dimanche 18 août 2013

Nord et Sud, Elizabeth Gaskell


Bonjour tout le monde !

C’est dimanche, et comme chaque dimanche…

Euh, en fait non.

Bon, je pense que vous l’aurez compris, ce n’est pas Angee qui vous parle, actuellement, chers lecteurs du Livroscope. Pas d’affolement cependant, je suis là en toute légalité : Angee m’a donnée carte blanche pour occuper un article de son blog.

Qui suis-je ? Mon prénom est Clélia, mais on m’appelle aussi Brody, sûrement à cause de ma chaîne Youtube, consacrée à la lecture, intitulée Brody Books. Accessoirement, je suis la correspondante et amie d’Angee, ce qui est une très grande fierté pour moi.

Bref, si je suis là, ce n’est pas pour vous dévoiler le plan diabolique visant à faire d’Angee et moi-même les représentantes du Grand Gnougnou sur terre, mais plutôt pour vous parler de lectures (eh oui, cachez votre déception).

Avec Angee, nous avons décidé de nous lancer dans la lecture d’un roman bien connu sur la blogosphère (et sur les autres sphères aussi d’ailleurs) : Nord et Sud, d’Elizabeth Gaskell.

Ne vous fiez pas à son air innocent, ce bouquin fait plus de 600 pages


Pour faire court, Elizabeth Gaskell est une romancière britannique du XIXe siècle, auteur notamment de Cranford et Wives and Daughters. Fille d’un pasteur, Elizabeth Gaskell est également orpheline de mère : ces éléments, d’apparence anecdotiques, sont en réalité importants à la lecture de Nord et Sud.

Nord et Sud, le roman qui nous intéresse ici, a été publié en 1855.  Je vous propose un petit résumé concocté par notre ami Wikipedia : "L’héroïne est Margaret Hale, fille d’un pasteur du Sud rural qui quitte l’Eglise d’Angleterre pour des raisons de conscience et emmène sa femme et sa fille dans la ville industrielle de Milton (dans le Nord) où on lui propose un travail de professeur privé. Belle, intelligente et cultivée, mais aussi fière et réservée, Margaret découvre avec horreur l'univers âpre et brutal de la révolution industrielle où patrons et ouvriers s'affrontent dans les premières grèves organisées."

Autant vous dire que ce livre m’a énormément surprise. A la lecture de son résumé, je m’attendais à un roman où la question industrielle, la grève, la lutte, seraient omniprésentes. J’imaginais que l’intrigue tournerait essentiellement autour de cela, un peu à l’image de Germinal, d’Emile Zola, qui est un de mes romans préférés.

Du coup, je dois bien l’avouer, j’ai été déçue. J’irais même jusque dire avoir légèrement souffert à la lecture de la première partie du roman. Il faut le savoir, Nord et Sud est un gros pavé, qui est assez long à lire. J’ai trouvé les 200 premières pages très lentes, avec peu d’événements, et le personnage de Margaret assez agaçante en raison de son caractère trop « gentil ». Il n’y a quasiment aucune ellipse, ce qui donne un rythme particulier au roman. Moi qui m’attendais à être plongée dans les grèves et autres mouvements ouvriers, j’étais un peu perplexe.

Heureusement, les choses commencent à bouger en deuxième partie de roman. Enfin, la grève promise par le résumé éclate. Mais là encore, j’ai été extrêmement surprise de voir que celle-ci n’occupe finalement que quelques chapitres. Je pense avoir fait une terrible erreur en lisant la quatrième de couverture de Nord et Sud, je m’attendais à des choses différentes et ai fatalement été déçue.

La deuxième moitié du roman m’a bien plus tenue en haleine que la première.  Le personnage de Margaret s’affirme peu à peu, ce qui est assez plaisant. Elle se révèle forte là où on l’aurait pensé faible en début de roman. Cette évolution du personnage est plutôt bien menée, je suis passée de l’agacement à l’admiration, en passant par la compassion.

La question sociale et de la lutte entre patrons et ouvriers est en arrière-plan. Bien que j’aurais adoré que Elizabeth Gaskell soit allée encore plus loin, j’ai beaucoup apprécié certains dialogues entre les personnages. Le point de vue des patrons et celui des ouvriers sont exposés, de même que les différentes opinions au sein même de ces « classes ». C’est en fin de roman que l’avis personnel de l’auteur sur la question est dévoilé, de manière concise et délicate.

Des USINES ! Ahah !


Comme son nom l'indique, je pense que vous aurez compris que Nord et Sud se veut également le roman illustrant le contraste entre le Sud et le Nord de l'Angleterre du XIXe siècle. Au nord ouvrier, parfois rustre et austère, s'oppose un sud plus paysan et oisif. On peut en débattre, mais je trouve personnellement que l'auteur a pris soin de ne pas faire pencher la balance en faveur de l'un ou de l'autre, montrant les beautés et cruautés de chacun. 

Nord et Sud est également une histoire d’amour, qui m’a fortement fait penser à un roman de Jane Austen. La relation entre les deux personnages n’est pas s’en rappeler celle de Darcy et Elizabeth Bennet (Orgueil et Préjugés), aussi bien en raison de leurs caractères, mais aussi du pouvoir fort des préjugés et des malentendus. Je pense que les adeptes de Jane Austen devraient apprécier Nord et Sud.

L’écriture d’Elizabeth Gaskell est une merveille, très fine, précise et limpide. Une certaine ironie rappelle une fois de plus l’écriture de Jane Austen. Certains dialogues sont franchement drôles, notamment par les répliques de quelques personnages. Une touche d’humour qui vient donner du piment à une histoire finalement assez sombre.

On sent que l’auteur a souhaité dresser un portrait psychologique très recherché de ses personnages, elle ne fait pas l’économie de détails, et les états d’âme sont décrits avec minutie. En conséquence, les personnages du roman sont très aboutis, à tel point que l’on peut s’attacher à certains d’entre eux, au risque d’être légèrement attristé de les quitter.

Voici à quoi ressemblait Elizabeth Gaskell avant son mariage. Passionnant, n'est-ce-pas ?


Difficile de parler de la fin du livre sans spoiler, et pourtant je dois en faire mention, puisque je l’ai trouvée particulièrement réussie, et étrangement rapide. Alors que les éléments mettent un temps fou à se mettre en place, les cent dernières pages ont un rythme bien plus soutenu, les événements s’enchaînent. J’ai refermé le livre assez confuse de cette soudaine et imprévue accélération.

Pour conclure, je pense que Nord et Sud est un grand roman, très finement écrit et touchant du doigt des thématiques sociales passionnantes. Néanmoins, je dois avouer que la romance et la lenteur de la première partie du roman ne m’ont pas spécialement emballée, même si je reconnais qu’elles font parties intégrantes du roman et se justifient pleinement. Je n’ai aucun regret d’avoir lu Nord et Sud, ce roman m’a amenée à réfléchir à certaines thématiques assez marxistes, finalement. Le petit côté légèrement féministe du roman est également intéressant, bien que, je pense, sûrement un peu exagéré par les commentaires ici et là (je ne suis pas convaincue que le roman soit un avant goût des suffragettes, comme cela est indiqué dans la préface de mon édition).

L'adaptation du livre par la BBC, qui, paraît-il, est plutôt réussie 


Voilà, j’espère ne pas vous avoir trop endormi. Pour vous réveiller, je vous conseille d’aller voir cette petite vidéo d’Angee, qui a pris les commandes de ma chaîne Youtube. Je ne sais pas encore ce qu’elle a pensé du livre, je découvrirai cela en même temps que vous !

Je vous souhaite à tous une très belle journée, et vous dis à très bientôt !
Et avant de partir, je vous rappelle quand même la recette d’une super nana : du sucre, des épices, des tas de bonnes choses et bien sûr l’agent chimique X, que nous avons tous dans nos placards. 

Les Supers Nanas


Clélia 

8 commentaires:

  1. Un article plaisant, Clélia.
    Un avis qu'il est sympathique de confronter à celui d'AnGee dans la vidéo, avis qui est quand même pas mal différent :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà qui va faire plaisir à Clélia :)

      Supprimer
  2. Très belle chronique, bien détaillée sans spoiler comme je les aime. Toutes les deux m'avaient donné envie de lire ce livre il est d'ailleurs intéressant de voir vos points communs et divergents sur ce roman. J'ai beaucoup aimé votre initiative de partage et merci de la partager avec nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup!! C'est un plaisir pour nous de travailler ensemble, et c'est vrai que ça nous fait aussi plaisir de le faire pour vous!

      Supprimer
  3. Un autre de mes livres doudous :) ! Un immense coup de cœur, je ne me lasse pas de le relire !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai beaucoup aimé ce livre, il m'a rappelé mes lectures Jane Austen ^^

    RépondreSupprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...