samedi 11 février 2017

Edgar Allan Poe's Murder Mystery Dinner Party #2: The Complete Poems of Emily Dickinson.



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j’espère que vous allez bien et que vous passez une bonne semaine! Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un nouvel article, à savoir la deuxième étape de mon Challenge personnel inspiré par la web-série Edgar Allan Poe’s Murder Mystery Dinner Party. Après m’être penchée sur la romancière anglaise Charlotte Brontë, c’est cette fois une poétesse américaine que je vais vous présenter: il s’agit de la célèbre Emily Dickinson, avec un recueil intégral de ses poèmes. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Edgar Allan Poe’s Murder Mystery Dinner Party, c’est quoi?
Histoire de commencer cette chronique dans les formes, je tiens à vous présenter en premier lieu le Challenge ainsi que la web-série dont il est inspiré. Edgar Allan Poe's Murder Mystery Dinner Party est une web-série en onze épisodes, publiés sur Youtube entre août et octobre 2016. Il s'agit d'une création du collectif Shipwrecked, fondé par Sean et Sinead Persaud, frère et soeur, qui ont déjà travaillé sur des projets comme The Tell-Tale Vlog, Kissing in the Rain ou encore I Ship It, dont j'ai parlé il y a quelques mois. Cette web-série raconte la désastreuse soirée organisée par Edgar Allan Poe pour ses copains auteurs (H.G Wells, Hemingway, ou encore Mary Shelley) qui se transforme en huis-clos meurtrier. J'ai tellement aimé cette série que j'ai décidé d'en faire un Challenge: chaque mois pendant un an, je vous présenterai un auteur présent dans la série ainsi qu'un de ses livres. Cette fois, c’est Emily Dickinson qui nous intéresse, jouée par Sarah Grace Hart. Je vous invite aussi à jeter un oeil au premier épisode d’Edgar Allan Poe's Murder Mystery Dinner Party!



Emily Dickinson, petite présentation:
Parmi les nombreux personnages de la web-série, nous retrouvons Emily Dickinson, une auteure relativement peu connue en France. Née en décembre 1830, Emily Dickinson passa toute sa vie (ou presque) au Massachusetts, où sa famille jouissait d’une position sociale assez importante car elle descendait de pionniers européens. Après avoir reçu une bonne éducation, Emily, qui possède de solides connaissances littéraires, commence à écrire des poèmes. Elle est particulièrement prolifique au cours du début des années 1860. Mais la mort de plusieurs proches suite à des maladies comme la tuberculose et le typhus affaiblit considérablement la jeune femme, elle aussi d’une santé fragile. Elle acquiert une réputation d’originale, ne portant que du blanc et vivant majoritairement recluse. Elle meurt en 1886, probablement des suites d’une insuffisance rénale, et elle est aujourd’hui considérée comme une poétesse américaine majeure du 19ème siècle, étudiée par les écoliers américains.

The Complete Poems of Emily Dickinson:
Résumé:



Au cours de ses années d’écriture, Emily Dickison a été extrêmement prolifique, écrivant près de 1800 poèmes, dont seule une petite portion fut publiée de son vivant. Il est désormais possible de découvrir l’intégralité de son oeuvre dans des éditions rassemblant tout son travail, un travail riche et passionnant. A travers ses poèmes, on découvre une célébration de la nature, de la nostalgie et du poétique en général, mais aussi et surtout le travail fascinant d’une femme dont l’histoire est aussi passionnante que son oeuvre.

Quelques poèmes que j’ai aimés:
Sur le blog, il est assez rare que je parle de poésie, tout d’abord parce que j’en lis assez peu mais aussi parce que j’ai toujours du mal à écrire des chroniques dessus. Je suis plus à l’aise pour parler de romans. Mais un truc que j’aime bien faire, c’est vous présenter quelques poèmes que j’ai aimés. En voici donc quelques-uns qui ont marqué ma lecture!

Glory is that bright tragic thing
That for an instant
Means Dominion -
Warms some poor name
That never felt the Sun,
Gently replacing
In oblivion -




Will there really be a morning?

Is there such a thing as day?

Could I see it from the mountains

If I were as tall as they?



Has it feet like water-lilies?
       
Has it feathers like a bird?

Is it brought from famous countries

Of which I have never heard?

 

Oh, some scholar! Oh, some sailor!

Oh, some wise man from the skies!
       
Please to tell a little pilgrim

Where the place called morning lies!




Quels thèmes récurrents:
Si je connaissais déjà Emily Dickinson de nom, je n’avais en revanche jamais eu l’occasion de me pencher sur son travail. Découvrir ce recueil a donc été pour moi le moment de la découvrir, et j’ai donc noté quelques éléments qui peuvent éventuellement vous intéresser concernant sa façon d’écrire.
Tout d’abord, j’ai été assez frappée par le fait que les poèmes sont quasiment tous relativement courts. Emily Dickinson privilégie en effet une forme courte, très axée sur le ressenti ou d’elle-même ou du personnage qu’elle crée pour son poème, et on a presque toujours le sentiment qu’elle s’adresse directement à nous à travers son texte.
Même si elle varie souvent les sujets ou la façon d’en parler, certains thèmes restent particulièrement importants dans son oeuvre. La nature en fait sans aucun doute partie: de nombreux poèmes célèbrent la nature sous toutes ses formes, s’attardant sur les saisons, les fleurs et les émotions qui les accompagnent. Et il est vrai que les émotions sont aussi au coeur de l’écriture d’Emily Dickinson, car elle parle beaucoup du ressenti, de la nostalgie, de l’amour, des impressions… C’est une poésie très sensitive et sensorielle.
J’ai aussi remarqué que de nombreux textes parlaient de religion et de foi, et j’ai donc fait quelques recherches pour savoir si Emily Dickinson était affiliée à une religion ou un mouvement religieux particulier, comme c’était fréquemment le cas dans l’Amérique d’avant la guerre de Sécession, mais je n’ai rien trouvé de probant à ce sujet.
Bien évidemment, il s’agit d’une très mince analyse de son oeuvre, donc si jamais vous en connaissez davantage sur Emily Dickinson et son travail, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire!

Ce que j’en ai pensé:
Avant de vous donner mon avis détaillé sur ce recueil de poèmes, je voulais vous raconter une petite anecdote un peu marrante. Comme beaucoup de gens, je découvre en général de nouvelles lectures ou de nouveaux auteurs grâce au bouche-à-oreille, aux blogs ou en discutant avec mon libraire. Mais dans le cas d’Emily Dickinson, j’ai entendu son nom pour la première fois dans un épisode de Buffy contre les vampires (si, si, je vous jure), lorsque Buffy essaie de séduire un fan de la poétesse. Par la suite, j’ai régulièrement eu envie de me plonger dans son travail mais je n’avais pas encore eu l’occasion de le faire. Maintenant que j’ai lu les oeuvres complètes d’Emily Dickinson, je peux le dire: c’est une poétesse que j’aime énormément.

Dès les premières pages du recueil, j’ai accroché à la façon d’écrire d’Emily Dickinson. J’ai toujours eu tendance à préférer les poèmes plutôt courts aux longs pavés, mais c’est bien sûr une question de goût personnel. L’avantage de ces poèmes courts, c’est que même s’ils sont très nombreux (près de 1800 poèmes, c’est énorme), ils se lisent rapidement et du coup on a vraiment le sentiment d’avancer vite dans la lecture. Mais bien sûr, vous pouvez aussi prendre plus de temps et parsemer les poèmes entre des lectures plus intenses!

En plus du format, j’aime aussi énormément sa façon d’écrire. On sent que c’est très personnel, et elle parvient merveilleusement bien à véhiculer ses impressions et ses sentiments. Je me suis sentie touchée personnellement plus d’une fois au cours de ma lecture, ce qui m’arrive rarement à ce point là.

Les thèmes abordés peuvent paraître simplets: elle parle de la nature, de son environnement, de ce qu’elle connaît et de ce qu’elle vit. Mais c’est formidablement bien exécuté et maîtrisé, elle pourrait parler de sa liste de courses qu’elle ferait à la perfection.

Au delà d’une découverte littéraire, ce recueil est aussi a surtout été pour moi l’occasion de découvrir une fascinante figure littéraire. J’ai désormais envie de me pencher avec davantage de sérieux sur son oeuvre mais aussi sur sa vie, qui me paraît être réellement intéressante. J’ai vu qu’un biopic lui avait été récemment consacré, donc je vais essayer de le trouver prochainement.

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui! J’espère que cette chronique vous plaît, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.



2 commentaires:

  1. Je connais Emily Dickinson de nom seulement, mais il faudra que je me mette à ses écrits rapidement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes la poésie, n'hésites pas :)

      Supprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...