samedi 16 janvier 2016

221B, The British Detectives Challenge de Whoopsy Daisy #1: Long Spoon Lane d'Anne Perry.


Bonjour à tous et à toutes!

Je vous souhaite la bienvenue sur le Livroscope! Je suis ravie de vous retrouver aujourd'hui pour une nouvelle chronique! La nouvelle année est souvent synonyme de nouveaux challenges, et comme j'aime ça, j'ai décidé de vous présenter aujourd'hui un Challenge qui nous accompagnera tout au long de cette année. Si vous suivez un peu le blog, vous aurez déjà vu ici et là des références à un forum que j'ai rejoint il y a quelques mois, à savoir le forum Whoopsy Daisy. Des Challenges y sont régulièrement proposés, et j'ai craqué pour l'un d'eux: le 221B, The British Detectives Challenge! Vous devez probablement déjà connaître mon amour pour Sherlock Holmes, et j'espère vous faire découvrir d'autres détectives dans les mois à venir. Et pour commencer, j'ai choisi de vous parler de Thomas Pitt, personnage emblématique d'Anne Perry! En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Le challenge 221B:
Pour commencer cette chronique, il me semble important de vous donner un peu plus d'informations sur ce fameux challenge. 221B, The British Detectives Challenge est un challenge lancé par Emjy, l'une des membres de Whoopsy Daisy. Le but est simple: lire des livres (BD, romans, romans jeunesse...) ou regarder des films ou des séries mettant en scène des personnages qui sont détectives ou résolvent des mystères. La seule chose importante: ces personnages doivent être british! En ce qui me concerne, j'ai prévu de vous proposer une chronique par mois sur l'année, pour arriver à un total de douze chroniques. Je vais essayer à chaque fois de vous proposer un détective différent, et de varier entre littérature, séries tv et films.
Si vous avez envie de jeter un oeil à Whoopsy Daisy, c'est par ici!

Anne Perry:
A présent, penchons nous un peu sur notre auteure du jour, Anne Perry! Il se trouve que j'ai déjà eu l'occasion de parler un peu d'elle sur le blog, lors du Challenge Les Dames en Noir auquel j'ai participé l'an passé. En effet, j'ai parlé de son roman L'inconnue de Blackheath, lui aussi tiré de la saga autour de Thomas Pitt. Pour éviter de me répéter, je vais donc vous laisser ci-dessous le lien vers cette précédente chronique, que vous pourrez (re)découvrir si vous en avez envie!


Long Spoon Lane:
Résumé:
Thomas Pitt, ancien policier issu de la classe ouvrière qui travaille désormais pour la Special Branch (qui est une branche de la police dédiée à la sécurité nationale) est réveillé en pleine nuit par Narraway, son supérieur. En effet, une bombe s'apprête à exploser à Long Spoon Lane! Si Pitt et ses collègues ne parviennent pas à empêcher cette horreur, il parvienne néanmoins à arrêter ceux qui sont à l'origine de ce drame. Il s'agit d'anarchistes, et l'un d'eux est retrouvé mort. Le problème, c'est que ce mort n'est autre que le fils d'un puissant lord, et que sa mort ressemble à un meurtre. Qui a tué ce jeune homme? Que veulent les anarchistes? L'alliance entre Pitt et son ennemi de toujours, Voisey, portera t'elle ses fruits? 

Thomas Pitt, notre héros:
Ce Challenge mettant à l'honneur les détectives, il me semblait important de faire un petit point sur Thomas Pitt, notre héros. Thomas Pitt est un personnage à l'histoire assez intéressante, comme on peut le comprendre à la lecture des livres de la série que lui consacre Anne Perry. Thomas Pitt est originaire d'une famille ouvrière: au 19ème siècle, au Royaume-Uni, venir d'une famille ouvrière signifie souvent que l'on vient d'un milieu assez pauvre, où les gens meurent jeunes, de maladie, de faim, ou d'accidents du travail. Néanmoins, Thomas est parvenu à s'élever de son milieu pour devenir policier, puis membre de la Special Branch, une élévation sociale assez importante. Plusieurs autres personnages de la série ont connu une histoire similaire. Mais certains font tout de même bien sentir à Thomas que ses origines ne sont pas franchement nobles, et aiment lui rappeler des souvenirs assez douloureux, comme le passé de son père. 
Thomas a épousé Charlotte qui, dans les premiers de la série, aidait souvent son mari à résoudre les différentes affaires auxquelles il se confronte. Charlotte vient d'une famille aisée, et leur mariage est donc des plus étonnants du point de vue des normes sociales. Ensemble, ils ont plusieurs enfants. Avec l'avancée des tomes, on constate que le rôle de Charlotte n'est plus aussi important qu'avant, même si elle essaie toujours d'aider son époux.

Politique et police:
Dans Long Spoon Lane, Anne Perry choisit de nous proposer une histoire assez intéressante, qui mêle non seulement une enquête pour découvrir qui se cache derrière le meurtre du jeune anarchiste, mais aussi toute une enquête sur les dessous de la politique et de la police londonienne.
Long Spoon Lane melange donc deux éléments importants: la police et la politique. Lorsque j'avais travaillé sur mon mémoire sur Sherlock Holmes et Scotland Yard, j'avais pu découvrir qu'instaurer une police avait été non seulement compliqué, mais aussi souvent remis en cause. Par exemple, la haute société a longtemps refusé la création de postes de détectives, de peur qu'on vienne fouiner dans leurs affaires.
Dans ce roman, Anne Perry parle d'un sujet intéressant: celui de donner aux policiers plus d'armes. Les policiers du 19ème siècle n'étaient en général pas armés, sauf cas de force majeure. Elle explore donc de le roman différentes réactions quant à l'idée d'armer les policiers: certains sont pour, d'autres contre, et à chaque fois les raisons sont différentes...

Ce que j'ai pensé de ce livre:
Ma première rencontre avec Anne Perry remonte à il y a quelques années: j'avais lu un de ses romans de Noel, que je n'avais pas aimé. Mais j'avais décidé de lui redonner une chance avec L'inconnue de Blackheath, présenté sur le blog il y a quelques mois, et que j'avais vraiment bien aimé. J'avais donc pris la résolution de lire d'autres romans tirés de sa série autour de Charlotte et Thomas Pitt. Que dire donc de Long Spoon Lane? Et bien s'il ne s'agit pas d'un coup de coeur, j'ai tout de même beaucoup aimé ce livre, que j'ai trouvé assez original.

Quand je parle d'originalité, c'est dans le choix des sujets traités. En effet, je m'attendais à retrouver une enquête autour d'un meurtre, comme j'en ai souvent l'habitude. Néanmoins, Anne Perry a réussi à me surprendre en proposant une intrigue un peu plus complexe, qui mêle politique, revendications anarchistes, Histoire, alliances, police et meurtre. J'ai apprécié le fait de découvrir une intrigue dense, complexe, et aux thèmes assez fouillés et recherchés. Un bon point donc! Si vous aimez les intrigues politiques, ce livre peut peut-être vous intéresser!

L'intrigue est donc intéressante, et je l'ai beaucoup aimé. Il se passe beaucoup de choses, je ne me suis pas ennuyée, et on suit avec intérêt l'avancée des différents personnages. Il y a plusieurs rebondissements dans l'histoire, et je ne m'attendais pas au dénouement final. J'ai tout de même trouvé qu'il y avait quelques longueurs, mais rien de trop ennuyant. 

Quant aux personnages, j'ai aimé retrouver Thomas Pitt. Je trouve que c'est un personnage attachant, qu'on aime suivre, et qui a une certaine humanité et justice. J'aime aussi sa complicité avec son épouse Charlotte: on sent qu'ils se reposent l'un sur l'autre! Mais je regrette le fait que Charlotte soit un peu laissée de côté, elle est vraiment au second plan dans ce roman, c'est dommage! Il y a aussi beaucoup de personnages, donc restez accroché au risque de vous perdre!

Pour finir, j'ai aussi beaucoup aimé le style d'Anne Perry. Je trouve sa façon d'écrire fluide, détaillée, et agréable, si bien qu'on a plaisir à tourner les pages de son roman. J'ai vraiment envie de lire d'autres romans de sa série autour de Charlotte et Thomas Pitt!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire. On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup!

AnGee.

6 commentaires:

  1. J'adore Anne Perry. J'ai un gros faible pour la série des Monk. Je n'ai pas encore lu Long Spoon Lane, je crois que j'en suis seulement au 10e tome de la série des Pitt. Tu ne les lis pas dans l'ordre si j'ai bien compris ? (j'ai lu ton billet en diagonale pour ne pas me spoiler).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore lu les Monk! Oui, je les lis dans le désordre, j'essaie de tous les retrouver pour les lire dans l'ordre!

      Supprimer
  2. Décidément, je n'ai jamais lu encore de Anne Perry, il faudrait que je m'y mette :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes les policiers historiques, ce livre devrait te plaire!

      Supprimer
  3. J'ai lu le huitième tome et j'ai adoré. Aurelie m'a acheté l'intégrale des deux premiers tomes, il faut que je commence sérieusement cette saga :) Un travail très intéressant, une fois de plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je devrais m'y remettre depuis le début aussi ^^

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...