mardi 16 septembre 2014

The Other Boleyn Girl, de Philippa Gregory (+ adaptation de Justin Chadwick).




Bonjour à tous et à toutes!

J’espère que vous passez une bonne semaine et que vous allez bien! Après quelques problèmes de connexion dans ma nouvelle résidence, je suis ravie de vous retrouver enfin pour un article un peu spécial, puisqu'il va combiner plusieurs de mes amours: celui de la littérature, évidemment, puisque nous allons parler d'un roman, mais aussi celui du cinéma avec un petit point sur son adaptation, celui de l'Histoire car c'est un roman historique, et enfin celui de l'Angleterre puisque c'est là que se déroule l'action. Mais quel est donc le livre qui combine tous ces sujets? Et bien il s'agit de The Other Boleyn Girl (traduit en français sous le titre de Deux soeurs pour un roi), roman de Philippa Gregory publié en 2001. J'ai eu l'occasion de le lire très récemment et je n'ai pas résisté à l'envie de vous en parler! Je vous souhaite une très bonne lecture de cet article, en espérant qu'il vous plaise :)


Philippa Gregory, c'est qui?
Commençons tout d'abord par nous pencher sur notre auteure du jour, à savoir Philippa Gregory!
Née en 1954 au Kenya, elle passe son enfance au Royaume-Uni et fait des études de journalisme à Cardiff. Elle commence à travailler dans cette filière, avant de reprendre des études à Edimbourg, dans le domaine de la littérature cette fois. C'est ainsi qu'elle se lança dans l'écriture: son premier roman, Wideacre, fut publié en 1987. Philippa Gregory écrit principalement de la fiction historique, et a consacré une partie de ses romans à la dynastie des Tudors avec The Other Boleyn Girl en 2001, ou The Virgin's Lover en 2004. Elle a également publié des livres pour enfants et participe fréquemment à des émissions de radio pour parler des Tudors.

Si vous souhaitez en savoir plus sur elle, je vous conseille d'aller visiter son site internet, dont le lien est posté ci-dessous!



The Other Boleyn Girl:
Résumé:


Nous voilà en pleine époque des Tudors. Henry VIII gouverne sur l'Angleterre avec son épouse Catherine d'Aragon. Mais la reine est incapable de lui donner un fils. Perturbé à l'idée de laisser le pays sans descendance, le roi commence à tourner son regard vers des jeunes filles qui pourraient combler ses attentes... C'est alors qu'il croise le chemin de Mary Boleyn, une jeune fille déjà mariée mais dont la beauté attire le roi. Dans l'ombre, les Boleyn enchaînent les manipulations pour faire tomber le roi dans les filets de la jeune fille, dont la soeur ainée, Anne, n'est jamais très loin....


Anne Boleyn
Pour la petite Histoire...
Avec The Other Boleyn Girl, Philippa Gregory nous livre un roman historique autour d'un roi assez mythique: Henry VIII! Ce roi, dont l'Histoire a été remise à la mode par la série en quatre saisons The Tudors, est réputé pour ses multiples mariages, dont certains ont très mal fini, et il est même parfois surnommé Barbe-Bleue, en parallèle avec le conte du même nom.
Mais l'auteure choisit ici de nous faire découvrir non pas le roi lui même, mais plutôt deux femmes qui l'ont côtoyé: Mary et Anne Boleyn. La seconde est probablement la plus connue, puisqu'elle épousa Henry, renversant au passage le pouvoir catholique en Angleterre (le pape refusait de reconnaitre le divorce entre Henry et sa précédente épouse, l'empêchant de se marier avec Anne). Elle donna naissance à l'une des souveraines les plus célèbres du royaume, Elizabeth. Malheureusement, son destin fut plutôt tragique puisqu'elle finit décapitée sur ordre du roi, accusée de tout un tas de choses, dont, notamment, d'inceste. 
Anne est plutôt mise au second plan dans The Other Boleyn Girl, pour laisser davantage de place à, justement, l'autre fille Boleyn, que l'on connait moins: Mary. Il est reconnu que Mary fut également maîtresse du roi, même si elle ne devint jamais son épouse ou sa reine, mais elle est restée dans l'ombre de sa soeur pendant des siècles. Avec une version romancée des faits et de sa vie, Philippa Gregory la remet en avant dans son roman...

Anne et Mary, une relation complexe:
Dès le titre (qu'il soit anglais ou français, d'ailleurs) le lecteur est introduit à l'un des éléments phares du livre: la relation entre les deux soeurs, et plus particulièrement la jalousie entre elle. 
Mary et Anne sont décrites comme étant physiquement très différentes l'une de l'autre, différences reprises dans le film. Anne est brune, Mary est blonde. Les différences se poursuivent dans leurs façons de comporter, l'une étant extravertie, l'autre plus réservée. La première est ambitieuse, la seconde est attachée à la campagne et à la nature. Néanmoins, malgré ces différences, elles semblent entretenir une relation très forte, relation que l'on retrouve également avec le frère, George, puisqu'ils forment une trio que tout le monde connait. 



Si une jalousie existe depuis toujours, comme dans de nombreuses fratries (on peut citer East of Eden, ou même la Bible en exemple), elle s'accentue avec les années, lorsque Mary se marie puis lorsqu'elle attire l'attention du roi. Anne ne veut pas être en reste, Anne ne veut pas être derrière. Anne ne veut pas être "l'autre soeur Boleyn". 
Une jalousie augmentée par les manipulations familiales. L'oncle et le père des deux soeurs complotent, calculent, manipulent dans le dessein de conduire le roi dans le lit des filles. Ce n'est pas l'argent, le titre ou la terre qui amène ici à la reconnaissance, c'est le sexe qui apporte les titres et une ascension dans la société. D'où le rôle capital des deux soeurs...
  
Ce que j'ai pensé du livre:
Grâce à mes études, j'ai pu étudier à plusieurs reprises la monarchie britannique, et c'est vraiment un aspect de l'Histoire qui me passionne. Et si il y a bien une dynastie qui me fascine plus que tout, c'est bien celle des Tudors. Avec des monarques comme Elizabeth, ou Henry VIII, l'Histoire de cette famille a de quoi être intéressante! Je n'hésite pas à lire et regarder tout ce qui touche aux Tudors, comme la série éponyme, et du coup The Other Boleyn Girl avait tout pour attirer mon attention! Qu'ai-je donc pensé de ce livre après l'avoir terminé? Et bien The Other Boleyn Girl fut pour moi une bonne lecture, même si ce n'est pas un coup de coeur.

Commençons par les points positifs, et ils sont nombreux! Le premier point que j'ai trouvé intéressant concerne la narration: en effet, Philippa Gregory choisit de faire non pas d'Anne, la soeur Boleyn que tout le monde connait, mais de Mary la narratrice. Il est vrai que l'Histoire a surtout retenu Anne, c'est elle qui est mise en avant par la plupart des livres et des adaptations, et j'ai donc été ravie d'avoir Mary comme narratrice: cela me donne envie de me pencher davantage sur elle, cette femme que je connais très peu, et sur son histoire.

La narration m'entraîne sur un deuxième aspect du livre: les personnages. C'est franchement un des éléments que je préfère ici, car l'auteure parvient à tous les rendre intéressants, sans exception! Chacun a sa personnalité, son caractère, ses bons et mauvais côtés, et j'ai beaucoup aimé le développement de certains d'entre eux. En ce qui concerne le duo principal, Anne et Mary, elles fascinent par la relation complexe qu'elles entretiennent et par leurs visions différentes des choses. J'ai également un petit coup de coeur pour William Stafford, en raison de son petit côté chevaleresque.

L'intrigue est aussi très bien menée, avec beaucoup de rebondissements: même si on connait l'issue finale de l'histoire, ce qui était mon cas, il reste quand même pas mal de retournements de situation. J'ai aussi été captivée par le côté "manipulation", tout est calculé au poil près, c'est incroyable! Mon seul petit bémol, et qui fait que le livre n'est pas totalement un coup de coeur, c'est qu'il est quand même pas mal long et contient des longueurs. Dans l'ensemble, rien de bien dramatique, mais il y a quelques passages un peu lassants.

Beaucoup de thématiques sont développées dans ce roman, ce qui le rend encore plus intéressant. Comme le montre le titre, nous avons évidemment comme fil rouge le thème de la jalousie entre les deux sœurs, une jalousie qui évolue à travers les pages et qui entre plusieurs fois en conflit avec l’affection qu’elles ressentent l’une pour l’autre. J’ai trouvé passionnant l’aspect « manipulation », tout est calculé, étudié… La question de la succession est aussi abordée, à travers Henry VIII et son besoin d’avoir un héritier mâle, mais aussi à travers les deux sœurs et leur descendance. L’homosexualité, à travers le personnage de George Boleyn, la religion, la vie à la cour et à la campagne, voilà encore différents thèmes que l’auteure aborde dans son livre.

En somme, The Other Boleyn Girl est une lecture que je ne regrette pas, et je pense que je relirai le livre de temps en temps dans les années à venir ! Il me donne vraiment envie de me pencher davantage sur Mary Boleyn, que l’Histoire a mis de côté par rapport à sa sœur, et aussi de me replonger dans la série The Tudors ! Si vous aimez cette période historique, n’hésitez pas à jeter un œil à ce livre, je pense m’intéresser à ce que Philippa Gregory a écrit d’autre J

The Other Boleyn Girl, le film:
Quelques informations sur le film:



A présent, je vous propose de passer à la seconde partie de l’article, celle consacrée à l’adaptation de The Other Boleyn Girl. Sortie en 2008, elle a été réalisée par Justin Chadwick, réalisateur connu entre autres pour avoir travaillé sur le biopic sur Mandela sorti l'an passé.  Le film nous propose un casting assez impressionnant, même si certains des acteurs qu’on retrouve dans The Other Boleyn Girl n’étaient pas aussi célèbres à l’époque qu’ils le sont maintenant. Pour le duo principal, nous retrouvons Natalie Portman (Black Swan, Star Wars) dans le rôle de Anne Boleyn ; Mary est quant à elle jouée par Scarlett Johansson. Eric Bana interprète Henry VIII, et on retrouve un jeune Benedict Cumberbatch dans la délicate position de l’époux de Mary. Enfin, William Stafford est lui joué par le non moins tout jeune Eddie Redmayne, un acteur que j’aime également beaucoup.
Le budget du film fut de 35 millions, et il rapporta plus de 75 millions en salles, ce qui en fit un joli succès.
Je vous laisse ici avec la bande-annonce du film !



Mon avis sur le film:
Depuis très longtemps, je m’intéresse à l’Histoire du Royaume-Uni, et j’aime beaucoup voir les films, séries ou lire les livres qui s’y rapportent. J’avais donc vu une première fois The Other Boleyn Girl (en français, Deux sœurs pour un roi) il y a pas mal d’années, et j’en avais gardé un assez bon souvenir. J’ai revu le film pour préparer cette chronique, mais je dois dire que mon avis est un peu plus mitigé que lorsque je l’avais vu la première fois.

Commençons par l’intrigue. Grosso modo, elle suit dans les grandes lignes celle du roman ainsi que l’Histoire. Néanmoins, on peut noter qu’il y a de nombreux passages du livre qui sont ici omis. Même si je peux comprendre que ce soit le cas, étant donné la longueur du matériau de base et la difficulté au cinéma « tout public » de sortir des films qui durent plus de 2h30, j’ai trouvé qu’il manquait des aspects essentiels du roman : par exemple, Philippa Gregory nous rappelle fréquemment le bonheur que Mary ressent lorsqu’elle est à la campagne, loin de la cour, et ici cet aspect est totalement balayé. On a l’impression que le film, au contraire du roman, se focalise davantage sur Anne que sur Mary. Dommage !

Ensuite, toujours concernant l’intrigue, je dois avouer que le film manque pas mal de repères. On a l’impression que l’histoire se passe sur quelques mois, ou un ou deux ans, alors qu’en réalité elle s’étend sur une plus longue durée : aucune date n’est donnée (contrairement au livre, encore une fois), les personnages ne vieillissent pas vraiment physiquement. Le résultat, c’est que ça casse un peu certains moments : par exemple, je n’ai pas vraiment ressenti la frustration des personnages qui attendent des années et des années pour se marier, ou pour arriver au trône. Alors que c’est l’un des moteurs de l’histoire !

Il y a aussi des éléments qui sont étrangement traités dans le film : le pauvre William Carey, mari de Mary, disparaît comme ça, pouf, on ne sait pas ce qui lui arrive, et c’est la même chose pour son enfant, qu’on n’évoque plus une fois sa naissance passée.

Enfin, mon dernier point négatif va au casting, et plus particulièrement à deux acteurs : Natalie Portman et Eric Bana. Je ne les trouve absolument pas convaincants dans la peau d’Anne Boleyn et d’Henry VIII. Eric Bana joue ici un Henry VIII que je trouve extrêmement lisse, avec une palette d’émotions très limitées. Et Natalie Portman, que pourtant j’aime beaucoup, ne parvient pas à me donner la sensation qu’elle est la femme sensuelle, manipulatrice, ambitieuse qu’est supposée être Anne Boleyn dans ce film. Elle a quelques scènes qui rendent le personnage un peu plus intense, mais à part ça… Je trouve Jonathan Rhys Meyer et Natalie Dormer mille fois plus efficaces et convaincants dans les mêmes rôles !

Même si je me montre assez négative ici, je dois quand même souligner quelques points agréables dans ce film. Tout d’abord, en ce qui concerne les décors et les costumes : j’ai trouvé qu’ils étaient réussis, en particulier les costumes, qui montrent bien les différences entre Anne et sa sœur, notamment au niveau des couleurs. La musique me plait aussi beaucoup, ainsi que certains choix de lumière: par exemple, la lumière dans les scènes où Mary apparaît est très souvent dorée, comme pour refléter son caractère. Un choix que j’ai aimé.

Le reste du casting est aussi plutôt réussi et convaincant : j’ai été contente de retrouver Benedict Cumberbatch et Eddie Redmayne, et j’ai trouvé Scarlett Johansson assez bonne. Ma préférence va à Kristin Scott Thomas, dont je connais pourtant très peu le travail, assez peu présente dans le film mais dont les expressions faciales sont terribles.

Pour conclure, je pense que The Other Boleyn Girl est un film sympathique, qui tient quand même la route et que j’ai été contente de regarder, mais certains aspects me semblent quand même trop bancals à mon goût.

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire ! On se retrouve très vite pour un nouvel article qui sera consacré à un manga (ouaaaais !). En attendant prenez soin de vous J

AnGee Ersatz.




14 commentaires:

  1. C'est une lecture que j'ai apprécié également, mais après avoir été sur Internet, j'ai vu que l'auteure a privilégié la romance et l'histoire des personnages à la vérité historique proprement dite, car il y a apparemment de nombreux points qui ne collent pas, d'après les historiens. Une lecture entrainante malgré tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce que j'ai vu aussi! C'est du romancé, évidemment, mais ça reste une bonne lecture! Je pense que c'est une bonne façon de s'intéresser à l'Histoire :)

      Supprimer
  2. J'ai ce roman dans ma pal et tu viens de m'apprendre quelque chose : l'auteur est une femme mdr

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai vu l'adaptation... Et forcément, je me suis renseignée pour savoir si elles avaient vraiment existé, ce qu'il s'était passé, etc. C'est vrai que le mari et l'enfant de Mary disparaissent bizarrement ;) Ah à l'inverse de toi, Natalie Portman m'a convaincue. J'ai aussi trouvé judicieux d'utiliser tout le background pour différencier les deux sœurs.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle chronique! C'est un livre que j'ai lu il y a des années et que j'avais beaucoup aimé. Il m'avait donné envie de m'intéresser un peu plus à cette période. Pour le film, je l'avais trouvé vraiment moins réussi que le film et je l'avais vu lors de sa sortie, du coup, je n'en garde pas trop de souvenirs!

    RépondreSupprimer
  5. Je me souviens bien d'avoir eu envie de voir ce film quand il est sorti, d'autant plus que j'aime beaucoup Natalie Portman. L'analyse que tu fais du film, en comparaison avec le livre est très intéressante et bien montée je trouve. Bref, encore un article très plaisant et très instructif :)

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que la dynastie des Tudors est fascinante, et on ressent bien ce sentiment à travers ta chronique très complète...
    Je n'ai pas lu le livre mais ai déjà vu le film, et comme tu le dis, la manière dont les personnages principaux sont appréhendés diffère de la série avec Rhys Meyer et Dormer qui semblent habités par leur rôle...
    Mais comme toi, je n'avais pas boudé mon plaisir... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Je suis d'accord pour les acteurs, ils sont comme possédés par leur rôle!

      Supprimer
  7. Très bon roman historique. J'ai beaucoup aimé Deux Soeurs pour un Roi qui décrit très bien l'époque pour le moins agitée du règne d'Henry VIII, un roi emblématique pour nos voisins anglais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, c'est un bon roman!

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...