mardi 27 janvier 2015

The Theory of Everything, de James Marsh (film).




Bonjour à tous et à toutes!

Bienvenue sur le Livroscope! J'espère que vous allez bien et que vous passez une bonne semaine! En ce Mardi (où je passe mon tout dernier partiel, croisez les doigts pour moi), je vous propose de faire une petite pause cinéma! En effet, hier, je me suis rendue au cinéma pour voir mon premier film de 2015, et ce film c'est The Theory of Everything, réalisé par James Marsh. Il s'agit d'un film qui fait beaucoup parler de lui, en raison de ses multiples nominations aux Golden Globes, aux Oscars et dans beaucoup d'autres cérémonies. Il raconte l'histoire du célèbre scientifique Stephen Hawking, auteur de plusieurs livres autour de la cosmologie. Je vous souhaite une bonne lecture de cette chronique, en espérant qu'elle vous plaise! :)

Un petit point: qui sont Stephen Hawking et Jane Wilde?
The Theory of Everything, comme beaucoup de films depuis quelques années, est un biopic, autrement dit un film biographique. Il se concentre sur Stephen Hawking et sur sa première épouse, Jane Wilde, avec laquelle il fut marié de 1965 à 1995. 
Commençons par Stephen Hawking. Né en 1942 de deux parents intellectuels, il commença par faire ses études à Oxford dans le domaine de l'astronomie avant de partir à Cambridge où, après avoir obtenu son doctorat, il devint chercheur. Il s'est spécialisé dans les questions relatives aux trous noirs, au Big Bang, et à la création de l'univers. En 1963, néanmoins, alors qu'il était encore étudiant, on lui diagnostique une sclérose latérale amyotrophique, dont les effets détériorent rapidement son état physique. Aujourd'hui, il est presque complètement paralysé et ne peut plus parler. Il peut néanmoins s'exprimer via un ordinateur. Il se maria en 1964 avec Jane, avec laquelle il eut trois enfants, puis en 1995 avec Elaine Mason, dont il divorce dix ans plus tard (leur séparation serait due, apparemment, à de la maltraitance qu'elle exerçait envers lui). Aujourd'hui, Stephen Hawking est toujours actif dans la communauté scientifique, continuant ses recherches. Il a publié plusieurs livres, dont le plus connu est A Brief History of Time, et est devenu assez culte, apparaissant fréquemment dans des séries télévisées comme The Big Bang Theory ou Les Simpson. 
Jane Wilde, quant à elle, est née en 1944. Elle rencontre Stephen Hawking à la fac, où elle étudie la littérature de langues étrangères. Malgré la lourde maladie de son fiancé, elle décide de l'épouser et endosse pendant des années les responsabilités de la situation, gérant sa famille. Après son divorce en 1995, elle épouse un ami de la famille, Jonathan Jones, qui l'a aidée à s'occuper de Stephen. Professeur, elle est néanmoins restée proche de son ancien époux, et a écrit un livre racontant son histoire avec le scientifique dans le livre Travelling to Infinity: My Life With Stephen.

The Theory of Everything:
Quelques informations sur le film:
Penchons nous à présent sur le film en lui-même. Après la parution du livre de Jane Wilde en 1999, il fut plusieurs fois question de l'adapter au cinéma. Néanmoins, ce n'est qu'il y a deux ans que le projet a pu se concrétiser. Il se base sur un scénario de Anthony McCarten, qui s'intéressait apparement à Stephen Hawking depuis des années, et il a été réalisé par James Marsh, notamment connu pour Wisconsin Death Trip. Le tournage démarra en Octobre 2013, au Royaume-Uni et plus particulièrement à Cambridge, où se déroule la majeure partie de l'histoire. Sorti en Novembre 2014 puis le 1er Janvier au Royaume Uni, et enfin en France il y a quelques jours, le film a déjà rentabilisé son budget de 15 millions de dollars, et fait carton plein pour les cérémonies de ce début d'année. Eddie Redmayne a remporté il y a quelques semaines le Golden Globes du meilleur acteur, et le film est annoncé comme l'un des favoris des Oscars.

Le casting comprend beaucoup d'acteurs prometteurs et/ou connus. Dans les deux rôles titres, on retrouve Eddie Redmayne (Les Piliers de la Terre, My Week with Marilyn, Les Misérables), et Felicity Jones (Northanger Abbey, Chéri). Charlie Cox (Stardust) joue Jonathan Jones, et David Thewlis (Remus MOTHERFUCKING Lupin dans Harry Potter. Mon personnage préféré) interprète le professeur et ami de Stephen Hawking, Dennis Sciama, et Harry Lloyd joue Brian, son camarade à Cambridge. 
Pour finir, voici la bande-annonce du film.



Résumé:
1963. Stephen Hawking, étudiant à Cambridge en physique, brille par son intelligence mais pas par sa motivation. Cette année là, cependant, sa vie va changer, du tout au tout, à cause de deux événements. Le premier, c'est sa rencontre avec une étudiante en lettres, Jane Wilde, dont il tombe amoureux. Et le second... est la découverte de sa maladie, la sclérose latérale amyothrophique, qui paralyse ses fonctions motrices. On lui donne deux ans à vivre. Jane décide alors de rester à ses côtés pour affronter la maladie, son évolution, les difficultés qui lui sont liées, au delà des années...

Quelques-unes des thématiques abordées dans le film:
The Theory of Everything est un film racontant l'histoire de Stephen Hawking et de sa femme. Au-delà d'un récit de sa vie, le film aborde plusieurs thèmes importants. 
L'un d'eux est évidemment la science. Lorsque l'histoire commence, nous découvrons Stephen Hawking en jeune étudiant de Cambridge, travailler sur sa thèse, et devenir professeur. Son travail est présenté comme capital dans l'étude des trous noirs et de la création de l'univers, même si ses thèses ne font pas toujours l'unanimité. Je ne suis pas du tout une experte en sciences, donc je ne vais pas trop m'étendre là-dessus, je suis pas sûre de pouvoir l'expliquer correctement. 


Autre thème capital: la maladie. Stephen Hawking est atteint d'une forme puissante de sclérose latérale amyotrophique. Cette maladie a été très médiatisée il y a quelques mois avec la campagne du Ice Bucket Challenge, à laquelle de nombreuses célébrités ont participé. Dans le cas de Stephen Hawking, cette maladie s'est déclarée à l'âge de 21 ans, lui coûta la maitrise de son corps, réduisant progressivement ses capacités de mouvements, de parole. Et au-delà de la maladie, ce qui est très intéressant, et que Jane Wilde avait voulu mettre en avant dans son livre, le film aborde aussi la difficulté au quotidien d'être une personne handicapé ou de vivre avec une personne handicapé. Plusieurs fois, le couple se heurte à des questions pratiques (les escaliers, le déplacement, pouvoir s'exprimer, voyager) mais aussi à des questions plus personnelles: comment soulager une personne handicapée et se soulager soi? Comment se faire aider? Comment vivre cette situation au quotidien?
Enfin, le film aborde évidemment la question des relations amoureuses, à travers le prisme de la maladie. Plusieurs relations sont développées, la centrale étant évidement celle entre Stephen et Jane.


Ce que j'en ai pensé:
Qu'on se le dise, les films biographiques sont loin d'être un phénomène récent. Depuis bien longtemps déjà les spectateurs peuvent découvrir de façon plus ou moins fidèle la vie de tout un tas de personnes ayant réellement existé. Mais depuis une quinzaine d'années, j'ai l'impression que les films biographiques sont de plus en plus nombreux. Il y a eu une vague sur les chanteurs, avec des films comme la Môme, Walk The Line, ou encore Control et les films sur Claude François; une vague sur le cinéma avec un film sur Hitchcock, ou My Week With Marilyn; et plus récemment une vague créateurs de mode, avec deux films sur Yves St Laurent et plusieurs biopics sur la célèbre Coco Chanel. 2015, quant à elle, est une année s'ouvrant sur la science, avec deux biopics consacrés à deux génies: Imitation Game (que je compte aller voir très vite aussi) se penche sur le trop méconnu Alan Turing, dont le rôle au cours de la Seconde Guerre Mondiale a été plus que déterminant, et The Theory of Everything, consacré à Stephen Hawking. J'avais très envie de voir ce dernier depuis très longtemps, alléchée par les belles bandes-annonces, le casting prometteur et la perspective d'en découvrir davantage sur Stephen Hawking, dont je ne connaissais que quelques éléments (sa maladie, son implication dans le monde scientifique...).

Et ce film s'est montré à la hauteur de mes espérances. J'ai passé deux heures, complètement fascinée, au point d'en oublier le paquet de Maltesers acheté pour l'occasion. Commençons par l'histoire: en deux heures, on nous compile plusieurs années de la vie de Stephen Hawking et de son ex-femme Jane, et je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Il se passe énormément de choses, c'est assez intense, je n'ai pas vu le temps passer. J'ai beaucoup appris sur leur histoire, sur cette maladie dont je ne connaissais quasiment rien, mais aussi sur la science. Je suis ressortie de la salle avec l'envie de me plonger dans le livre A Brief History of Time de Stephen Hawking pour en découvrir encore plus. 

En parlant de science, The Theory of Everything évite, selon moi, deux gros écueils que j'appréhendais un peu avant de voir le film. Tout d'abord, je craignais qu'il ne soit pas très accessible au niveau scientifique, et que les gros noobs de la science comme moi soient perdus (et dire que mon frère est en fac de physique, shame on me): au final, c'est assez compréhensible, bien expliqué, et on s'y retrouve (l'explication avec la patate et le petit pois est amusante). Mon autre appréhension était de me retrouver face à un film très "cheesy", mais l'histoire d'amour entre Stephen et Jane n'est pas présentée comme idéale ou parfaite. On y sent de la tendresse, de l'amour, mais aussi de la frustration, du sacrifice, de la douleur,... Le film est bien équilibré à ce niveau-là, selon moi. 

L'amour et la science sont deux des thèmes du film, cependant, il y en a d'autres, comme mentionné plus haut. J'ai trouvé que le film exploitait plutôt bien les thématiques abordées, avec beaucoup de finesse et de réflexion. J'ai particulièrement apprécié l'évolution de la relation entre Stephen et Jane, qui se distingue de ce qu'on voit habituellement à l'écran. Un biopic pose aussi, obligatoirement, la question de la fidélité par rapport aux faits réels: j'ai pu voir que le film se basait sur un livre de Jane, et que Stephen Hawking avait apparemment été très ému par le film ainsi que par la performance d'Eddie Redmayne, qui l'interprète. Apparemment, seul le personnage de Brian est un ajout, mais visiblement les personnes représentées dans le film n'ont rien trouvé à redire dessus. 

The Theory of Everything propose aussi une réalisation soignée, notamment en ce qui concerne les couleurs et la lumière; il y a de très jolis plans, des idées intéressantes, et également un travail indéniable au niveau du maquillage, des costumes, et de la musique, vraiment superbe.



Pour conclure, je ne pouvais pas passer à côté du casting. Depuis plusieurs semaines, on ne cesse de parler partout d'Eddie Redmayne, nominé à tout un tas de cérémonie, et honnêtement, je pense que c'est plus que mérité. On sent qu'il y a eu une préparation intense derrière ce rôle, au niveau de l'élocution, du physique, des postures... C'est très impressionnant et spectaculaire. Stephen Hawking a déclaré avoir eu l'impression de se voir, et c'est vrai que la ressemblance est frappante. Néanmoins, on peut également saluer la performance de Felicity Jones, elle aussi fréquemment nommée pour plusieurs prix: elle est très touchante, sobre et juste, bouleversante. C'est une jolie découverte de cette actrice pour moi! Le reste du casting est également très bon, j'ai aimé retrouver David Thewlis, Charlie Cox, et surtout Harry Lloyd (que je trouve incroyablement charismatique, même en restant juste trois secondes à l'écran). 

En bref, The Theory of Everything était un très joli film, touchant, bien foutu, que je vous conseille si vous aimez les biopics. En ce début 2015, c'est un beau moment que j'ai passé. 

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire et aussi à me dire si vous avez vu ou allez voir ce film. On se retrouve très vite, pour parler une fois de plus cinéma avec le troisième numéro du cycle consacré à Kirsten Dunst. En attendant, prenez soin de vous!

AnGee Ersatz*



12 commentaires:

  1. Oh là là, j'avais hâte de lire ton avis et comme je suis à la maison, j'en ai profité pour sauter sur ton article à peine publié! Merci pour ton compte-rendu, superbement rédigé, comme d'habitude. Je pense que j'adorerais ce film :) Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Okay je vais le voir ce soir et tu m'as juste donné encore plus envie !! Moi aussi j'ai un peu peur d'un film cheesy, mais tu es la 2ème personne qui me dit que c'est pas le cas, alors c'est chouette ^^ Je te dirai ce que j'en ai pensé demain ;)

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air hyper émouvant ! Quel casting ! Je suis contente Eddie Redmayne a eu un Golden Globe pour ce rôle ! ;) Je l'ai vu dans Birdsong, incroyable !

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de sortir du film et j'ai été bouleversée par Felicity Jones également. L'explication du petit pois et la patate m'a bien fait rire et les interventions du personnage de Hawking sont superbes. J'ai toujours adoré son humour dans les interviews, je le trouve vraiment fascinant et le film m'a donné envie d'approcher ses théories. Comme toi, je n'ai qu'une envie maintenant : me plonger dans A brief history of time !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de voir que tu l'as aimé aussi :)

      Supprimer
  5. J'irai le voir ! En tout cas, la bande d'annonce me donnait déjà super envie.

    RépondreSupprimer
  6. Très bel article ! Je ne connaissais pas le film. J'avais vu la photo sur ton instagram et j'avais noté qu'il fallait absolument que j'aille lire ton article pour en savoir un peu plus. Je ne connaissais pas non plus Stephen Hawkins (d'un côté les scientifiques et moi... :D) Mais j'adore les acteurs et c'est vrai que Eddie Redmayne a l'air plus que convaincant : je retiens ^^

    RépondreSupprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...