vendredi 21 mars 2014

The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society, de Mary Ann Shaffer and Annie Barrows (Read In English).



Bonjour à tous et à toutes!

J'espère que vous allez bien et que vous avez tous passé une bonne semaine! Aujourd'hui, je vous retrouve pour une nouvelle chronique qui portera sur un livre dont vous avez déjà probablement entendu parler si vous avez l'habitude de visiter des blogs, puisqu'il a rencontré un sacré succès sur la toile: il s'agit de The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society, plus connu en français sous le titre de Cercle Littéraire des Amateurs d'Epluchures de Patates. Après des mois à lorgner dessus, j'ai enfin décidé de me plonger dedans! Je vous souhaite donc une très bonne lecture de cet article! :)


Cette chronique rentre dans le cadre du Challenge Read In English de mon amie Avalon.


Nos auteures du jour: qui sont-elles?
Commençons tout d'abord par présenter les auteures de notre roman du jour! Et oui, nous voilà non pas avec une, mais bien avec deux auteures pour le prix d'une.

L'idée du livre est née dans l'esprit de Mary Ann Shaffer, Américaine née en 1934 en Virginie. Passionnée de livres, elle travaillera toujours en lien avec eux, que ce soit en tant qu'auteure, éditrice ou libraire. Elle se lance donc dans l'écriture de The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society, mais elle tombe gravement malade. Se sentant incapable de finir le roman seule, elle demande à sa nièce, Annie Barrows, née en 1962 en Californie et connue pour sa série jeunesse Ivy and Bean, de l'aider à le terminer. Malheureusement, Mary Ann Shaffer est morte en 2008, quelques mois seulement avant la parution du livre...

The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society:
Résumé:
1946. Dans une Europe qui se reconstruit difficilement et douloureusement, Juliet est une jeune auteure en pleine recherche créative et personnelle. Elle a connu un joli succès pendant la guerre grâce à ses récits légers et drôles, mais elle a envie de changer de registre. C'est alors qu'elle rencontre, par courrier, Dawsey, qui vit sur l'île de Guernsey et qui a trouvé son adresse dans un de ses anciens livres. Il lui fait alors découvrir le Cercle Littéraire des Amateurs d'Epluchures de Patates, le club de lecture de Guernsey, qui se transformera en source d'inspiration et de formidables rencontres...

Un roman épistolaire:



Première chose à savoir sur le livre, et c'est ce qui frappe tout de suite avant même la lecture (que ce soit sur les couvertures étrangères ou françaises, timbres et enveloppes en témoignent), c'est que les auteures ont choisi d'en faire un roman épistolaire. Pour ceux qui ne connaissent pas, l'épistolaire correspond en fait à l'échange de lettres (Clélia et moi, par exemple, on a un échange épistolaire :D d'ailleurs, coucou Clélia, si tu passes ici!!!): contrairement à un roman "classique" dans sa construction, un roman épistolaire est donc constitué uniquement de lettres. Il faut alors ne pas oublier de lire les noms des auteurs et destinataires des lettres, s'habituer à passer d'une voix à l'autre, et apprendre à reconnaître chacun des personnages... C'est un choix intéressant, puisqu'en faisant disparaitre le narrateur, on apporte un supplément de réalisme à l'intrigue. C'est en parti ce qui a contribué à faire du roman les Liaisons Dangereuses le classique littéraire qu'il est aujourd'hui! Evidemment, quand on y est pas habitué, ça peut dérouter, voire dégouter!


Littérature en temps de guerre et dans une société toujours très codée:
L'autre aspect important du livre, c'est le contexte dans lequel l'intrigue se déroule. Nous sommes en 1946, la guerre vient juste de se terminer, et l'Europe est totalement traumatisée. Ce background est très important, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, le club littéraire de Guernsey a été crée en pleine guerre de façon un peu improvisée par les habitants de l'île: je ne vous dévoilerai pas comment ils s'y sont pris, mais l'anecdote est plutôt originale! Toujours en parlant de Guernsey, il y a aussi la question de savoir comment cette île a vécu la guerre, par rapport au reste du Royaume-Uni et à Londres, où Juliet vit. On découvre l'expérience de chacun des personnages, au niveau humain (Juliet a par exemple perdu son appartement) mais aussi littéraire: il y a par exemple Eli, jeune garçon séparé de sa famille pendant la guerre, ou Elizabeth, un personnage assez mystérieux dont on découvre la vie page après page.

Le livre aborde aussi la question de la place de la femme dans la société britannique de l'époque, à travers deux personnages, Juliet, notre héroïne, et Elizabeth, l'une des habitantes de Guernsey. En ce qui concerne Juliet, ce sont ses rôles d'auteure et de femme qui nous intéresse particulièrement: le mariage est un sujet très important dans le roman, et il en va de même pour le personnage d'Elizabeth qui a eu un enfant hors mariage. Juliet recevra par exemple des lettres d'une habitante de Guernsey qui se montrera choquée du comportement "hors norme" d'Elizabeth, comportement qui sera central dans le déroulement de l'intrigue.

Mon avis sur ce livre:
Depuis mon arrivée sur la blogosphère littéraire il y a deux ans, j'ai écumé internet et lu un nombre incalculable de chroniques, ce qui a eu pour effet de faire péter ma wishlist. Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, la wishlist est tout simplement la liste des livres que l'on aimerait lire un jour, qui nous font envie. Et parmi ceux de ma wishlist, il y avait, depuis longtemps, The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society qui, en dépit de son titre terriblement long (que ce soit en anglais ou en français), me faisait vraiment de l'oeil: mes amis lecteurs me le recommandaient, tout comme mes camarades blogueuses et blogueurs. Du coup, lorsque je l'ai enfin trouvé en bibliothèque (les listes d'attente étaient loooongues), je n'ai pas hésité! Bilan des courses? Et bien je dois dire que je suis plutôt satisfaite de cette lecture!

Tout d'abord, en ouvrant le livre, j'ai été assez surprise de tomber sur de l'épistolaire: ce n'est pas un choix narratif très répandu, et personnellement j'en ai assez peu lu. Je sais que ça peut en rebuter plus d'un, mais personnellement j'ai beaucoup aimé! J'ai trouvé que c'était une façon originale de raconter l'histoire de Juliet et des habitants de Guernsey, ça apporte un petit cachet "authentique" à l'ensemble. Cela m'a permis d'identifier plus facilement les personnages, j'avais presque une petite voix intérieure différente pour chacun d'eux... J'avais peur d'être lassée au bout d'un moment, cependant ce ne fut pas le cas: je me suis laissée porter d'une lettre à l'autre sans effort.

J'ai vraiment beaucoup apprécié l'intrigue dans son ensemble. Mine de rien, il se passe beaucoup de choses dans ce roman: entre la carrière de Juliet en tant qu'auteur, sa rencontre avec les membres du club littéraire, le background de la guerre, les histoires de chacun, il est difficile de s'ennuyer! Mais le charme absolu du livre réside dans les personnages, qui ont su me séduire. Juliet est très attachante grâce à son caractère et son parcours, Dawsey me plait beaucoup par sa simplicité, et les différents membres du club sont très touchants: on apprend à les connaitre grâce à leurs lettres, on sent qu'ils sont tous très liés par l'amour des livres. 

Et justement, j'ai adoré la mise en avant du côté relationnel de la littérature. Il y a un vrai partage qui s'installe entre ces personnes autour de la guerre et de la littérature, ils y trouvent tous un intérêt, ne serait-ce que pour un seul livre ou un autour. J'ai été particulièrement touchée par le témoignage de l'un des habitants de Guernsey, Clovis Fossey, qui raconte avoir cherché des livres de poésie pour pouvoir séduire sa future femme!

En bref, ce livre a été très distrayant, très agréable, un peu comme une bouffée d'air frais! Le seul élément qui fait que ça n'a pas été un vrai coup de coeur, c'est que j'ai trouvé la fin assez prévisible (je l'ai vu venir quasiment dès le début), ce qui est plutôt dommage...

Voilà messieurs dames, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cet article vous a plu, on se retrouve dès lundi pour un nouvelle chronique! En attendant, n'hésitez pas à me laisser vos avis ou autres suggestions en commentaire, je me fais un plaisir d'y répondre. A très vite, et prenez soin de vous!

AnGee Ersatz*


15 commentaires:

  1. C'est vrai que la fin est prévisible, mais je l'ai bien aimée quand même, et le livre et tellement bien que ça ne m'a pas dérangée :D Chouette article, comme toujours ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment juste un petit bémol dans cette lecture :) Merci à toi d'être passée!!!!

      Supprimer
  2. J'ai adoré cette lecture aussi ! Ca m'a donné envie de visiter cette île pour le coup =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh pareil :D c'est vrai que ça fait envie!!!

      Supprimer
  3. Ca fait un bon moment que j'entends parler de ce livre, j'ai décidément bien envie de m'y mettre :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille alors, j'espère qu'il te plaira :D

      Supprimer
  4. Salut! Chouette un livre que tu commentes et que j'ai lu! :) Pour ma part, j'aime beaucoup les romans épistolaires, sans doute parce que j'aime écrire et j'aime écrire et recevoir des lettres aussi. Celui-ci m'a beaucoup plus, mon bémol à moi est de l'avoir trouvé un peu ennuyant par moment, mais rien de rébarbatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh moi aussi j'écris des lettres, je pense que ça joue :D

      Supprimer
  5. J'ai adoré ce livre. Je n'en ai juste pas fais un coup de coeur, mais ça n'était vraiment pas loin

    RépondreSupprimer
  6. COUCOU ::3 :3 Et oui les échanges épistolaires c'est la vie <3
    Signé : ta correspondante très secrète
    C.

    RépondreSupprimer
  7. Oui clafoutis73 est mon nom de code...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis dit "mais qui c'est?". Puis le manger m'a mis sur la voie... :p

      Supprimer
  8. Voici un livre qui me tente terriblement. Je suis fan du genre épistolaire et vu que j'ai lu très récemment 84, Charing Cross Road, j'ai envie de me replonger dans le bain avec ce livre. Comme d'habitude, ton article est très complet, je suis contente d'en apprendre un peu plus sur le fond de l'histoire et sur les auteures. ^^ Il ne me reste plus qu'à le lire maintenant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tiens, je ne connais pas le livre dont tu parles! Je vais aller voir ça :) J'espère qu'il te plaira en tout cas, et je note 84, Charing Cross Road!

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...