mardi 22 décembre 2015

Les filles de Mrs Bennet #4: Anna Karénine de Léon Tolstoï.



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livrscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique!  Noël approche à grands pas, et la fin de l'année aussi: et pour patienter, je vous propose de découvrir ma quatrième chronique pour le Challenge Les filles de Mrs Bennet, un challenge original qui tourne autour du célèbre roman Pride & Prejudice de Jane Austen! Ce mois-ci, j'ai décidé de mettre un classique à l'honneur avec Anna Karénine de Léon Tolstoï, que je voulais découvrir depuis plusieurs années. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Le Challenge Les filles de Mrs Bennet:
Commençons cette chronique par une petite introduction au Challenge Les filles de Mrs Bennet. Il s'agit d'un challenge lancé par Deedee1310 du blog Petits Bonheurs et Grandes Lectures et qui, comme je l'ai mentionné plus haut, tourne autour du roman Pride & Prejudice de Jane Austen. C'est un Challenge à consignes: chaque mois, plusieurs consignes en rapport avec le roman sont proposées. Les participants doivent ensuite en choisir une, puis lire et chroniquer un livre en rapport avec celle-ci.
Si vous avez envie d'en savoir plus sur ce Challenge, je vous invite à relire mes précédentes chroniques mais aussi à faire un petit tour sur le billet de présentation de l'organisatrice!



Consigne: Un classique.


Léon Tolstoï, c'est qui?
Il est temps de nous pencher sur notre auteur du jour, le célèbre Léon Tolstoï! Né le 28 août 1828 ou le 9 septembre 1828 (selon les calendriers), Léon Tolstoï est l'un des auteurs russes les plus connus du monde. Il grandit à la campagne, et se lance dans des études universitaires, se destinant d'abord à être diplomate ou à travailler dans le domaine du droit. Néanmoins, il passa les années suivantes à expérimenter la vie de propriétaire terrien ou de soldat. Il se marie à Sophie Behrs, avec laquelle il aura plusieurs enfants. Tolstoi commence à écrire et à se faire publier dans les années 1850, mais c'est à partir de la décennie suivante qu'il rédige ses chefs d'oeuvre les plus connus: Guerre et Paix, par exemple, est écrit entre 1864 et 1869. Anna Karénine, dont nous allons parler aujourd'hui, voit le jour entre 1873 et 1877. Il écrit également des nouvelles, des essais et des contes. Léon Tolstoï meurt en 1919 et reste plus d'un siècle après sa mort l'une des valeurs sûres de la littérature russe.

Anna Karénine:
Résumé:
Anna Karénine, l'un des plus célèbres romans de Léon Tolstoï, raconte l'histoire de nombreux personnages, se focalisant principalement sur un petit noyau. Tout d'abord, nous avons Anna Karénine, mariée à Alexis Karénine, avec lequel elle a un fils: leur mariage est mis à rude épreuve lorsqu'Anna, qui avait toujours été fidèle, tombe sous le charme du comte Wronski, un homme à la réputation légèrement sulfureuse. Entre eux naît une passion si forte qu'elle va tout bousculer sur son passage.
Tolstoï nous présente également le personnage de Lévine, qui aime vivre à la campagne et qui est fou amoureux de la jeune et jolie Kitty dont la soeur, Daria, est mariée au frère d'Anna Karénine, Oblonski. Dans ce roman, l'auteur nous propose donc de découvrir plusieurs couples à l'histoire différente.


Deux couples opposés:
Comme j'ai pu le découvrir en faisant mes petites recherches sur le livre, Anna Karénine devait s'intituler à la base Deux mariages, deux couples. Ce titre fait référence de façon très directe à ce que l'on peut trouver dans le roman, à savoir une comparaison entre plusieurs couples.
Le mariage et les relations amoureuses sont au coeur de ce roman. Nous suivons plusieurs couples qui se font et se défont, qui s'aiment et se déchirent.
Le titre définitif du roman le montre clairement: Anna Karénine est l'un des personnages que nous découvrons à travers l'histoire. Elle est prise entre deux hommes: tout d'abord son mari Alexis, avec lequel elle a un fils et vit une vie somme toute plutôt paisible. Néanmoins, lorsqu'elle rencontre le comte Wronski, toute sa vie est chamboulée: elle se rend compte des défauts de ceux qui l'entourent, et elle découvre une passion sans limite. Mais n'oublions pas que nous sommes à une époque où le divorce est très compliquée, et où les bonnes moeurs prévalent sur tout le reste...
En parallèle, nous suivons l'histoire du couple formé par Lévine et Kitty. Si l'amour y est aussi sincère, ils représentent cependant une autre forme d'amour, celui d'un mariage heureux et où règne la félicité et la complicité. La situation de Kitty et Lévine est très différente de celle d'Anna et de Wronski.
Mais si l'intrigue se focalise en alternance sur ces deux couples, il y a également un troisième couple qui traverse le roman, et qui sert d'ailleurs de point de départ: ce couple est celui formé par Diara et Oblonksi. Déjà mariés depuis plusieurs années, ils ont des enfants, et leur couple est sévèrement mis à mal par l'infidélité d'Oblonski. Cette situation (réglée par Anna, d'ailleurs) fera écho plus tard dans le roman à la propre histoire de notre héroïne et de Wronski.

Ce que j'ai pensé du livre:
Aaaah, Anna Karénine! Voilà un livre qui a fait trembler plus d'un lecteur, un livre qui me tentait depuis longtemps. Néanmoins, après avoir lamentablement échoué à lire Guerre et Paix, j'avais un peu peur de me lancer dans un autre pavé de Léon Tolstoï. J'ai cependant acheté Anna Karénine en me promettant de le lire un jour, et lorsque j'ai vu cette consigne, je me suis dit que c'était la bonne occasion de le sortir de ma PAL. Alors, que dire de ma lecture de ce roman? Et bien même si ma lecture a été parfois un peu laborieuse, j'ai tout de même beaucoup apprécié découvrir l'histoire d'Anna Karénine.

Commençons par l'histoire. Le premier point que j'ai aimé, c'est que Tolstoï ne nous fait pas perdre de temps et nous plonge assez rapidement dans l'intrigue: j'ai apprécié ce démarrage qui nous met dans l'ambiance en quelques pages. Ensuite, je trouve qu'il se passe beaucoup, beaucoup de choses, et du coup j'ai passé la majeure partie de ma lecture à dévorer les pages les unes après les autres. Je dis "majeure", car il a tout de même des moments où j'ai trouvé que certains passages traînaient en longueur, ou des personnages que j'appréciais un peu moins suivre. J'ai particulièrement aimé découvrir l'histoire si tragique d'Anna Karénine, qui brosse un portrait très intéressant de la société russe de l'époque.



Les personnages sont eux aussi très réussis. C'est déjà un élément que j'avais noté lors de ma lecture de Guerre et Paix, et j'ai été contente de retrouver cet aspect ici. Pour la plupart, les différents personnages sont intéressants et travaillés: Anna et Lévine sont selon moi les plus fouillés, et j'ai apprécié suivre leur évolution à travers le roman. J'ai également trouvé sympathique la façon dont chacun interagissait avec les autres: on a vraiment l'impression de suivre un groupe tout entier, et non pas juste un ou deux personnages. Comme beaucoup, je me suis surtout attachée au personnage d'Anna, que j'ai trouvée émouvante et assez complexe. En revanche, Wronski me laisse un peu de marbre... 

Je tiens également à souligner le fait que j'aime beaucoup la façon d'écrire de Léon Tolstoï. Alors évidemment, j'ai lu une traduction, mais j'aime sa façon de dépeindre les personnages avec beaucoup de justesse et de détails, et sa plume est vraiment très agréable à lire. C'est vraiment l'un des points forts pour moi. 

J'ai mentionné plus haut le fait que le roman oppose plusieurs couples, et plus particulièrement ceux d'Anna/Wronski et Lévine/Kitty: c'est un parallèle assez bien mené et qui fait réfléchir, en montrant l'évolution de deux couples dont le destin a été lié à un moment du récit. A travers ces personnages, l'auteur nous livre une réflexion sur le mariage, l'amour, les attentes qu'on peut avoir d'une relation, et aussi sur l'importance du jugement d'autrui. 

Cette lecture n'est pas loin d'être un coup de coeur: j'ai adoré le personnage d'Anna Karénine et son histoire. Cependant, j'ai moins accroché à toute l'intrigue autour de Lévine et de Kitty, ce qui fait que j'ai eu un peu de mal à aller jusqu'au bout. Le livre fait tout de même près de 1000 pages selon les éditions! Mais je suis ravie de l'avoir lu, et je compte bien regarder une adaptation très prochainement.

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour une nouvelle chronique, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup :). 

AnGee.

14 commentaires:

  1. Une histoire très dure, mais que j'ai apprécié !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou! Je suis ravie que tu ais aimé ce livre. Il est vraiment superbe. Léon Tolstoï a une plume de génie. :)
    C'est un des livres qui a vraiment marqué mes études. ^^

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce roman...peut-être un peu moins que Guerre et Paix, mais j'ai apprécié de le découvrir quand même, malgré quelques longueurs et des considérations paysannes, en milieu d'ouvrage qui m'ont un peu ennuyée, je dois bien l'avouer ! :D A part ça, j'ai trouvé le traitement de l'histoire d'Anna tout à fait magistral ! Cette histoire est tragique, destructrice et on ne peut s'étonner de son dénouement, mais elle aussi totalement captivante...bref, un classique qui vaut vraiment la peine d'être lu ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu résumes bien ce que j'ai pensé de ce livre :)

      Supprimer
  4. Ta chronique est vraiment très complète ! J'aimerais beaucoup lire ce livre. Ça fait plusieurs années que j'hésite à me lancer mais ce que tu en dis m'incite à franchir le pas :)

    RépondreSupprimer
  5. Salut :)
    Ah là là tous ces classiques que je me dis devoir lire un jour... Celui-là me tente évidemment, il fait partie des livres qu'on se sent un peu obligé de lire quand on aime la littérature. Merci pour le partage!

    RépondreSupprimer
  6. Oh lala...Ce roman j'aurai pu passer totalement à côté car en lisant un autre roman (Le club des incorrigibles optimistes), on m'avait totalement spoilé la fin ! J'ai quand même voulu le lire et je l'avais beaucoup apprécié même si je me doutais du coup du drame qui allait advenir et même si j'ai regretté un passage un peu longuet vers la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh l'horreur de se faire spoiler comme ça!

      Supprimer
  7. Un classique qu'il me tarde de lire! Ton avis donne en tout cas envie! C'est vrai qu'il ne faut pas se laisser impressionner par le nombre de pages! ;)

    RépondreSupprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...