samedi 12 septembre 2015

Testament of Youth, de Vera Brittain.



Hello à tous et à toutes!

Je suis AnGee, et je suis plus que ravie de vous retrouver une fois de plus sur le Livroscope pour une nouvelle chronique littéraire! Il y a quelques jours, je vous ai présenté l'un de mes derniers coups de coeur, à savoir Les quatre filles du Docteur March, un roman qui se déroule pendant la Guerre de Sécession. Et comme vous allez le constater, la guerre reste un élément très important de la chronique du jour! En effet, j'ai choisi de vous parler d'un livre un peu particulier: il s'agit d'une autobiographie dont l'adaptation sortira très prochainement en salles en France, Testament of Youth de Vera Brittain, qui a vécu de très près la Première Guerre Mondiale. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)



Cette lecture compte pour le Challenge LEAF de Psylook: 9/50.




Quelques mots sur Vera Brittain:
Pour commencer cette chronique, je tenais à vous présenter un peu plus en détails Vera Brittain, l'auteure dont la vie va nous accompagner aujourd'hui. Née en 1893, Vera Brittain (qui porte décidément bien son nom) est anglaise. Elle grandit dans une famille plutôt aisée, avec son frère cadet Edward. A l'adolescence, elle décide de suivre des études universitaires, ce qui était plutôt rare à l'époque. Féministe du début du siècle, elle connaitra de très près la Première Guerre Mondiale, pendant laquelle elle sera infirmière, une expérience qu'elle racontera dans Testament of Youth, paru en 1933. Il s'agit sans doute de l'oeuvre la plus connue de Vera Brittain, mais elle a écrit d'autres livres au cours de sa vie. Elle est morte en 1970.

Testament of Youth:
Résumé:
Publié en 1933, Testament of Youth est une autobiographie (pas encore traduite en français malheureusement) racontant la vie de Vera Brittain, de sa naissance à la fin de du règne de Victoria jusqu'à l'entre-deux guerres. Elle se focalise tout particulièrement sur son expérience de la Première Guerre Mondiale, qu'elle a connue de près: jeune femme qui faisait alors des études, elle a vu ses proches partir au front, craint pour son frère Edward et son fiancé Roland. Elle a même arrêté ses études prometteuses pour devenir infirmière, métier qu'elle exerça pendant trois ans, en Angleterre, mais aussi en France et à Malte. Par cette autobiographie, elle nous raconte non seulement son expérience de la guerre, mais aussi son sentiment face à la place de la femme dans la société, et nous livre un testament unique d'une génération perdue, une génération sacrifiée.

Un témoignage poignant sur la Première Guerre Mondiale:
D'étudiante à infirmière:
A travers cette autobiographie, Vera Brittain aborde de nombreux aspects de la Première Guerre Mondiale, mais aussi de la société britannique de l'époque. Un élément très important, c'est la parce de la femme au début du 20ème siècle. Vera Brittain nait pendant une période charnière de l'Histoire britannique: la fin du règne de Victoria, règne de 62 ans qui a laissé une lourde empreinte sur la culture anglaise. La société du début du 20ème siècle est encore très marquée par la morale victorienne, les codes et l'étiquette. Et Vera Brittain le remarque bien: la première partie du livre raconte son volonté de poursuivre ses études à un niveau universitaire, ce qui était rare et compliqué pour une femme à l'époque. Rare, car la femme n'était considérée que comme un "agrément de l'homme", comme elle le dit elle-même, et l'éducation des jeunes filles de l'époque était souvent limitée à la bonne tenue d'une maison, un peu de musique et de conversation. Compliqué, car il existait peu de structures pour accueillir ses étudiantes et que les cursus étaient limités (elles ne pouvaient pas étudier autant de matières que les hommes).



En plus de son expérience en tant qu'étudiante, elle nous raconte aussi ses trois années de service en tant qu'infirmière. Elle mentionne tout particulièrement le fait que beaucoup des jeunes femmes qui s'enrôlaient en tant qu'infirmières s'attendaient surtout à assister des infirmières de longue date et à effectuer de petits travaux. Dans les faits, le manque de personnel face à l'important nombre de blessés confronte très vite ces jeunes femmes à une réalité cruelle et violente. Au cours de ses trois années de pratique, elle voyagera en Europe (France et Malte) où elle découvrira les ravages de la guerre sur les soldats.

Au front:
Un élément capital à côté duquel on ne peut pas passer lorsqu'on parle de la Première Guerre Mondiale: le front. Vera Brittain a connu plusieurs hommes qui ont combattu pendant la guerre et notamment en France, et c'est à travers eux (et les lettres qu'ils envoyaient à Vera) qu'on découvre un aperçu de ce que pouvait être la vie des soldats.
Parmi les proches de Vera, deux sont particulièrement importants: Roland et Edward. Edward est le frère cadet de Vera, dont elle fut toujours très proche. Dans le début du livre, consacré à son enfance, elle insiste notamment beaucoup sur le fait qu'ils jouaient ensemble, qu'elle inventait des histoires et que son frère les écoutait avec intérêt. Elle parle également du talent musical d'Edward, qui compose même des morceaux. Roland, quant à lui, est un camarade d'école d'Edward qui devient l'amoureux puis le fiancé de Vera Brittain. L'attirance est mutuelle et c'est très rapidement qu'ils tombent sous le charme l'un de l'autre.
Deux hommes au destin prometteur, des destins que la guerre chamboule. Une génération perdue qui témoigne grâce au livre de Vera Brittain.

Ce que j'ai pensé de ma lecture:
C'est en allant sur l'un de mes blogs préférés que j'ai découvert Testament of Youth. Une valise remplie d'histoires, une blogueuse que j'aime énormément, avait en effet présenté ce livre il y a quelques mois. Je l'avais noté dans ma wishlist, et en voyant que son adaptation cinématographique allait bientôt sortir, j'ai craqué et je l'ai acheté, curieuse de voir ce que j'allais en penser. Au final, Testament of Youth a été pour moi une lecture extrêmement émouvante, à base de larmes et de mouchoirs en papier. 

Je n'ai pas lu beaucoup d'autobiographies dans ma vie, et les seules que j'ai lues ont été pour moi des coups de coeur larmoyants (je pense à Travelling To Infinity). Vera Brittain n'avait pas encore trente ans qu'elle avait déjà traversé des épreuves inimaginables. Elle nous livre ici un témoignage de première main non seulement sur les horreurs de la guerre mais aussi sur cette période troublée et en pleine mutation qu'était le début du 20ème siècle. J'ai trouvé passionnant de découvrir le parcours de cette femme, un parcours semé d'embûches et où les pertes furent nombreuses. De ses difficultés pour poursuivre des études universitaires à la lente reconstruction de l'après-guerre, j'ai été prise dans le récit et je ne me suis pas ennuyée une seconde. J'avais du mal à lâcher le livre tant que je voulais savoir ce qui allait se passer ensuite.



Testament of Youth est un livre que j'ai trouvé assez difficile à lire, non pas à cause du style de l'auteure, qui est au contraire fluide et agréable, mais en raison de ce qu'il se passe: on s'attache rapidement aux différents personnages, on ressent l'amour que Vera a pour eux, et cela rend d'autant plus dur de découvrir ce qu'il arrive à certains. La détresse de Vera est frappante, tout comme son courage. 

J'ai aimé les différentes thématiques qu'elle aborde à travers le livre. J'ai mentionné plus haut ce qui avait trait à la guerre: une génération perdue, son travail d'infirmière, ses voyages pour exercer ce travail dans différentes parties d'Europe... J'ai également particulièrement apprécié ce qu'elle raconte de son expérience universitaire, des difficultés qu'elle a rencontrées, notamment pour convaincre son père. Si la guerre est évidemment au coeur du livre, j'ai eu l'impression qu'elle l'incluait dans un mouvement plus large, plus global de changements et de bouleversements.

J'ai du coup très envie de voir le film, qui sort dans quelques jours en France. Ma seule déception est qu'il n'a pour l'instant pas été traduit en français, ce que je trouve dommage pour les non anglophones et surprenant étant donné la certaine popularité du livre en Grande-Bretagne.

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir avec un petit commentaire. On se retrouve très vite sur le blog pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup!

AnGee.

22 commentaires:

  1. J'ai tellement hâte de voir ce film ^^ J'espère qu'il ne me décevra pas (contrairement à l'adaptation d'Hardy que je n'ai pas aimé !). J'avoue c'est étonnant que ce livre ne soit pas traduit. Peut être qu'avec la sortie du film, ça encouragera les éditeurs à se pencher dessus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore vu l'adaptation d'Hardy :)

      Supprimer
  2. Salut :)
    Wawww, ce livre a l'air d'une grande qualité. Dommage effectivement qu'il n'ait pas - encore - été traduit. Te lire m'a fait vibrer, tu as très bien su faire passer les émotions que tu as toi-même ressenties en le lisant.

    RépondreSupprimer
  3. J'aimerai beaucoup lire ce roman mais, plus encore, je suis impatiente de voir le film. Le casting est magnifique.

    RépondreSupprimer
  4. Merci ;) Ce témoignage est juste magnifique ! J'avais commencé à regarder l'adaptation (oups...) mais j'ai eu un gros plantage au bout de 30 min...Du coup, j'attends avec impatience sa sortie en France :D

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de voir le film, il m'a beaucoup touché. Et bien que que mon niveau en anglais ne soit pas excellent, tes commentaires sur le livre me donne envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    savez-vous si le livre va être traduit??

    le film est magnifique et d'un réalisme poignant, du coup,

    merci pour votre article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pour l'instant ce n'est pas prévu, mais j'espère que ce sera bientôt le cas! :)

      Supprimer
  7. Film bouleversant ! J'ai cherché en vain le livre puis je suis tombée sur ce blog...espérons qu'ils l'éditent en français bientôt !

    RépondreSupprimer
  8. Film saisissant ! Je cherchais le livre en vain puis je suis tombée sur ce blog...espérons qu'il soit édité en français prochainement !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai eu la chance de regarder le film. J'ai pleurer comme une madelaine le film a était tres bien realiser on se met tres vite a la place de vera ! Moi qui ne suis pas anglophone trouve dolmage que le livre n'a pas etait traduit en français ... Merci a vous pour cette article !

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup les autobiographies, surtout quand l'histoire est des plus poignante et touchante. Je dois avouer que ce film m'a profondément émue, j,'ai beaucoup pleurée et je suis restée un moment sans mot à la fin.. Je ne suis pas une grande lectrice et pourtant c'est avec beaucoup de regrets que j'apprends que ce livre n'est même pas traduit en français, j'espère vraiment qu'il le sera très prochainement et même qu'on le fera étudier dans les écoles. C'est surement le livre dont j'ai le plus impatience à lire ! Merci pour cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais vraiment que ce soit très vite traduit aussi!

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...