samedi 7 novembre 2015

Dames en Noir #12: Lily Bard, tome 1: Meurtre à Shakespeare de Charlaine Harris.



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee et je suis ravie de vous retrouver sur le Livroscope pour une nouvelle chronique! Aujourd'hui nous voilà pour la troisième chronique du mois, dans laquelle je compte vous présenter ma douzième lecture pour le Challenge Les Dames en Noir organisé par Zina du blog Les pipelettes en parlent. Pour cette avant-dernière chronique (et oui, déjà), j'ai choisi de vous présenter un roman d'une auteure assez connue et que j'ai déjà présentée sur le blog, à savoir Charlaine Harris. En effet, la maman de Sookie, Eric et Bill de True Blood a également écrit d'autres romans, dont ceux de la saga Lily Bard. Nous allons aujourd'hui parler du premier tome de cette saga, intitulé Meurtre à Shakespeare, que j'ai lu récemment. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture!

Le Challenge Les Dames en Noir:
Commençons par un petit point sur ce qu'est le Challenge Les Dames en Noir. Il s'agit d'un Challenge organisé par Zina du blog Les pipelettes en parlent, via Livraddict, et qui se termine le mois prochain (mon Dieu, 2015 a filé à une de ces vitesses!). Le but est simple: présenter des femmes qui écrivent des polars, des romans noirs, des thrillers, car elles sont un petit peu sous-représentées par rapport à leurs homologues masculins. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce Challenge et (re)lire mes précédentes chroniques, je vous laisse suivre les liens ci-dessous!


Charlaine Harris et la série Lily Bard:
Entrons dans le vif du sujet avec quelques mots sur notre auteure du jour, Charlaine Harris! J'ai déjà eu l'occasion de parler de Charlaine Harris à plusieurs reprises sur le blog, étant donné que je parle de temps en temps de sa saga la plus connue, à savoir La Communauté du Sud, adaptée à la télévision par HBO en série télévisée (True Blood). Je vais donc éviter de vous refaire sa biographie, mais je vous propose de nous pencher un peu plus sur la série Lily Bard. Elle se lance dans la rédaction de cette série plutôt orientée sur le policier à la fin des années 90. Elle est constituée de cinq romans et d'une nouvelle publiés en 1996 et 2001, et qui ont été traduits en France il y a quelques années. Comme le titre de la saga l'indique, elle met en scène le personnage de Lily Bard, une héroïne assez mystérieuse et plutôt badass.

Meurtre à Shakespeare:
Résumé:
Depuis quelques années, Lily Bard, une jeune femme au passé mystérieux et chargé de traumatismes, vit à Shakespeare, une petite ville paisible où elle occupe son temps en travaillant en tant que femme de ménage et en pratiquant le sport intensivement. Et puis, un jour, elle assiste à une scène peu ordinaire: quelqu'un vient de déposer un cadavre dans le jardin de l'immeuble où elle habite. Ce cadavre, c'est celui du propriétaire de l'immeuble, un homme qui aimait bien fouiner dans la vie de tout le monde. Qui a déposé le cadavre? Qui a tué cet homme et pourquoi? Qui s'amuse à torturer Lily avec son passé? Voilà les questions que la jeune femme va tenter de résoudre dans ce premier tome. 

Une héroïne au passé mystérieux:
Le personnage principal de la série n'est autre que Lily Bard, la jeune femme que nous découvrons dès les premières pages. Comme nous le comprenons très rapidement, Lily est une jeune femme un peu particulière, au passé mystérieux et à l'attitude un peu étrange. En effet, Lily vit seule, n'a apparement pas d'amis, et essaie de se lier le moins possible aux gens qu'elle fréquente. Elle travaille en tant que femme de ménage pour de nombreux habitants de Shakespeare, côtoie beaucoup de monde, mais fait tout de même preuve d'une grande solitude. Elle se met tout de suite sur la défensive lorsqu'on lui pose des questions personnelles ou qu'on essaie de se rapprocher d'elle. 
Mais si Lily est aussi mystérieuse et distante avec les habitants de Shakespeare, c'est parce qu'elle cache un lourd secret qu'elle refuse de dévoiler. Quelques années auparavant, elle a été victime d'une agression d'une intense violence, une agression qui la hante encore et qu'elle a décidé de mettre de côté en s'installant à Shakespeare, loin de sa famille et de ses anciens amis. 
Cependant, le meurtre du propriétaire du bâtiment dans lequel elle vit va tout bouleverser: la carapace de Lily risque de se fendre, et son passé risque de revenir la hanter... 

Un meurtre qui secoue toute la ville:
Le roman ne perd pas de temps et démarre quasiment tout de suite par un élément capital: la découverte par Lily du cadavre de Pardon Albee, le propriétaire de plusieurs logements de la ville de Shakespeare. Une enquête est très vite lancée pour tenter de retrouver qui se cache derrière ce meurtre, une enquête menée par un certain Claude Friedrich. 
Très vite, il apparait que la personnalité de Pardon Albee était assez particulière et qu'il s'attirait donc pas mal d'inimitiés: en effet, Pardon Albee avait une passion, celle de fouiner dans la vie privée de tout le monde. S'il y avait bien quelqu'un qui connaissait les petits secrets de n'importe qui, c'était lui. Mais c'est peut-être bien ce qui a causé sa perte...
Et comme Lily va vite sans rendre compte, la mort de Pardon Albee va être la source d'un grand nombre de tensions à travers la ville. Elle mène reçoit d'étranges messages d'un mystérieux corbeau. A qui peut-elle vraiment se fier?



Ce que j'ai pensé du livre:
C'est complètement par hasard que je me suis retrouvée avec Meurtre à Shakespeare dans les mains. Il y a quelques temps, je me suis rendue à une foire du livre, et je cherchais à compléter ma série de La Communauté du Sud (sans succès hélas) lorsque je suis tombée sur ce roman. Aimant plutôt bien ce que Charlaine Harris écrit dans La Communauté du Sud, je me suis dit que ça pouvait être intéressant de jeter un oeil à ce qu'elle a écrit d'autre, et j'ai donc acheté ce livre. J'ai aussi été séduite par la couverture, qui fait assez classe. Que dire de ce livre après ma lecture? Et bien même si ce n'est pas un coup de coeur, il s'agit tout de même d'une assez bonne lecture. Rien de foudroyant, en fait.

Le premier point que je tiens à mentionner, c'est que ce livre est très différent de ce que Charlaine Harris nous propose dans La Communauté du Sud. Meurtre à Shakespeare est beaucoup, beaucoup plus sombre que les aventures de Sookie, Bill et compagnie, le ton est bien moins léger, et l'histoire est assez sombre, ce qui peut dérouter. J'ai particulièrement été frappée en découvrant ce qui est arrivé à Lily dans le passé, car c'est beaucoup plus glauque que ce à quoi Charlaine Harris m'avait habituée. Ce n'est pas désagréable, car du coup on découvre une autre facette de l'écriture de Charlaine Harris, mais je tenais à le mentionner.

Passons à l'intrigue. Dans l'ensemble, je l'ai plutôt bien aimée, même si j'ai honnêtement trouvé qu'elle est assez inégale. Il y a des moments où il se passe des tas de choses, on ne s'ennuie pas un instant, et le suspense est au rendez-vous. Et à d'autres moments... Et bien je me suis pas mal ennuyée car il ne se passait rien. J'ai particulièrement été surprise par la fin, que j'ai trouvée très rushée, pas complètement finie. Le dénouement est un peu bâclé, ce qui est dommage.

Les personnages me laissent une impression un peu mitigée aussi. J'ai adoré l'héroïne, qui est seulement très réussie: elle a une histoire prenante, une personnalité que j'apprécie, et une psychologie assez fouillée. Rien à voir avec Sookie, qui est un peu plate! Par contre, les autres personnages tirent un peu trop vers le cliché: la voisine qui va de petit ami en petit ami; le prof de sport sexy; la petite mamie qui râle... C'est dommage d'avoir une héroïne si intéressante et des personnages secondaires si plats!

Charlaine Harris aborde plusieurs thématiques intéressantes dans ce premier tome, notamment autour du passé et des secrets. J'ai trouvé que c'était assez bien exploité et que c'était une bonne idée car il y a du coup pas mal d'enjeux autour de ça à travers le livre. Elle parle aussi de comment se reconstruire après un traumatisme, même si je pense que cette thématique sera probablement plus développée dans les romans suivants.

En bref, c'est un premier tome assez sympa, mais qui a quand même quelques défauts. J'ai trouvé l'intrigue assez inégale, et je ne pense pas lire la suite. 

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire. On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup!

AnGee.


7 commentaires:

  1. Je suis sous le choc, je n'imaginais pas l'auteure comme ça...J'ignorai également qu'elle avait écrit autre chose (ou je l'ai su et déjà oublié...parce que dès fois je ne fais pas le rapprochement en voyant le nom d'un auteur !)
    Dommage pour les personnages secondaires plats mais ça a l'air relativement intéressant...Si tu continues, je serai curieuse de lire tes autres avis (ou du moins le prochain)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu... mais j'avoue que je ne m'en souviens quasiment pas !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, ça m'échappe un peu aussi déjà!

      Supprimer
  3. Je l'avais repérée dès sa sortie, et je l'ai oublié après... Merci de m'y faire repenser :) !

    RépondreSupprimer
  4. Il faut que je lise le tome 10 de la communauté du sud ! J'ai toujours du mal avec les autres sagas d'un auteur que je suis. Dès que je fini True Blood, je me laisserai peut être tenté..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je suis en retard par rapport à toi x)

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...