais et j'ai donc décidé de jeter un oeil à son travail. J'ai donc lu The Moonstone, que j'ai beaucoup aimé, et The Woman in White faisait depuis longtemps partie de ma wishlist. C'est donc avec joie que je me suis lancée dans ce roman, ce Challenge étant l'occasion parfaite pour m'y mettre. Et j'ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé ce livre, un classique très divertissant et prenant. 

C'est d'ailleurs le premier point que j'ai apprécié dans ce livre: son côté extrêmement divertissant. Wilkie Collins sait comment garder son lecteur attentif, et je ne me suis pas ennuyée une seconde. Il se passe énormément de choses, les rebondissements et retournements de situation s'enchaînent, et le tout est raconté de façon très maîtrisée. J'ai passé un excellent moment de lecture et j'ai refermé le livre en ayant vraiment la sensation d'avoir lu un truc super. 

La narration, comme je l'ai dit, est très bien maitrisée, et je pense que cela est dû au fait qu'on alterne entre les différents personnages. Cela donne un petit côté "témoignage" qui renforce l'impression de réel de l'intrigue. J'ai particulièrement aimé la narration de Marian Halcombe et celle de Walter. Comme on passe d'un personnage à l'autre, Wilkie Collins s'efforce de changer un peu son style à chaque fois pour s'adapter au personnage qui parle, et c'est du coup encore plus réussi. 

Les personnages sont très variés, mais on se concentre la plupart du temps sur le quatuor formé par Walter, Miss Fairlie, Marian Halcombe et Sir Percival Glyde. Walter est un roman avec un côté très romantique, dans le sens littéraire du terme, et j'ai particulièrement aimé Marian et son fort caractère. Elle est vraiment l'un des points forts du roman selon moi. 

Si j'ai déjà dit à plusieurs reprises que l'intrigue était divertissante et que je ne me suis pas ennuyée pendant ma lecture, je dois aussi dire qu'on y retrouve énormément de choses que j'apprécie dans les classiques de l'époque: le côté sensationnel, avec les mystères, les histoires d'amour compromises, les personnages étranges... C'est tout ce que j'aime! A certains moments, j'ai même pensé à Edgar Allan Poe. 

En bref, j'ai adoré me plonger dans The Woman in White. C'était une lecture passionnante et j'ai passé un excellent moment avec ce livre. Il m'a vraiment donné envie de découvrir un peu plus l'oeuvre de Wilkie Collins, ce que je compte faire dès que possible. En bref, donc: un coup de coeur!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...