vendredi 9 janvier 2015

Les Dames en Noir #2: Passé Meurtrier, de Karen Young.



Hello hello, tout le monde!

Bienvenue sur le Livroscope! C'est avec plaisir que je vous retrouve en cette fin de semaine sur le blog, avec une nouvelle chronique pour vous présenter ma seconde lecture et participation pour un Challenge qui va nous accompagner tout au long de cette année 2015: le Challenge les Dames en Noir, organisé par Zina. Pour rappel, le but de ce Challenge est de lire et chroniquer des romans d'auteures de polar, de thriller, de policier.  Après Karine Giébel le mois dernier, je me suis attaquée à une autre auteure que je ne connaissais pas, à savoir Karen Young, en me plongeant dans un roman au titre alléchant: Passé Meurtrier... Je vous souhaite une bonne lecture de cet article, en espérant qu'il vous plaise! :)

Les Dames en Noir, c'est quoi?
Avant d'aller plus loin, petit rappel de ce qu'est le challenge Les Dames en Noir! Ce Challenge a été crée Zina, du blog les Pipelettes en parlent, avec comme objectif de lire et présenter des auteures de polar, policier et thriller, car ces univers sont encore beaucoup considérés comme masculins. J'ai décidé de participer à ce Challenge pour deux raisons: tout d'abord pour découvrir des livres de ce genre, car j'en lis peu, et aussi pour découvrir des auteures que je ne connaissais pas. J'ai décidé de vous présenter treize lectures en tout! Si vous souhaitez découvrir mon précédent avis, ainsi que les modalités du Challenge, je vous laisse suivre les liens ci-dessous, qui vous mèneront vers mon article sur les Morsures de l'Ombre et vers le topic du Challenge sur Livraddict.



Karen Young: c'est qui?
Histoire de commencer en douceur, je vous propose de d'abord nous pencher sur notre auteure du jour, à savoir Karen Young! Je dois avouer que j'ai eu du mal à trouver des informations sur elle. Sa biographie sur son site internet nous apprend qu'elle a choisi de se consacrer à l'écriture en raison de la carrière de son mari, qui avait un poste haut placé dans une entreprise et qui était fréquemment amené à déménager. Ces multiples déménagements empêchant Karen Young d'avoir une carrière stable, elle choisit l'écriture pour sa flexibilité. Depuis le début des années 80, elle n'a jamais cessé d'écrire, et est l'auteure de près de quarante romans à ce jour. La majorité de son oeuvre est constituée de romances, mais elle a également écrit des thrillers et romans psychologiques, où les femmes sont toujours au coeur de l'intrigue. Elle a plusieurs fois été récompensée pour son oeuvre. Elle vit aujourd'hui au Texas, près de l'une de ses trois filles. Si vous souhaitez découvrir un peu plus sa carrière, je vous laisse faire un tour sur son site internet!



Passé Meurtrier:
Résumé:



Après avoir été renvoyée de l'hôpital de Boston où elle travaillait comme urgentistes depuis plusieurs années, Kate Madison décide de retrouver ses racines et retourne à Bayou Blanc, en Louisine, sa ville natale où elle n'a pas mis les pieds depuis des années. Elle espérait s'y ressourcer, mais très vite la situation lui apparait plus que compliquée: elle apprend que sa mère est gravement malade, atteinte d'un cancer avancé; sa meilleure amie d'enfance est mariée à un tyran menaçant; elle ne cesse de croiser le chemin de son ex petit ami, avec lequel elle est loin d'être en bon terme, et en plus de ça, elle est obsédée par des cauchemars et des visions étranges d'un passé qui la hante... Et tout s'aggrave lorsque la mort frappe à Bayou Blanc...


Des retrouvailles douloureuses nimbées de secret:
Si le début du livre nous entraîne à Boston, dans l'hôpital où Kate Madison est urgentiste, c'est à Bayou Blanc, en Louisiane, que se déroule la majeure partie du roman. En effet, la jeune femme décide de rentrer là où elle a vécu toute son enfance, pour retrouver sa mère, avec laquelle elle a une relation plutôt distante et compliquée, mais aussi sa meilleure amie d'enfance, Amber, ainsi que d'autres connaissances dont elle est plus ou moins proche. 
Les retrouvailles sont surtout pour la jeune femme l'occasion de se rendre compte de tous les secrets qu'on a pu lui cacher pendant qu'elle était à Boston: des maladies graves, des morts surprenantes, des secrets de famille, des relations de couples qui se cassent la figure... Bref, les premiers jours du retour de Kate à Bayou Blanc sont surtout l'occasion pour elle d'aller de surprise en surprise, mais malheureusement ces surprises sont plus mauvaises qu'autre chose... 
Néanmoins, les torts sont quand même un peu partagés: Kate ne se montre pas très honnête non plus sur les raisons de son retour à Bayou Blanc, et ne révèle pas la vérité sur ce qui l'a poussée à revenir. 
En plus de ça, les premiers secrets qu'elle découvre s'avèrent cacher des choses encore plus sombres, encore plus douloureuses... Où la mort n'est jamais très loin... 

Ce que j'ai pensé du livre:
Après avoir été séduite par Karine Giébel le mois dernier, j'ai une nouvelle fois décidée de demander conseil à ma maman, qui s'y connait bien mieux que moi dans le domaine du frisson et des enquêtes. Elle m'a donc prêtée Passé Meurtrier, qu'elle n'a pas encore lu, histoire que je lui donne mon avis. J'étais assez intriguée par ce livre qui, avec sa couverture sombre, son titre mystérieux, et son résumé qui laisse à penser qu'on va avoir droit à du lourd en terme de suspens! Au final... Je reste un peu perplexe après ma lecture, et je vais tenter de vous expliquer pourquoi.

Le Fais Dodo, une fête évoquée dans le roman.
Commençons par l'histoire. Celle-ci comporte un point fort majeur: il se passe beaucoup de choses, selon moi. On va d'événements en événements, il y a vraiment de l'action, et honnêtement je ne me suis pas ennuyée du tout. L'auteure nous propose également pas mal de sous-intrigues supplémentaires qui contribuent à alimenter le livre, et qui ont toutes de près ou de loin un rapport avec l'intrigue générale. Là où j'ai un problème avec l'histoire, c'est qu'elle est davantage sentimentale que policière. En effet, il faut attendre presque la moitié vers les deux-tiers du roman pour qu'il se passe quelque chose de criminel, et le fameux passé meurtrier dont j'attendais beaucoup de par le titre et la quatrième de couverture n'est évoqué que sporadiquement, avant d'être réglé rapidement à la fin. La grande majorité de l'intrigue est en revanche consacrée à des intrigues sentimentales entre les différents protagonistes...

Justement, parlons-en des protagonistes! Dans l'ensemble, j'ai trouvé la plupart des personnages ou sympathiques, ou intéressants. Kate, l'héroïne, me plait bien, elle a une personnalité assez intéressante, et j'ai bien aimé ses relations aux autres personnages. Amber, Stephen, et Nick sont aussi intéressants, j'ai apprécié Sam et la mère de Kate. Mais là aussi, bémol: les personnages sont quand même assez prévisibles. On voit venir les actes de chacun, qui va faire quoi, qui va coucher avec qui... Les dialogues sont aussi très répétitifs (j'ai pété un plomb au bout du vingtième "arrête de fumer" et du cinquantième "t'es sûr que ça va?"). Encore une fois, ça tourne beaucoup autour du sentimental!

L'un des points que j'ai vraiment appréciés dans ce roman concerne les thématiques. Karen Young s'intéresse à différents éléments: la médecine, la pression dans le travail, les relations parents-enfants, les relations amoureuses à différents stades de la vie, la violence conjugale, la notoriété, les familles recomposées, le suicide, la maladie... Des sujets variés et intéressants, un bon point!

J'ai également plutôt apprécié le style de Karen Young. Le livre est vraiment fluide, ça se lit très vite, et on enchaîne les pages sans s'en rendre compte.

Au final, je pense que ce qui me déçoit dans le livre, c'est qu'à la traduction, on lui a donné un titre, ainsi qu'une couverture et une quatrième de couverture qui ne correspondent pas vraiment au contenu du livre. Je m'explique: dans sa version originale, comme vous pouvez le constater en photo, le titre original est Full Circle, évoquant le retour aux origines, un cercle qui se complète. La couverture est neutre. Alors que en version française, le titre, la couverture sombre et la quatrième de couverture se focalisent vraiment sur l'aspect thriller, meurtrier, qui est pas aussi présent qu'on peut le croire en voyant le livre.

Du coup, je pense que j'aurais davantage apprécié le roman si je ne m'étais pas attendue à ce que ce soit un roman à suspens à 100%. C'était quand même une lecture sympa, mais en dessous de mes attentes.  

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette nouvelle chronique vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir par un petit commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup :)

AnGee Ersatz*



8 commentaires:

  1. Oh les problèmes de traductions !! Quelle catastrophe !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un truc que je trouve rébarbatif pour moi...

      Supprimer
  2. Sympa l'idée de ce challenge :-)
    Bonnes futures lectures.
    Tu vas aller au Quai du Polar ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Oui c'est prévu, étant sur Lyon ce serait dommage de rater ça :)

      Supprimer
  3. Lorsque j'ai vu le nom, je pensais connaitre l'auteure et en fait non ! Je préfère quand l'intrigue se déroule dans le passé !
    Je suis sûre que grâce à ce challenge, tu vas nous proposer de belles découvertes ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) j'espère proposer des choses sympa :D

      Supprimer
  4. Ce côté sentimental prégnant est récurrent dans cette collection. Il ne faut pas oublier que c'est Harlequin l'éditeur ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici c'est un peu tricky: c'est pas clairement indiqué que c'est Harlequin (c'est une sous-branche je crois), et je ne m'en suis rendue compte qu'après ma lecture. Je n'avais jamais lu de romans de cette maison d'édition, mais je connais leur réputation. Si je m'en étais aperçue auparavant, j'aurais été moins surprise je pense!

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...