dimanche 8 janvier 2017

Benjamin Lacombe: Alice de l'autre côté du miroir.



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique sur le blog! On se retrouve aujourd'hui pour découvrir un petit bijou sorti il y a quelques semaines et que j'étais impatiente de découvrir. Ce bijou, c'est le nouveau chef d'oeuvre pondu par Benjamin Lacombe, un de mes héros absolus de ce monde: après nous avoir émerveillés avec sa version illustrée d'Alice au pays des merveilles, il revient avec la suite, De l'autre côté du miroir. En grande fan d'Alice et de Benjamin Lacombe, je ne pouvais pas passer à côté! En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Benjamin Lacombe, ce génie:
Si vous connaissez un peu le blog, vous savez que je commence en général mes chroniques par une petite présentation de l'auteur/illustrateur du jour. Mais dans le cas de Benjamin Lacombe, nous avons affaire à un régulier du blog, car j'ai souvent eu l'occasion de parler de son travail unique et remarquable. Comme je suis une grande fan de son oeuvre, je ne résiste jamais bien longtemps à vous présenter ses publications. Donc plutôt que de me répéter, je vais plutôt vous laisser découvrir mes précédentes chroniques à son sujet en suivant le lien ci-dessous!


Alice de l'autre côté du miroir:
Quatrième de couverture:
Après une très belle édition illustrée d'Alice au pays des merveilles, Benjamin Lacombe sublime la distorsion du temps et de l'espace avec "De l'autre côté du miroir". Dans cette suite directe du chef-d'oeuvre de Lewis Carroll (traduite par Henri Parisot), Alice décide de passer "de l'autre côté du miroir" et s'y métamorphose ! De pion, elle deviendra reine. Le monde du miroir se présente comme un monde inversé. L'espace et le temps y sont mis à mal... Il faut courir très vite pour rester sur place ! Certaines pages se déplient à la façon d'un plateau de jeu d'échec et accompagnent la bascule dune dimension à l'autre ; décors, personnages évoluent littéralement. Benjamin Lacombe se délecte en proposant ainsi une vision, une interprétation singulière de la beauté étrange d'un monde, bercé par un délicieux mélange de poésie, d'humour et de non-sens, qui vise implicitement à former les plus jeunes.


Le superbe travail de Benjamin Lacombe:

Comme le coeur de cette chronique n'est pas vraiment le travail de Lewis Carroll (que j'ai de plus eu plusieurs fois l'occasion de présenter sur ce blog), mais celui de Benjamin Lacombe en tant qu'illustrateur, je vous ai sélectionné quelques images qu'il a réalisées pour ce livre. Comme toujours chez Benjamin, on y retrouve une grande finesse, une richesse incroyable au niveau des détails (avec beaucoup de petites choses à découvrir), et des couleurs sublimes. Je vous laisse admirer cela!



Ce que j'ai pensé de ce livre:
Dans ma vie de blogueuse, j'ai un gros problème: Benjamin Lacombe. En effet, à chaque fois que je me décide à parler de son travail (presque à chaque fois qu'il sort quelque chose en fait), j'ai toujours cette impression désagréable de ne pas arriver à dire avec suffisamment de force à quel point j'aime ce qu'il fait et à quel point c'est merveilleux. Mais bon, je vais faire de mon mieux! Et comme à chaque fois, j'ai été séduite par ce chef d'oeuvre!

On retrouve tout d'abord le texte de Lewis Carroll, dont je suis évidemment fan. Je sais que De l'autre côté du miroir a un peu tendance à être oublié par rapport à Alice au pays des merveilles, mais personnellement je l'apprécie tout autant notamment pour tout le travail sur les jeux de mots, les textes et les univers que l'auteur invente. Si vous aimez Alice au pays des merveilles mais que vous n'avez jamais lu cette suite, je vous la recommande fortement!

Ensuite, un mot sur l'édition: j'adore absolument la collection Métamorphose, qui propose des éditions superbes et des livres de grande qualité. C'est encore une fois le cas ici, avec un livre sublime. La couverture reflète la beauté intérieure de cet ouvrage, et même si vous ne souhaitez pas l'acheter, feuilletez le au moins une fois!

Et si c'est si beau, c'est aussi et surtout grâce au travail exceptionnel de Benjamin Lacombe. Avec lui, j'épuise rapidement mon vocabulaire du splendide et du magnifique, et je ne peux que faire de longues listes d'adjectifs: c'est merveilleux, superbe, soigné, unique, élégant, riche, époustouflant. Bref, c'est incroyable, et je ne me lasse absolument pas de son travail. Je me demande même s'il est capable de faire quelque chose de raté. 

Je pense que je ne peux rien ajouter de plus sur ce livre, un petit bijou, une belle lecture dans tous les sens du terme. Que vous aimiez Benjamin Lacombe, Alice ou Lewis Carroll, ce livre est sans aucun doute un must-have. 

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant, as usual, prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee. 

2 commentaires:

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...