jeudi 31 décembre 2015

1990s VS 2010s Vampires #7: Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch (2013).



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! Et comme vous devez vous en douter, c'est la dernière de 2016. Et pour terminer cette année en beauté, je vous propose de conclure le cycle cinéma qui s'est tenu sur le blog ces derniers mois, à savoir le cycle 1990s VS 2010s Vampires. La dernière fois, je vous avais parlé du catastrophique Abraham Lincoln: Vampire Hunter (dont le souvenir hante encore ma mémoire), et aujourd'hui nous allons nous pencher sur un film très différent, à savoir Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Le Cycle 1990s VS 2010s Vampires:
Pour commencer, il est temps de faire un petit point sur ce cycle cinéma. Comme les précédents cycles cinéma du blog, je vous ai proposé de découvrir sept films. Mais contrairement aux précédents cycles, j'ai choisi de me pencher non pas sur un acteur ou un réalisateur, mais sur une thématique. Only Lovers Left Alive clôt ce cycle démarré en Juin dernier. Parmi les sept films présentés, je dois dire que beaucoup ont été de bonnes surprises: Dracula et Fright Night sont deux films que j'aimas déjà beaucoup, j'ai aussi adoré From Dusk Till Dawn et plutôt bien aimé Blade et The Moth Diaries. Ma seule grosse déception, c'est Abraham Lincoln, qui était vraiment... Il n'y a pas de mots assez forts pour décrire ce film.
Si vous avez envie de relire mes précédentes chroniques en attendant de découvrir le nouveau cycle cinéma en Janvier, je vous laisse suivre le lien ci-dessous!


Jim Jarmusch, c'est qui?
Penchons nous un peu sur notre réalisateur du jour, à savoir Jim Jarmusch. Jim Jarmusch est un réalisateur américain, né dans l'Ohio au début des années 50. C'est grâce à sa mère, qui fut critique de théâtre et de cinéma, qu'il se passionne pour le septième art. Il étudie le cinéma à l'université de New York, et commence à réaliser ses premiers films dans les années 80. Jim Jarmusch se fait connaître pour son style particulier, notamment avec le film Dead Man, mettant en scène Johnny Depp et Iggy Pop. En plus de films, Jarmusch réalise également des courts métrages et des clips. Only Lovers Left Alive est son dernier film en date.

Only Lovers Left Alive:
Quelques informations sur le film:
Sorti en 2013 (et 2014 pour la France), Only Lovers Left Alive est présenté à Cannes. On y retrouve un casting assez prestigieux, avec des acteurs comme la surprenante Tilda Swinton, Tom Hiddleston, Mia Wasikowska, ou encore Anton Yelchin, que l'on a déjà vu sur le blog pour Fright Night, autre film de cette sélection spéciale vampires, et le majestueux John Hurt. Le film se rentabilise, avec plus de 7,5 millions de dollars de recettes pour un budget de 7 millions, et a rassemblé environ 300 000 spectateurs en France, un score honorable pour un film de ce genre. Il a également été nommé à plusieurs reprises dans de nombreuses cérémonies et plusieurs festivals. Si vous avez envie de voir à quoi ressemble le film, je vous laisse jeter un oeil à la bande-annonce! 



Résumé:



Imaginez une minute: et si Adam et Eve étaient toujours vivants? Et s'ils étaient en réalité des vampires, qui vivraient toujours sur Terre, errant parmi les humains et des personnages historiques qui ne sont en fait jamais morts? Voilà le point de départ de Only Lovers Left Alive. Adam vit reclus à Detroit, où il fait de la musique: son seul contact avec le monde extérieur, c'est Ian, qui lui apporte des guitares et tout ce dont il a besoin. Eve, elle, vit à Tanger, entourée d'art et de livres. Elle se décide finalement à retrouver Adam à Detroit, et le couple, longtemps séparé, se retrouve avec félicité. Mais pour combien de temps? 

Si Adam et Eve étaient des vampires:
La dernière fois, nous avions parlé d'une hypothèse un peu folle: et si Abraham Lincoln chassait des vampires? Et bien cette fois, Jim Jarmusch nous propose une hypothèse encore plus folle: et si Adam et Eve ETAIENT des vampires?
Car oui, voilà bien l'idée principale de ce film. Nous retrouvons Adam et Eve, toujours en vie et ce pour l'éternité, car ils sont des vampires. Ils ont tout vécu: les guerres, les épidémies, chaque période de l'Histoire. Nous les retrouvons dans un contexte contemporain, à Tanger et à Détroit. Ce qui est intéressant, c'est que l'on sent chez ces personnages un contraste, qui se remarque déjà dans leurs tenues et leur apparence: Adam est vêtu de tenues sombres, il a des cheveux noirs, tandis qu'Eve semble lumineuse, avec sa peau diaphane et ses vêtements très, très clairs. Ce contraste se ressent aussi dans leur attitude: Adam vit reclus, ne sort quasiment jamais, et se montre très taciturne envers les autres. Eve, à l'inverse, sort, rencontre du monde, semble positive et souriante. C'est d'ailleurs elle qui fait le déplacement pour retrouver Adam. 
Néanmoins, malgré ses contrastes, le couple se retrouve dans leur amour infini pour l'autre, mais aussi pour les arts: la musique et la littérature. 

Ce que j'ai pensé du film:
Aaaah, Only Lovers Left Alive... Voilà un film qui me faisait envie depuis pas mal de temps. Je me souviens avoir eu envie de le voir à sa sortie, non seulement parce que 1) vampires, mais aussi parce que 2) Tilda Swinton (j'adore cette actrice). Néanmoins, je n'avais pas pu le voir à l'époque, et je m'étais promis de le faire lorsque l'occasion se présenterait. Ce cycle était donc le moment parfait pour le faire! Qu'ai-je donc pensé d'Only Lovers Left Alive? Et bien je dois dire que c'était une expérience assez unique!

Commençons par ce que j'ai préféré: l'acting. En général, j'ai tendance à préférer les films avec un casting plutôt restreint au film avec des dizaines de personnages et d'acteurs, car je trouve que ça permet de vraiment développer la psychologie et des personnages et d'avoir de jolies performances d'acteurs. Ici, c'est un peu le cas: j'ai beaucoup aimé Tilda Swinton et John Hurt, deux acteurs que j'aime énormément de base, mais surtout, j'ai re-découvert Tom Hiddleston. Au risque de me faire frapper, Tom Hiddleston n'est pas un acteur que j'apprécie beaucoup à la base: je n'ai jamais vraiment compris pourquoi tout le monde s'enflamme pour cet acteur, mais Only Lovers Left Alive me réconcilie avec lui. Je l'ai trouvé très bon, assez mesuré, et il forme un bon duo avec Tilda Swinton! Je ressors de ce film en étant presque fan de lui, ce qui n'était pas gagné.



Les personnages, justement, sont un des autres points forts du film. Le réalisateur se focalise surtout sur les relations qu'ils entretiennent les uns avec les autres, celle d'Adam et Eve étant la plus exploitée. J'ai trouvé ces personnages intéressants et plutôt bien construits, même si j'aurais aimé avoir plus d'informations sur leur passé. J'ai aussi bien aimé le personnage d'Ian, même s'il est un peu relégué au second plan. Le côté "vampire" est assez subtil, montré sans en faire trop. 

Quant à l'intrigue, c'est peut-être là où le film a un peu plus de mal selon moi. J'ai trouvé l'intrigue un peu trop simpliste, pour deux heures de film, il se passe au final assez peu de choses, et j'aurais apprécié que l'histoire aille plus loin. Ce n'est pas ennuyant, mais pas palpitant non plus.

D'ailleurs, en parlant de lenteur, c'est un peu la marque de fabrique de ce film: Jim Jarmusch, que je connaissais pour Dead Man, nous propose un film assez lent, avec des plans très longs et très travaillés, qui se répondent entre eux. On sent qu'il a son style, et c'est assez intéressant. Néanmoins, le résultat risque de ne pas plaire à tout le monde et d'en ennuyer certains!

Je tenais à terminer cette chronique par un petit mot sur les décors, costumes et musiques, que j'ai énormément appréciés. L'ambiance qui en résulte est très réussie, c'est une vraie immersion dans un univers à part.

En bref, Only Lovers Left Alive a été un film intéressant à voir, différent de ce que j'ai l'habitude de regarder. J'ai bien aimé le film, même si je reconnais que c'est une expérience assez particulière.

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire. On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant passez un bon réveillon, soyez prudents, et bonne année! :)

AnGee.

6 commentaires:

  1. J'aimerai beaucoup le voir. Le résumé me tente mais c'est surtout le casting qui m'interpelle.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment un film que je veux voir même si je m'attendais à ce que tu dises qu'il n'y ait pas vraiment d'action...je le pressentais ;)
    J'aime beaucoup Tom Hidleston et c'est dans Midnight in Paris que j'ai trouvé qu'il se révélait...Un excellent Fitzgerald ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai, je me souviens qu'il était bien dedans! :)

      Supprimer
  3. Oh j'ai très envie de voir ce film ! Je suis une grande fan de Tom que j'avais découvert bien avant son rôle de Loki. Dans Midnight in Paris il incarne Fitzgerald comme je me l'imagine mais j'ai su que c'était un magnifique acteur quand j'ai vu au cinéma Deep Blue Sea. Du cinéma d'auteur et sans lui, je crois que je serai partie bien avant la fin ! Il crève l'écran dans ce film. J'espère avoir l'occasion de voir ce film cette année et de découvrir Tilda Swinton :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note pour Deep Blue Sea, que je ne connais pas :)

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...