mardi 13 janvier 2015

La Petite Mort 2: Le Secret de la Licorne-Sirène, de Davy Mourier.




Bonjour à tous et à toutes!

Bienvenue sur le Livroscope! Je suis ravie de vous retrouver en ce Mardi pour une nouvelle chronique! En ce moment, je passe mes partiels, mais j'ai quand même pu trouver un petit moment pour vous rédiger quelques petits articles, et pour commencer je vous propose de nous pencher sur ma toute première lecture de 2015. Cette lecture, c'est une BD, à savoir la Petite Mort 2: le Secret de la Licorne-Sirène, de Davy Mourier. Si vous suivez le blog depuis un certain temps, vous n'êtes pas sans savoir que le premier tome est l'un de mes coups de coeur absolus. A Noël, mon amoureux, Psychic TV, m'a offert le tome 2, et du coup je suis jetée dessus dès que j'ai eu le temps de le lire! Je vous souhaite une bonne lecture de cette chronique, en espérant qu'elle vous plaise :)

Davy Mourier et le premier tome de la Petite Mort:
Vous le savez maintenant, j'aime commencer mes chroniques par une petite présentation des auteurs. Dans le cas de Davy Mourier, il se trouve que j'ai déjà eu l'occasion de le présenter, lors de mon article sur le premier tome de la Petite Mort, en Octobre 2013. Dans cet article, je vous racontais aussi ma toute première expérience de dédicace! Si vous souhaitez avoir un aperçu de ce que j'ai pensé de ce premier tome, ainsi que des informations sur Davy Mourier, je vous conseille d'aller faire un petit tour sur cet article, dont le lien se trouve ci-dessous! :)



La Petite Mort: Le Secret de la Licorne-Sirène:
Résumé:
Après avoir sauvé son ami Ludovic d'une leucémie, aux dépens de son chat, la Petite Mort s'apprête à devoir affronter une nouvelle épreuve: l'adolescence, marquée par l'entrée au collège. Fini le primaire, les sacs à dos Hello Kittu et les moments de complicité avec son meilleur ami! C'est non seulement aux boutons d'acné, à la désillusion amoureuse et amicale, qu'elle va devoir faire face mais aussi au retour de son grand-père, à l'arrivée d'un correspondant étranger, et à un danger bien plus grand... La vie n'est pas de tout repos, mais la mort non plus!

Bienvenue dans le monde de l'adolescence!
Le tome 1 de la Petite Mort nous présentait ce personnage dans son enfance: elle allait à l'école, se faisait ses premiers amis, découvrait les émois amoureux, et débutait aussi les exercices d'apprentissage de sa future mission de faucheuse. 
Ici, la Petite Mort poursuit sa vie, grandit, et tombe, comme chacun de nous, dans l'adolescence, ce moment ingrat, loin d'être simple, où on se pose beaucoup de questions. Et la Petite Mort n'y échappe pas. L'entrée au collège, les préjugés, la découverte pas toujours très fun de la puberté, et surtout, la désillusion. Désillusion amoureuse, désillusion amicale, mais aussi désillusion familiale, qui montre une fois de plus que la vie n'est pas toujours rose...

De nouveaux personnages: le grand-père et le correspondant étranger!
Si la BD évolue principalement autour du personnage de la Petite Mort, d'autres personnages interviennent fréquemment dans ses aventures: nous avons ses parents, évidemment, mais aussi Ludovic son meilleur ami, ses camarades de classe, sa maîtresse, le fameux poisson rouge qui permet de communiquer avec les autorités de la mort. 



Dans ce second tome, Davy Mourier introduit plusieurs nouveaux personnages, mais deux sont particulièrement marquants. Tout d'abord, nous avons Anubis Bis, le correspondant étranger de la Petite Mort. Vous l'aurez sans doute compris au nom, il s'agit de l'enfant d'Anubis, dieu de la mort égyptien. La Petite Mort et Anubis Bis ont donc beaucoup en commun! C'est une référence culturelle vraiment drôle, poussée jusqu'au bout puisqu'Anubis Bis ne s'exprime qu'en hiéroglyphes. Chacune de ses bulles sont donc des petits rébus que le lecteur doit déchiffrer! 
Ensuite, nous avons le grand-père mort, personnage vraiment hilarant, se déplaçant sur un skate board, et qui vient enrichir la famille mort, composée jusqu'alors de la Petite Mort et de ses parents. 


Le jeu et les contenus additionnels:
Un des éléments que je préférais dans la première BD, c'était tout le contenu qui a été crée autour d'elle: un jeu vidéo pour smartphones, et les lecteurs avaient également la possibilité de flasher/scanner des têtes de petite mort disséminées à travers le livre pour découvrir des vidéos tournées par Davy Mourier donnant des détails sur la conception de tel ou tel passages. C'était un aspect que j'aimais beaucoup, car c'était un moyen d'enrichir la BD. Du coup, lorsque j'ai appris que des choses similaires avaient été préparées pour ce second tome, j'étais plus qu'emballée!
Je ne peux pas encore vous parler trop en détails du contenu interactif, qui fonctionne en scannant les fameuses têtes, n'ayant pas encore eu le temps de tout regarder (mon téléphone est franchement très long et plus les applications sont récentes, plus il rame), mais en revanche, j'ai pu tester le jeu. Le jeu sorti pour la Petite Mort première du nom est un jeu de plateforme plutôt sympa, avec des niveaux qui demandent un peu de technique et qui gagnent graduellement en difficulté. J'aime beaucoup ce jeu, même si je suis loin d'être une pro, et j'y joue souvent. J'ai donc téléchargé le second jeu, les Six Caves du Pharaon (petite référence à Tintin). Ce second jeu nous entraîne en Egypte, pour retrouver Anubis Bis, le correspondant égyptien de la Petite Mort. Le but est d'évoluer dans différents niveaux, avec stratégie et réflexion, avant d'affronter différents boss pour venir en aide à Anubis Bis. Je n'ai pas beaucoup avancé, mais le jeu est franchement sympa, assez fluide, et plutôt joli. Si vous aimez le personnage de la Petite Mort, n'hésitez pas à y jeter un oeil :). En plus, il est gratuit!

Ce que j'ai pensé de la BD:
En presque trois ans d'existence, j'ai présenté un sacré quantité de coups de coeur sur le blog, mais l'un des forts pour moi reste sans nul doute le premier tome de la Petite Mort, que j'avais présenté en 2013. Du coup, lorsque la suite est sortie, j'avais qu'une hâte: pouvoir la lire! La Petite Mort 2 a été ma toute première lecture de 2015, et vous savez quoi? Si toutes mes lectures de l'année sont de la même qualité, alors 2015 sera une grande année. Parce qu'encore une fois, Davy Mourier nous envoie du lourd.

Commençons par l'intrigue, qui reprend directement là où s'était arrêtée celle du premier tome. Ce que j'aime énormément avec la Petite Mort 2 (et que je trouvais déjà super dans son prédécesseur), c'est le mélange de petits sketchs indépendants sur une rangée de cases et l'existence d'une intrigue plus globale qui nous guide comme un fil rouge à travers la BD. J'avoue que j'ai été agréablement surprise par l'évolution des événements de cette BD, qui nous propose un voyage dans l'adolescence, un voyage à la fois drôle, mais néanmoins teinté d'une certaine tristesse. L'adolescence est loin d'être une période fun dans l'existence, et Davy Mourier a su retranscrire ça sans tomber ni dans la grosse blague ni dans la tristesse absolue. Mention spéciale pour la fin, encore une fois surprenante: je ne l'avais pas vue venir, et elle augure d'une suite (car oui, il va y avoir une suite) qui promet d'être intéressante...

Les personnages constituent eux aussi un point fort de cette BD: l'évolution qu'ils connaissent avec l'adolescence est vraiment visible, entre Ludovic qui se détache de la Petite Mort, et cette dernière qui semble vouloir rester le plus elle-même. J'ai apprécié l'introduction des nouveaux personnages (Anubis Bis, une idée géniale), en particulier du grand-père mort, qui est vraiment hilarant. On en apprend également plus sur le fonctionnement des faucheuses, ça apporte une dimension supplémentaire aux personnages et à leur rôle. 

Encore une fois, la BD nous propose aussi un riche contenu, avec des styles variés. Nous avons un petit carnet sur les morts de personnages de fiction, comme Mario, ou le Docteur de Doctor Who (imaginez moi deux secondes fangirler là-dessus, c'était terrifiant), les pubs, avec les Hello Kittu et notre amie Dora l'exploratrice... Au passage, La Petite Mort 2 est bourrée de références culturelles, à des dessins animés, des BDs, des séries, jeux (Tintin, par exemple), et c'est vraiment amusant de voir comment ces références sont utilisées dans une BD sur la thématique de la mort!

Enfin, mention spéciale pour tout ce qui a été développé autour de la BD, à savoir le jeu vidéo, auquel j'ai pu jouer (même si je reste bloquée au premier boss) et le contenu interactif. Je m'étais déjà enflammée là-dessus pour la première BD, mais je réitère ma joie: c'est une excellente idée, et j'aimerais que ça se développe plus! 

En bref, vous l'avez compris, La Petite Mort 2: le Secret de la Licorne-Sirène est une excellente BD, un énorme coup de coeur en ce début 2015. Je remercie encore mon amoureux de me l'avoir offerte, et si elle vous intéresse, n'hésitez pas à y jeter un oeil! :)

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir! On se retrouve d'ici quelques jours avec un article un peu spécial puisqu'il portera sur une série télévisée. En attendant, prenez soin de vous et lisez beaucoup :)

AnGee Ersatz*



9 commentaires:

  1. J'avais adoré le tome 01, il me tarde de lire celui-ci :)

    RépondreSupprimer
  2. Je te le souhaite aussi que toutes tes lectures soient au niveau de celle-ci ! Commencer par un coup de coeur, c'est le top !
    Je ne connaissais pas cette BD mais j'aime beaucoup le style du graphisme...Il me rappelle les dessins animés que je regardais plus petite (je ne retrouve plus le nom : un petit génie qui a un labo dans son sous-sol avec une soeur, un peu cruche qui fait des catastrophes dans son labo...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :). Tu parles de DEXXXXXXTEEEEEEER (fan ^^)

      Supprimer
  3. Agréable moment de lecture comme toujours et ma curiosité est plus qu'attisée notamment grâce à toutes ces références auxquelles tu fais allusion...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été ravie d'en savoir plus sur l'histoire de La petite mort et de sa famille et de son devenir. Après, les blagues et chutes n'ont pas été aussi efficaces avec moi que sur le premier tome. J'aime moi aussi le fait que ce n'est pas qu'une BD mais que ce livre ait différentes facettes. Davy Mourier planche sur le tome 3 d'ailleurs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai hâte de voir ça! Merci de ton avis :)

      Supprimer
  5. Je n'arrête pas de voir les 2 tomes de cette BD en librairie mais je me demandais si ça valait le coup. Et bien ton avis a été très instructif. Si ma bibli les achète, je testerais ça ^^

    RépondreSupprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...