mercredi 17 août 2016

DisneyOscope #8: Mulan (1998) + Balzac et la petite tailleuse chinoise de Dai Sijie.




Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! On se retrouve aujourd'hui pour un nouveau numéro du DisneyOscope, le rendez-vous mensuel pour mettre en valeur un film Disney. Après nous être penchés sur Merlin l'Enchanteur le mois dernier, j'ai eu envie de consacrer la chronique de ce mois d'Août à un film de mon enfance et que je n'avais pas vu depuis très longtemps: Mulan! Et pour accompagner ce film, j'ai décidé de vous parler d'un roman très célèbre, Balzac et la petite tailleuse chinoise. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Le DisneyOscope, c'est quoi?
Pour commencer, il me faut vous donner quelques informations sur ce qu'est le DisneyOscope. Il s'agit d'un rendez-vous que j'ai lancé il y a quelques mois afin de mettre en valeur une de mes passions: les films Disney! Depuis 8 mois, je vous propose une présentation d'un film Disney: et pour rester dans le littéraire, j'ajoute aussi dans mes chroniques un ou plusieurs livres. Il peut s'agir du livre qui a servi pour le film (beaucoup de films Disney sont des adaptations) ou dont les thèmes sont proches du film choisi. Si vous avez envie d'en savoir plus sur ce rendez-vous, je vous invite à faire un petit tour sur mes anciennes chroniques!




Mulan:
Résumé:

Nous voilà en Chine. Les Huns menacent le pays d'invasion, menés par le terrible Shan-Yu, une menace si inquiétante que l'Empereur décide que chaque famille devra mettre à disposition un homme pour défendre la Chine. Mulan, une jeune fille qui n'arrive pas à être la personne douce et dévouée qu'on attend d'elle, décide de prendre la place de son père et de se faire passer pour un homme. Mais arrivera-t'elle à garder son identité secrète?

Quelques informations sur le film:
Maintenant que nous savons de quoi Mulan parle, penchons nous un peu plus sur le film. Sorti en 1998, le projet remonte à 1994. Et c'est un projet assez important dans l'histoire de Disney, car Mulan est le tout premier film à avoir été entièrement réalisé aux studios Walt Disney Animation, qui a depuis fermé. Etant donné que le film se déroule en Chine, plusieurs membres de l'équipe du film ont été envoyés là-bas afin de s'imprégner de la culture chinoise. Cette volonté de créer une atmosphère asiatique se ressent aussi dans le casting, car parmi les différents doubleurs, on retrouve plusieurs acteurs ayant des origines asiatiques et plus particulièrement chinoises: Ming-Na Wen, que l'on connait aujourd'hui pour son travail dans Agents of S.H.I.E.L.D, prête sa voix à Mulan; B.D Wong (Jurassic Park, Jurassic World) interprète Shang; James Hong joue Chi-Fu. On retrouve aussi d'autres acteurs comme George Takei, mais aussi Eddie Murphy, alors encore très populaire et qui interprète Mushu.
Le film fut un beau succès, tout d'abord commercial (plus de 300 millions de dollars de recettes pour 90 millions de dollars de budget) mais aussi critique: le film a plu en raison des thèmes abordés et aussi de son héroïne, un peu différente des princesses Disney plus classiques. Si vous avez envie d'en voir un peu plus sur le film, je vous conseille de jeter un oeil à la bande-annonce.




Mulan, une héroïne Disney pas comme les autres:
Comme le titre du film l'indique, nous découvrons Mulan, une héroïne assez différente des héroïnes Disney dont on avait alors l'habitude. A vrai dire, les années 90 ont marqué un vrai tournant dans la représentation des personnages féminins chez Disney.
Les premiers films d'animation Disney ont vite établi un modèle féminin assez reconnaissable: l'héroïne au grand coeur, belle, généreuse, gentille et douce, dont l'unique fin semble être de trouver un prince charmant. Cendrillon et Blanche-Neige en sont les meilleurs exemples. Néanmoins, le début des années 90 marque le début d'une plus grande diversité dans le choix des personnages féminins. Le premier exemple est sans doute celui de Belle, dans Beauty & the Beast: si elle finit par se marier avec un beau prince, Belle est tout de même une héroïne qui se démarque par son amour de la lecture et son caractère bien trempé. Le changement est encore plus radical quelques années plus tard avec le film Pocahontas: cette fois, c'est un changement frappant, déjà dans le choix d'avoir une héroïne native american, au coeur d'une fable historique et écologique. Pocahontas apparait aussi, dans la façon dont elle est dessinée, comme un personnage plus adulte, un autre contraste avec les héroïnes habituelles. 
Mulan, en 1998, renforce cette impression de changement. Une nouvelle fois, les studios Disney proposent une héroïne représentant une population jusqu'alors très peu (ou même pas) représentée dans ses films. Notre héroïne est chinoise, et dès le début du film, on nous présente son problème principal qui la poursuivra à travers l'histoire: son incapacité à se fondre dans le moule qu'on lui impose. 



Ce que j'ai pensé du film:
Même si j'étais encore petite lorsque Mulan est sorti (j'avais six ans), je me souviens l'avoir vu au cinéma. Mais depuis, je ne crois pas l'avoir beaucoup revu. Lorsque j'ai vu que le film était sur Netflix, je n'ai donc pas hésité longtemps avant de me décider à le revoir. Et j'ai passé un très, très bon moment devant ce film, que je ne peux que vous recommander! 

J'ai d'abord eu un petit coup de coeur pour toute l'esthétique du film, que ce soit les personnages ou les décors. Je trouve que le film dégage une impression assez unique, mêlant sobriété et détails soignés. Les tons oscillant entre le vert, le blanc et le rouge renforcent la puissance de certaines scènes et donnent un côté très "nature" à l'ensemble du film. Un bon exemple est la scène où nos héros découvrent un champ de bataille après le passage des Huns, dans un paysage de neige éclatante. On sent d'autant plus la détresse et le désespoir dans ce paysage.

L'intrigue est vraiment réussie et le film nous garde captivés du début à la fin: on ne s'ennuie pas une seule seconde et j'ai adoré suivre Mulan à travers le film. Il y a beaucoup d'action, avec les scènes d'entraînement et de combats, mais ça n'empêche pas le film d'aborder des sujets sérieux, comme la féminité, le sexisme (masculin et féminin), l'honneur et aussi la guerre. 

Je me suis beaucoup attachée aux différents personnages et tout d'abord à Mulan. On est face à une héroïne vraiment touchante, dont la détermination m'inspire et me motive. J'ai aussi beaucoup aimé Mushu, même si j'ai été assez surprise au début par le doublage d'Eddie Murphy qui détonne un peu avec le reste du film. 

Un dernier mot sur la musique du film que je trouve très réussie. Elle est en partie le fruit du travail de Jerry Goldsmith, un compositeur extrêmement connu qui a travaillé notamment sur Total Recall ou certains films Stark Trek. Les chansons dans Mulan sont très réussies, et j'ai un faible pour I'll make a man out of you, que voici ci-dessous.

En bref, j'ai vraiment été séduite par mon visionnage de Mulan. C'est probablement l'un des films que j'ai le plus appréciés jusqu'à maintenant dans ce rendez-vous. Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de le voir, je vous encourage à y jeter un oeil! :)


Balzac et la petite tailleuse chinoise:
Résumé:
Chine, début des années 1970. La Chine traverse une période particulière de son histoire: la réforme culturelle de Mao. Les personnes, et plus particulièrement les jeunes, considérées comme intellectuelles sont envoyées à la campagne pour être réformées. Le narrateur et son ami Luo atterrissent dans un petit village près duquel vit une très jolie jeune fille surnommée La petite tailleuse car elle est la fille d'un couturier des environs. Le destin de ces trois personnages est chamboulé lorsqu'ils découvrent, cachés dans une valise, plusieurs romans occidentaux: Balzac, Flaubert et leurs romans auront leur rôle à jouer...

Pourquoi ce livre:
J'ai beaucoup réfléchi en préparant cette chronique à quel livre je pourrais vous présenter en parallèle de Mulan. J'avais d'abord pensé à vous présenter un recueil de contes. Puis j'ai lu récemment ce roman de Dai Sijie, et j'y ai retrouvé des thèmes similaires au film de Disney. 

Il y a effectivement plusieurs points qui m'ont fait penser à Mulan lorsque j'ai lu ce roman, même si l'intrigue et les personnages sont extrêmement différents (et je ne pense pas que Dai Sijie se soit inspiré de Mulan pour écrire son roman!). Le premier lien entre les deux oeuvres est assez évident: la Chine, qui sert de cadre aux deux intrigues. Nous avons d'abord une Chine impériale, menacée par l'invasion des Huns. Et dans le roman, c'est la Chine de Mao, qui connait des bouleversements politiques et culturels. 

L'autre lien, on le trouve dans le personnage de la petite tailleuse. Sans vous raconter l'intrigue avec trop de détails pour ne pas vous spoiler, je peux tout de même vous dire que la lecture va avoir sur elle un pouvoir très puissant, qui va la pousser à remettre en question non seulement la personne qu'elle est mais aussi son avenir. Des questionnements que Mulan traverse aussi dans le film.

Balzac et la petite tailleuse chinoise est un roman très bien écrit, assez court et qui se lit bien. Il s'agit du premier roman de Dai Sijie, connu également pour son travail en tant que cinéaste. Le roman a également été adapté au cinéma, une adaptation que je n'ai pas encore eu l'occasion de voir. 

Ce roman est un hommage à la littérature et aux pouvoirs de la lecture, qui n'est pas un passe-temps mais représentée ici comme un acte controversé, presque rebelle, mais aussi comme un moyen de changer pleinement sa vie. Un très beau message.

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette petite chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.

2 commentaires:

  1. Aaaah, Mulan.... Un de mes préférés <3 ! Je ne me lasse pas de le re(re)regarder :D !
    Sinon, j'ai également beaucoup aimer Balzac et la petite tailleuse chinoise ! Ca me donne envie de m'y replonger :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah contente de voir que ça te plait :D

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...