lundi 30 janvier 2017

PotterOscope #3: The Tales of Beedle the Bard de J.K Rowling.



Bonjour à tous et à toutes !

Je suis AnGee du Livroscope, j’espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour un nouvel article ! On se retrouve aujourd’hui pour l’avant-dernière chronique de ce mois de Janvier, avec un de mes rendez-vous préférés : le PotterOscope ! Pour cette troisième édition, j’ai décidé de me pencher sur un livre écrit par J.K Rowling pour accompagner sa saga : The Tales of Beedle the Bard, traduit en français sous le titre Les contes de Beedle le Barde. Et pour accompagner cette présentation, j’ai pu interviewer l’une de mes amies et blogueuses/youtubeuses préférées : Clélia de BrodyBooks et Cher Lecteur ! En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture ! :)

Le PotterOscope :
Si vous tombez sur le blog pour la première fois ou que vous découvrez le PotterOscope, laissez-moi vous donner quelques informations sur ce rendez-vous, que j’ai mis en place il y a quelque temps sur le blog. Grande passionnée d’Harry Potter, j’ai décidé de consacrer un peu de place chaque mois à cette saga qui a bercé mon enfance. Le principe est simple : à chaque numéro du PotterOscope, je vous propose de découvrir une œuvre (livre, film, série) ou un événement (une exposition, par exemple) en rapport avec le monde magique de J.K Rowling. Et pour rendre cette chronique encore un peu plus sympa, j’y ajoute aussi une présentation d’un Potterhead. Si vous souhaitez être interviewé et participer à un prochain PotterOscope, n’hésitez pas à me contacter soit par commentaire, soit par mail à livroscope@gmail.com. Je vous laisse ci-dessous un lien vers les précédentes éditions ! :)


J.K Rowling, une habituée du blog :
Comme j’aime toujours vous donner un maximum d’informations dans mes chroniques, j’ai pris l’habitude de vous présenter les auteurs dont je parle. Cependant, dans le cas de J.K Rowling, nous avons affaire à une véritable habituée du blog, dont j’ai déjà eu l’occasion de parler à de nombreuses reprises, tant pour la saga Harry Potter que pour ses autres romans. Je vais alors éviter de me répéter, et à la place je vous propose de suivre le lien ci-dessous qui vous mènera à mes précédentes chroniques sur le sujet !


Les contes de Beedle le Barde :
Résumé:
Dans ce recueil de contes, J.K Rowling nous propose de découvrir les histoires de Beedle le Barde, des contes qui ont bercé l’enfance de très nombreux sorciers. Cinq contes sont au menu: The Wizard & The Hopping Pot, The Fountain of Fair Fortune, The Warlock’s Hairy Heart, Babbitty Rabbitty & her Cackling Stump et enfin The Tale of the Three Brothers. Le tout traduit par Hermione Granger et annoté par Albus Dumbledore lui-même!

Un livre au rôle important dans la saga originale :

En parallèle de sa célèbre saga, J.K Rowling a rédigé plusieurs ouvrages qui s’en inspirent. Certains sont des livres qu’Harry et ses petits camarades lisent pour les cours à Poudlard (Le Quidditch à travers les âges ou Les animaux fantastiques), par exemple.
Cependant, Les contes de Beedle le Barde ont un statut un peu particulier. On les retrouve dans la fin de la saga, dans le dernier tome, Harry Potter et les reliques de la mort. Dumbledore a fait cadeau du livre, en runes, à Hermione. Celle-ci se lance alors dans la mission de le traduire, et c’est le conte The Three Brothers qui va se révéler extrêmement important, ce qu’il s’y passe ayant un lien direct avec les reliques de la mort en question…

Traduit par Hermione Granger et annoté par Dumbledore !
Le petit plus de ces contes de Beedle le Barde, c’est que, comme la couverture l’indique, ils ont été traduits par Hermione Granger, héroïne de la saga, et annotés par Dumbledore.
Si la traduction se remarque au final très peu dans ce livre (c’est surtout pour faire une référence aux Reliques de la mort), les notes ont en revanche une place importante. Chaque conte est suivi de plusieurs pages de notes rédigées par Albus Dumbledore. Le but de ces annotations est multiple: premièrement, elles servent tout simplement à expliciter certains éléments de chaque conte, les métaphores ou les différents niveaux de lecture. En cela elles se présentent comme un vrai commentaire de l’oeuvre. Mais à travers ses notes, Dumbledore/J.K Rowling cherche aussi à faire passer un message de tolérance, soulignant les dangers qui peuvent survenir si on ne se sert pas les coudes et si on laisse la peur gagner...

Ce que j’ai pensé du livre :
Grande fan de la saga Harry Potter depuis mon enfance, j’ai toujours eu la fâcheuse tendance à accumuler tous les objets ayant un rapport de près ou de loin avec l’univers magique de J.K Rowling. Pourtant, je n’avais jamais été vraiment attirée par les livres comme Les animaux fantastiques ou Le Quidditch à travers les âges, qui me paraissaient un peu « gadget ». Pourtant, après avoir vu le film Fantastic Beasts, je me suis décidée à enfin les lire. J’ai commencé par Beedle le Barde et j’ai beaucoup aimé cette découverte.

Ce que j’ai tout d’abord beaucoup aimé avec ce livre, c’est qu’il s’inscrit dans le même univers que les Harry Potter mais sans essayer trop d’être Harry Potter. De nombreux liens sont faits avec la saga originale, ne serait-ce que dans le fait de dire que Dumbledore a annoté les contes et qu’Hermione les a traduits mais ce n’est pas too much.

Pour ce qui est des cinq contes, J.K Rowling a fait l’effort de mêler plusieurs ambiances, nous proposant un panel de registres et de tons différents. “The Wizard & The Hopping Pot” se veut plutôt comique, alors que “The Tales of the Three Brothers” est beaucoup plus sombre. J’ai apprécié cette variété dans les contes, qui peuvent tous se lire à plusieurs niveaux. Mon préféré reste The Fountain of Fair Fortune.

Les notes de “Dumbledore” sont aussi très intéressantes. Elles apportent une petite valeur ajoutée à la lecture des contes, se faisant commentaires de ce qu’on vient de lire. J’ai tout de même trouvé que ça se répétait un peu parfois, mais sinon c’est plutôt original et bien pensé.

Pour conclure sur ce petit recueil, je trouve que J.K Rowling s’en sort bien dans l’exercice de l’écriture de contes. On sent qu’elle s’est inspirée des contes traditionnels et c’est une réussite. Décidément, entre les romans jeunesse, les polars et les contes, elle sait tout faire!

En bref, je suis contente d’avoir lu The Tales of Beedle the Bard, une lecture vraiment sympa pour les amateurs de la saga Harry Potter. Je pense que je me plongerai prochainement dans les autres livres écrits par J.K Rowling: Le Quidditch à travers les âges et Fantastic Beasts & Where to find them.

Le Potterhead du mois :
Maintenant que nous nous sommes penchés sur Beedle le Barde et ses contes enchanteurs, je vous propose de nous intéresser à présent à notre Potterhead du mois : Clélia de la chaîne YouTube BrodyBooks et de l’excellent blog Cher Lecteur ! Je la remercie du fond du cœur d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et de m’avoir envoyé les superbes photos qui accompagnent son interview. Je vous souhaite une bonne fin de lecture !

Fiche d’identité :
Prénom ou pseudo :
Clélia, alias BrodyBooks, alias Cher Lecteur.

Âge :
25 ans.

Site internet, page Facebook ou Instagram :

La maison à laquelle tu appartiens :
Serdaigle.


Ton Patronus :
Un sanglier sauvage... Merci de ne pas se moquer.

Harry Potter et toi :
Comment as-tu découvert Harry Potter ?
C’est l’un des premiers livres que je l’ai lus, ma mère me l’avait offert après en avoir beaucoup entendu parler.

Ton personnage préféré ?
Neville Londubat, évidemment !

Ton livre préféré ?
La Coupe de feu.

Ton moment préféré dans la saga ?
J’aime beaucoup, dans les derniers tomes, lorsqu’on en apprend plus sur Pétunia, et l’on voit que personne n’est tout blanc ou tout noir. Son personnage me fascine, et l’auteur a laissé planer beaucoup de doutes, ce qui laisse place à l’imagination.

Une citation que tu apprécies dans la saga :
Mr et Mrs Dursley, qui habitaient au 4, Privet Drive, avaient toujours affirmé avec la plus grande fierté qu’ils étaient parfaitement normaux, merci pour eux.

As-tu une collection en rapport avec Harry Potter ? Si tu pouvais posséder un objet tiré de l’univers, que choisirais-tu ?
Oui ! Mais j’ai décidé de la stopper (il y a tellement de produits dérivés...) même si en présence d’un coup de cœur, je ne pourrai que céder :)

Si tu pouvais posséder un objet tiré de l’univers, que choisirais-tu ?
Le Felix Felicis ! :)

Sorting Hat/Choixpeau (des questions avec deux choix, merci d’en choisir un) :
Fred ou George ?
Fred.

Pré-au-Lard ou Chemin de Traverse ?
Pré au Lard !

Rogue ou McGonagall ?
McGonagall !

La cape d’invisibilité ou le Polynectar ?
La cape !

PS : ces dernières questions sont une torture !

Et voilà, c’est sur ces derniers mots que s’achève cette chronique ! J’espère que ce troisième numéro du Potteroscope vous plait, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire ! On se retrouve très vite pour la dernière chronique de Janvier, en attendant comme toujours prenez soin de vous et lisez beaucoup ! :)

AnGee.


5 commentaires:

  1. Je suis comme toi, jusque là, je n'avais pas trop prêté attention à ces trois petits add-ons, mais je pense que Les contes pourrait bien me tenter finalement !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou AnGee !
    Merci beaucoup à toi de m'avoir donné la parole sur ton blog qui est pour moi une référence ! :) C'est un honneur. Plein de gros bisous à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup encore à toi d'avoir joué le jeu :p

      Supprimer
  3. Comme d'habitude, un chouette article ^_^
    Dans l'ensemble, j'avais adoré ce recueil mais étonnamment, le conte que j'ai le moins aimé est sûrement le plus important : celui des Trois Frères :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) oui ce n'est pas non plus celui que j'ai préféré :)

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...