lundi 1 juin 2015

Aux douze coups de minuit, d'Emmanuel Delporte.



Bonjour à tous et à toutes!

Je vous souhaite la bienvenue sur le Livroscope! C'est parti pour un nouveau mois qui, je l'espère, sera un mois ensoleillé de découvertes sur le blog. Avant d'entrer dans le vif du sujet et de vous parler du livre du jour, je tenais à vous remercier pour votre présence et vos commentaires le mois dernier: je ne me lasse pas de vous lire et de vous répondre, et vous êtes toujours plus nombreux, alors merci infiniment! Pour commencer le mois de Juin en beauté, j'ai choisi de vous présenter un recueil de nouvelles au titre et à la couverture évocatrice: Aux douze coups de minuit, d'Emmanuel Delporte! En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une très bonne lecture! :)


Emmanuel Delporte, c'est qui?
Si vous suivez un peu le blog, le nom d'Emmanuel Delporte vous dit peut-être quelque chose. En effet, j'ai eu l'occasion de présenter ce dernier lors d'une précédente chronique, sur Maisons Hantées, la très chouette anthologie publiée aux Editions Luciférines. Suite à cette chronique, Emmanuel Delporte a décidé de me contacter pour me proposer de lire Aux douze coups de minuit. Il est extrêmement rare que j'accepte des services presses, que ce soit par les maisons d'édition ou par les auteurs, car je préfère les partenariats avec Livraddict ou Babelio. C'est une règle personnelle, à laquelle je déroge uniquement quand le livre proposé m'intéresse vraiment ou correspond à mes goûts. Et comme j'avais adoré Maisons Hantées, j'étais curieuse de voir ce que pouvait donner ce recueil-ci. 
J'en profite pour préciser que lorsque je reçois un SP (ce qui, encore une fois, est rare) ou un partenariat Livraddict ou Babelio, je reste néanmoins le plus objective possible: si j'ai aimé, je le dis, et à l'inverse si je n'ai pas aimé le livre je le dis aussi :).

Aux douze coups de minuit:
Quatrième de couverture:
Aux douze coups de minuit... les enfants dorment. La lune éclaire le pays des ombres et la mort rôde. Monstres évanescents, croque-mitaines, spectres égarés errent dans les contrées des rêves, prêts à tailler en pièces les voyageurs imprudents et à s'abreuver au comptoir de leurs âmes. En 12 textes, Emmanuel Delporte établit une cartographie du pays de l'horreur, empruntant les chemins du fantastique, de la science-fiction et du polar pour torturer ses personnages et secouer le lecteur. 12 récits imaginaires mais ancrés dans la réalité de vies fragiles, 12 coups de minutieux-delà desquels il traque les démons tapis dans les sombres recoins des maisons humaines. La devise de Stephen King n'a jamais semblé si vraie: les monstres existent. Mais aux douze coups de minuit, ils étalent un reflet terrifiant sur les miroirs brisés: le nôtre. 

Douze coups, douze nouvelles:
A présent, penchons nous un peu plus en détails sur les différentes nouvelles de ce recueil. Comme vous l'aurez compris, il y en a douze, et la première s'intitule "La Cave". Assez courte, elle nous présente un narrateur vivant en captivité dans une cave. Qui est-il? Pourquoi est-il là? Quelques éléments de réponse sont à découvrir dans cette première lecture.
Ensuite, nous avons "La chance des uns", une nouvelle qui, personnellement, m'a fait penser à une version très glauque du film The Island: dans une communauté de gens isolés et traités comme des animaux, certains sont choisi au hasard pour quitter la communauté. Mais pour aller où?
La nouvelle suivante, intitulée "Les reflets brisés", m'a un peu fait penser à l'anthologie Maisons Hantées en raison du lieu où l'intrigue se passe: une maison abandonnée et délabrée, où deux adolescentes se rendent après un pari. 
Dans "Le portrait", un homme contemple le portrait d'une femme, et à travers ce portrait, nous apprenons un peu plus leur histoire.
"Baby sisters" nous entraîne à la rencontre de Naylis. En apparence, cette dernière est la jeune fille modèle par excellence: baby-sitter incroyable, élève modèle qui travaille pour aller en fac de médecine... En réalité, Naylis profite de ses heures de baby-sitting pour fumer, boire et coucher avec son petit ami, une petite frappe. Mais lorsqu'elle va garder Damien et Lilith, la soirée prend une toute autre tournure...
Nous voilà déjà à la sixième nouvelle, qui elle aussi aurait eu sa place dans Maisons Hantées! Après le décès de sa femme, un homme s'installe avec son fils dans une nouvelle maison. Voilà l'intrigue de départ de "De vieux souvenirs". 

Un exemple de calvaire. 
"Diplopie". C'est ce mot peu ordinaire (qui désigne un trouble oculaire qui fait voir les choses en double) qui sert de titre à la septième nouvelle. Franck Rice, ancien basketteur divorcé, s'apprête à passer quelques jours avec ses enfants. C'est alors que d'étranges visions lui apparaissent.
La nouvelle suivante se déroule sur la route. "Impasse" nous emmène suivre Yann Roig, qui croise sur son des calvaires, des signes religieux (le plus souvent des croix ou des représentations du Christ) qui parsèment les routes.
Ensuite, nous pouvons découvrir "Amnésie", une histoire un peu à la Hellblazer, dans laquelle un chasseur de démons va tenter de venir au secours d'une femme possédée par une étrange puissance.
"NRBC", titre étrange, nous entraîne dans un futur post-apocalyptique. Sous la forme d'un journal intime rédigé sur une tablette tactile, une enfant raconte son quotidien dans un univers menacé chaque jour.
Avant-dernière nouvelle du recueil, "Les larmes amères" est une nouvelle qui se déroule dans un milieu scientifique, un laboratoire du futur où d'étranges expériences sont menées sur des êtres humains. 
Pour conclure le recueil, nous avons "Un jeu dangereux". Dans cette dernière nouvelle, nous découvrons Lucie, une adolescente révoltée qui fuit son foyer pour retrouver son copain. Mais comme l'indique le titre de la nouvelle, elle n'est pas à l'abri du danger.

Ce que j'ai pensé du recueil:
En Avril, je vous avais présenté l'anthologie Maisons Hantées, qui comprenait de très nombreuses nouvelles sur le thème de la maison hantée. J'avais beaucoup aimé ce recueil, en raison de son thème mais aussi grâce à la qualité des écrits proposés. J'étais donc curieuse de découvrir un peu plus en détails le travail de l'un des auteurs ayant participé à ce recueil. C'est donc choses faites avec Aux douze coups de minuit, un recueil que j'ai vraiment apprécié.

Le recueil comprend douze nouvelles, et si ces douze nouvelles flirtent toutes de près ou de loin avec le monde de l'effroi et du glauque, on peut tout de même noter une certaine variété, que ce soit dans les thèmes abordés, les univers exploités, ou encore le format: certaines nouvelles sont assez courtes, et d'autres sont beaucoup plus longues. Sur cette même gamme de sentiment, Emmanuel Delporte a composé des histoires très différentes les unes des autres, et j'ai aimé cette impression de variété.


Maisons Hantées, anthologie où apparait Emmanuel Delporte.
Cependant, même si il y a une variété dans les intrigues, on peut remarquer certains thèmes récurrents: la famille, avec "De vieux souvenirs", "NRBC" ou "Baby sisters"; l'adolescence et l'enfance avec des narrateurs issus de ces âges-là; l'utilisation d'un futur inquiétant, ou post-apocalyptique, dans "NRBC" ou "Les larmes amères"... Certains motifs, comme celui de la maison hantée, sont même réutilisés et exploités de différentes façons. 

En ce qui concerne le style d'Emmanuel Delporte, je trouve qu'il apporte un soin particulier à ses descriptions, on voit vraiment l'environnement tel qu'il l'a imaginé: j'ai par exemple eu ce sentiment dans "La cave", où les descriptions m'horripilaient vraiment. J'aime aussi beaucoup sa façon d'utiliser plusieurs façon de raconter l'histoire, avec un enregistrement dans "Amnésie", ou la tablette dans "NRBC". C'est déjà quelque chose qu'on retrouvait dans "Classifié", sa nouvelle de Maisons Hantées, que que j'aime beaucoup.

Il y a douze nouvelles, et il y en a que j'ai particulièrement apprécié. "Baby Sisters" est une nouvelle que j'ai trouvée assez effrayante, avec une sacrée chute! J'ai aussi beaucoup aimé l'ambiance des "Larmes Amères", avec son côté scientifique, et aussi celle d'"Impasse". Mes deux nouvelles préférées sont incontestablement "Amnésie" et "Diplopie". J'ai adoré la première pour le personnage d'Ezequiel et pour le côté un peu Hellblazer, dont je suis super fan: je serai vraiment intéressée par de nouvelles aventures de ce personnage, pourquoi pas dans un recueil complet ou dans un roman! Et pour ce qui est de "Diplopie", j'ai trouvé le concept très original, et je ne suis pas contre une version plus longue!

En bref, Aux douze coups de minuit est un recueil que j'ai vraiment bien aimé, sans qu'il soit non plus un coup de coeur. Si vous êtes friands de ce genre d'atmosphère et d'histoires glauques, je vous le recommande! Par contre, attention si vous êtes un peu sensibles ou impressionnables!

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous a plu, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve d'ici quelques jours pour une nouvelle chronique, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup :)

AnGee.


11 commentaires:

  1. Je ne suis pas très nouvelles habituellement, mais ce recueil me tente bien !

    RépondreSupprimer
  2. Ca ne sera pas pour moi donc :p
    Merci pour cette chronique qui détaille parfaitement et avec soin le contenu du livre. Il a l'air sympa pour les amateurs du genre :)

    RépondreSupprimer
  3. Je savais bien lorsque j'ai vu le nom de l'auteur qu'il me disait quelque chose. Bon, tout comme j'ai noté Maisons hantées dans ma wishlist grâce à toi, j'en ferai probablement autant pour ce dernier qui me tente bien également :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si tu as une liseuse, mais Maisons Hantées est proposé en parte sur LA cette semaine :)

      Supprimer
    2. J'avais vu qu'il était en partenariat Livraddict mais comme je ne participe pratiquement plus au forum par manque de temps, je n'ai pas pu tenter ma chance T_T

      Supprimer
  4. Je ne connais pas mais tu m'intrigues beaucoup !

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi c'est une anthologie qui m'a permis de découvrir de nombreux auteurs ! S'il arrive à nous convaincre avec une nouvelle...c'est qu'ils ont déjà du talent ;) L'anthologie sur les maisons hantés me tentait plus que celle-ci mais bon...c'est plus tachas qui craquerai dessus et je m'empresserai de lui emprunter si c'est le cas ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aha, ta soeur aime les maisons hantées ^^

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...