mercredi 16 décembre 2015

Potterhead Forever #7: Harry Potter and the Deathly Hallows de J.K Rowling (+films de 2010 et 2011) (LEAF).




Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope et je suis ravie de vous retrouver aujourd'hui pour une nouvelle chronique, la dernière de la longue Lecture Commune consacrée à la célèbre saga Harry Potter de J.K Rowling. Après plusieurs mois à vous présenter les différents tomes et les films qui en sont tirés, nous voilà arrivés à la conclusion de cette saga: Harry Potter and the Deathly Hallows. Traduit en français sous le titre d'Harry Potter et les reliques de la mort, ce septième et dernier tome a été adapté en deux films, sortis en 2010 et 2011. C'est donc avec une certaine émotion que je vous propose de découvrir ma dernière chronique sur Harry Potter. En espérant qu'elle vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)



Cette lecture compte pour le Challenge LEAF de Psylook: 15/50.





La Lecture Commune:
Pour commencer cette dernière chronique, je tenais à vous donner quelques informations sur la Lecture Commune en question. Il s'agit d'une LC organisée par LadyChouux via Livraddict, et qui s'est tenue de Juin jusqu'à Décembre. Le but était simple: mettre à l'honneur la célèbre saga de J.K Rowling à travers une série de chroniques. En plus des sept romans, il est également possible de présenter trois autres livres issus de l'univers d'Harry Potter: Le Quidditch à travers les âges, Les animaux fantastiques et Les contes de Beedle le Barde. Si vous avez envie de (re)découvrir mes précédentes chroniques ou d'autres informations sur la Lecture Commune, je vous laisse suivre les liens ci-dessous!


Harry Potter and the Deathly Hallows:
Résumé:
Tout l'univers d'Harry Potter est chamboulé, le point de non-retour a été atteint. Dumbledore est mort devant ses yeux. Voldemort est plus puissant que jamais. Pour Harry, il est hors de question de retourner à Poudlard comme si de rien n'était. Non, le sorcier est décidé à mettre la main sur les derniers Horcruxes pour tenter d'en finir avec son ennemi de toujours. Accompagné de Ron et d'Hermione, Harry se lance dans une aventure pleine de douleurs, de souffrances et de conflits. Qui sortira vainqueur de l'affrontement final? Qui y laissera sa peau? Les amitiés survivront-elles?

Une intrigue hors de Poudlard:
Dans les six premiers volumes de la saga, J.K Rowling a donné comme cadre à ses intrigues l'école de magie Poudlard, une école qui a fait fantasmé et fait toujours fantasmer des milliers de lecteurs à travers le monde. Mais dans Harry Potter and the Deathly Hallows, alors qu'on pourrait s'attendre à retrouver nos héros pour leur dernière année à Poudlard, se préparant à passer leurs examens et à trouver le métier de leurs rêves...
Et pourtant, le lecteur découvre non pas une nouvelle aventure à Poudlard, mais une intrigue qui se déroule hors de l'école. Harry, Ron et Hermione ont décidé de ne pas retourner à l'école, où les choses tournent à la catastrophe avec la montée en puissance des Mangemorts et de Voldemort. Nos héros se lancent dans une quête complexe et qui promet de les mettre à plusieurs reprises en danger. Harry, Ron et Hermione partent à la recherche des derniers Horcruxes produits par Voldemort: non seulement ils veulent mettre la main dessus avant Voldemort, mais en plus ils espèrent pouvoir les détruire, afin d'affaiblir au maximum le grand mage.
C'est un tournant important dans la saga: sortir Harry, Ron et Hermione de Poudlard montre que nous sommes dans un univers bien plus sombre que dans les tomes précédents...

Des héros en conflit:
Comme dans les tomes précédents, nous retrouvons donc Harry et ses deux meilleurs amis, Ron et Hermione. Nous les avons suivis à travers les tomes, nous les avons vus grandir, évoluer, et nous avons également découvert l'évolution de leur amitié. Et on peut le dire, ils sont passés par des étapes difficiles: si nos héros ont une très forte relation amicale, les tensions les ont parfois séparés plusieurs fois.
Alors que leurs vies deviennent de plus en plus difficiles, nos héros se retrouvent confrontés à des tensions de plus en plus fortes: vivre 24h/24 ensemble, dans un environnement très dangereux, forcément, ça crée des disputes. Leur amitié survivra t'elle à ce dernier tome? Voilà l'une des choses que vous découvrirez dans ce dernier tome...

Un final explosif:
Dès le premier tome, Harry Potter à l'école des sorciers, J.K Rowling propose à ses lecteurs des fins de plus en plus explosives. Chaque tome s'achève avec un affrontement entre Harry et les forces du mal, des affrontements qui prennent des proportions de plus en plus incroyables. Plusieurs personnages ont trouvé la mort dans les précédents tomes.
Ici, dans ce septième tome, J.K Rowling doit non seulement trouver une conclusion pour son roman, mais en plus pour toute sa saga. Autant vous prévenir tout de suite: sortez les mouchoirs, vous allez vous en servir!


Ce que j'ai pensé du livre:
Qu'il est difficile d'écrire cette dernière chronique... Pendant plusieurs mois, j'ai essayé de vous communiquer ma passion pour Harry Potter, une passion qui me suit depuis plusieurs années et qui ne risque pas de me quitter. Mais j'ai l'impression de n'avoir pas suffisamment montré à quel point cette saga a été et est toujours importante à mes yeux.

J'ai grandi avec cette saga. J'avais sept ans lorsque j'ai ouvert mon premier Harry Potter, et je venais d'avoir quinze ans lorsque le dernier tome est sorti. J'ai lu chaque tome des dizaines et des dizaines de fois, en français et en anglais, jusqu'à connaître chaque tome par coeur. Mes exemplaires font peur à voir, avec leur couverture abimée, leurs pages jaunies et cornées. On me dit souvent "mais achète les nouvelles éditions, avec les illustrations magnifiques". Oui, elles sont magnifiques, mais rien pour moi ne vaudra jamais ces exemplaires là, que je ne changerai jamais.

Car ce sont ces livres là que j'ai lus et relus des nuits entières, tellement relus que j'en connais les petits défauts d'impression par coeur. Ce sont ces livres là que je planquais sous mon oreiller pour dormir avec parce que je me sentais protégée par les aventures d'Harry Potter. Ce sont ces livres là qui me consolaient quand on se moquait de moi à l'école en disant que j'étais grosse, moche, une fayote, une pauvre fille. Ce sont ces livres là dans lesquels je me réfugie à chaque fois que je fais une crise d'angoisse, à chaque nouvelle étape de ma vie, comme des valeurs sûres et rassurantes, des piliers solides qui ne me lâcheront jamais.

Alors oui, quand j'ai lu ce dernier tome, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps et de mon coeur. J'avais l'impression de perdre des amis, j'avais l'impression de voir mon enfance s'éteindre. J'avais l'impression d'être abandonnée.

Et puis j'ai compris que non, jamais ces livres ne m'abandonneraient. Ils ont toujours été là, ils sont toujours là, et resteront toujours là. Ce dernier tome n'est pas une fin, juste uneun  étape. J.K Rowling n'en avait peut-être pas conscience à l'époque, mais elle a crée un univers si fort, si intense, qu'il s'est imprimé dans des dizaines de millers de lecteurs, dont je fais partie.



Pour certains, Harry Potter, c'est juste un personnage de fiction. Pour moi, Harry Potter a été mon premier ami, et à la fin, il sera probablement aussi le dernier.

Les films de 2010 et 2011:
Quelques informations sur les films:
Penchons nous à présent sur les adaptations cinématographiques d'Harry Potter and the Deathly Hallows. Je dis "les", car le roman a été adapté en non pas un, mais deux films. Ce procédé est très à la mode ces derniers années: les sagas littéraires adaptées au cinéma ont souvent un volet final en deux parties. Harry Potter et Twilight ont ouvert la voie, et depuis d'autres adaptations ont pris le même chemin, comme Hunger Games ou Divergent. Dans le cas d'Harry Potter, seul le dernier roman a eu droit à ce découpage, pour pouvoir livrer un final aussi complet que possible aux fans.
Les deux films, qui ont couté 250 millions de dollars, nous proposent de retrouver une dernière fois le casting en pleine forme: Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint, David Thewlis, Alan Rickman, et tous les autres endossent pour la dernière fois la tenue des personnages que nous avons suivis pendant des années. Ils ont été réalisés par David Yates, qui s'était chargé de réaliser les volets précédents. Evidemment, les films furent deux énormes succès, et je vous laisse à présent découvrir la bande-annonce!



Ce que j'ai pensé des films:
Et voilà, il est temps pour moi de conclure ces sept chroniques sur l'une de mes sagas littéraires préférées, et quoi de mieux pour cela qu'un petit mot sur ces deux derniers films! Si vous avez lu mes deux précédentes chroniques, vous vous souvenez probablement que mes avis sur le cinquième et le sixième films étaient un peu mitigés: je n'étais pas très fan du côté "teen movie" donné par les romances, même si je trouve que David Yates a pris ses marques pour le sixième film. Qu'ai-je donc pensé de ces deux derniers films? Et bien j'ai dû les regarder deux fois, car la première fois, j'ai tout simplement tellement pleuré que je ne voyais rien.

Je vous le jure, c'était tout simplement abominable de voir pour la dernière fois mes héros préférés sur grand écran. On pourrait mettre ces crises de larmes sur le compte des hormones adolescentes, mais personne n'est dupe. 

Harry Potter and the Deathly Hallows part 1 and part 2 sont une belle conclusion à la saga. Comme je l'ai mentionné, David Yates semble plus à l'aise avec l'univers et nous livre deux films plus aboutis que les précédents. La réalisation est plus soignée, le rythme plus soutenu, et le ton plus tragique, ce qui correspond évidemment à l'intrigue et à l'atmosphère du dernier roman.

Pour ce qui est de l'intrigue, on retrouve de façon assez fidèle ce qu'il se passe dans le dernier tome de J.K Rowling. Deux films ne sont pas de trop pour exploiter ce livre riche en événements. On pourra regretter l'absence de certains passages ou éléments, mais dans l'ensemble je n'ai pas trouvé qu'il y avait de grosses grosses différences entre le livre et ses adaptations.



J'ai également trouvé que les acteurs étaient à FOND: ils ont tout donné pour ces deux derniers films, et j'ai particulièrement eu cette impression pour nos trois acteurs principaux, qui sont vraiment au taquet!

En bref je n'ai pas été déçue par ces deux derniers films que j'ai trouvés très bien: ils sont une bonne conclusion à cette saga que j'aime tant, et j'ai beaucoup de plaisir (mais un peu de peine aussi) à les revoir!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette petite chronique et plus généralement ce petit parcours autour d'Harry Potter vous plaisent! En ce qui me concerne, j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire toutes ces chroniques! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.

4 commentaires:

  1. Oh quelle saga <3 J'ai pleuré aussi les larmes de mon corps à la fin ! Elle m'a suivi du collège à la fac !

    RépondreSupprimer
  2. C'est incontestablement mon préféré ! Je vois très bien ce que tu veux dire lorsque tu dis que tu as l'impression de ne pas exprimer tout ce que tu ressens avec ces livres. J'ai aussi grandi avec donc c'est un peu la madeleine de Proust de tous les lecteurs de notre génération ;)
    Quant aux films, j'ai adoré la première partie et un peu moins la seconde surtout à cause de l'épilogue (j'aurai préféré d'autres acteurs parce qu'ils n'étaient pas crédibles) mais je crois que c'était aussi parce que je ne voulais pas quitté l'univers ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai eu un peu de mal avec l'épilogue aussi!

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...