samedi 20 juin 2015

Psychic TV présente: La Ligue des Gentlemen Extraordinaires de Alan Moore et Kevin O'Neill.




La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, par Alan Moore et Kevin O'Neill.

(Cette chronique compte pour le Challenge LEAF de Psylook: 5/50). 

Aujourd'hui, la review va se concentrer sur un ouvrage plutôt atypique. En effet, si cela est présenté comme un comics, l'ambiance même est très différente des comics habituels qu'on connaît se déroulant très souvent en Amérique et mettant en scène des surhommes ou des super-héros.

Ici, l'histoire se déroule en Angleterre, et présente un grand cross-over de personnages de la littérature anglaise. Il est temps d'aborder La Ligue des Gentlemen Extraordinaires en intégrale (parue chez Panini comics).

La Ligue des Gentlemen Extraordinaires est un comic assez particulier prenant place dans un Londres victorien où les personnages de la littérature classique existent. Wilhelmina Harker, une femme travaillant pour un certain Mr. Bond, haut placé du MI5, est chargée de recruter plusieurs hommes d'exception afin de former une sorte de cellule secrète parée à lutter contre les menaces pesant sur la couronne. On y retrouve le Capitaine Nemo, marin solitaire dans son Nautilus (et légèrement méfiant vis-à-vis de l'Angleterre), Allan Quatermain, un shooté à l'Opium autrefois héros légendaire du Colonialisme, le Docteur Jekyll qui laisse place au terrifiant Mr.Hyde quand il ne peut contrôler sa rage, et Griffin, l'homme invisible, assez électron libre.
Ils devront apprendre à s'allier afin de contrer les menaces pesant sur Londres, en mettant en avant leur capacités. Les Avengers avant l'heure, avec supplément Earl Grey et style graphique particulier.

En ce qui concerne le style graphique, l'ouvrage a une patte artistique très particulière qui ressemble à de vieux dessins d'époque, le livre étant par ailleurs, outre les deux histoires illustrées, fourni avec deux histoires présentées sous forme de journal (que j'ai pas encore lues), et de nombreuses illustrations. C'est très bien fait, et ça permet de mieux cerner le parti pris des créateurs de cette histoire, qui réussissent à rendre avec brio une histoire de « super-héros » d'un autre temps, avec tout ce que la littérature britannique permettait comme fantaisies.



Les deux histoires vous feront rencontrer Mr. Bond, Mycroft Holmes, et également des extraterrestres ressemblant à ceux de La Guerre des Mondes (Tripodes). Les deux histoires s'enchaînent, et même si l'aspect rétro et l'introduction un peu lente peut dérouter au premier abord, il ne faut pas avoir peur de s'accrocher et continuer. Il n'y a certes pas la même action que dans des comics « traditionnels » dont j'ai déjà fait la review, mais c'est pour le moins intéressant et bien réalisé, avec notamment une seconde aventure qui prend une tournure Watchmen avec un groupe qui peu à peu perd en cohésion. Le résultat n'en est que probant, et se révèle plutôt intéressant.


Même si l'ouvrage peut s'avérer un poil coûteux (35€ de mémoire), La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, très différent du film éponyme avec Sean Connery, n'en reste pas moins un comic atypique à lire.

Psychic TV.

2 commentaires:

  1. C'est surtout le film que j'ai en tête ! J'ai du le savoir mais j'ai vite oublié qu'il y avait un "comic" à ce sujet ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sûr, on se rappelle plus du film! :)

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...