dimanche 1 mai 2016

The Martian, Andy Weir (LEAF).



Bonjour à tous et à toutes !

Je suis AnGee du Livroscope, j’espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique ! Cette année, le 1erMai tombe un dimanche, mais pour nous consoler, quoi de mieux qu’un nouvel article ? Pour inaugurer ce mois de Mai, j’ai eu envie de vous parler d’un livre que j’ai lu récemment et que je voulais partager avec vous. Ce livre, c’est The Martian d’Andy Weir qui a été adapté il y a quelques mois en film. Cette lecture compte pour le Challenge LEAF de Psylook ! En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture !

(Petits remerciements aussi à toutes les personnes qui sont venues visiter et commenter les articles du blog au mois d’Avril, votre soutien me touche toujours autant !).

Le Challenge LEAF :
Pour commencer cette chronique, j’avais envie de vous parler un peu du Challenge LEAF qui pourrait intéresser certains d’entre vous. Ce Challenge a été lancé il y a déjà un petit moment par Psylook du Manège de Psylook. Illimité dans le temps, ce Challenge est simple : il suffit de chroniquer des livres qui ont été adaptés en films ! Et quand on voit le nombre d’adaptations qui sortent chaque année, il y a de quoi se faire plaisir. Si vous avez envie d’en savoir plus sur ce Challenge ou de découvrir les livres que j’ai déjà chroniqués, je vous laisse suivre les liens ci-dessous !




Ce livre compte pour le Challenge LEAF : 19/50. 



Andy Weir, qui est-ce ?



Après cette petite présentation, je vous propose de nous pencher à présent sur notre auteur du jour : Andy Weir. Andy Weir est né en 1972, en Californie. Dès son plus jeune âge, il a été entouré par la science (son père est physicien) et il a développé très tôt une passion pour la science-fiction et ses auteurs incontournables comme Asimov. Il a travaillé comme programmateur informatique dans le monde du jeu vidéo, une expérience dont il se sert un peu dans son livre avec des descriptions de programmation. Son premier et unique roman, pour le moment, est The Martian, paru en 2011 en version originale, et en 2014 en France. 

The Martian :
Résumé :
La mission Ares III lancée par la NASA devait être on ne peut plus simple : l’équipage ne devait rester que quelques semaines sur Mars et repartir. Mais une tempête de sable vient tout chambouler : l’équipage repart en catastrophe et laisse, à contrecoeur, le corps de Mark Watney, mort pendant la tempête.
Sauf qu’en fait, Mark n’est pas mort. Mark est bel et bien vivant, simplement blessé, contrairement à ce qu’a cru le reste de l’équipage. Et Mark a un gros, gros problème : il est seul sur Mars, avec des provisions limitées et des chances de survie on ne peut plus faibles… La NASA se rendra-t’elle compte que Mark est en vie ? S’en sortira-t’il dans ce milieu hostile ? Parviendra-t’il à survivre, seul sur Mars ? 

Une mission spatiale qui tourne mal:
S’il y a bien quelque chose qui a toujours fasciné les hommes et les femmes, c’est l’espace, comme en témoigne l’intérêt pour l’astronomie et l’astrologie, qui remonte à loin. Et avec l’arrivée des progrès technologiques, le rêve d’aller dans l’espace est passé de rêve à réalité.
La fiction s’est souvent emparée de la conquête spatiale et des voyages spatiaux pour proposer des histoires à base de fusées, de découvertes et de catastrophes spatiales. On peut citer par exemple les films 2001 : A Space Odyssey, Armageddon, ou plus récemment Interstellar.
The Martian reprend cette thématique de la catastrophe spatiale : une mission qu’on pourrait qualifier « de routine » prend une tournure dramatique lorsque l’équipage doit s’enfuir et laisse derrière elle un cadavre pas vraiment mort. Nous suivons donc les tentatives de Mark Watney pour survivre dans un milieu qui n’a pas grand-chose à voir avec la Terre. La grande question : que ferions-nous à sa place ?

L’adaptation cinématographique :
Si vous aimez suivre l’actualité cinématographique, vous savez probablement déjà que The Martian (ou Seul sur Mars) a été récemment adapté au cinéma. Je n’ai pas encore vu le film (je tenais à lire le livre en premier), mais voici quand même quelques informations à son sujet.
Le film a été réalisé par un spécialiste des films qui se passent dans l’espace : Ridley Scott, qui a réalisé le culte Alien, mais aussi d’autres films célèbres comme Thelma et Louise et Blade Runner. The Martian tourne principalement autour du personnage de Mark, joué par le célèbre Matt Damon, et on retrouve pour le reste du casting des acteurs très connus comme Jessica Chastain, Sean Bean, ou encore Sebastian Stan. 
Le film fut un beau succès commercial, rapportant plus de 630 millions de dollars pour un budget de 108 millions. En France, plus de 2,5 millions de personnes sont allées voir ce film. 
Le succès fut aussi dans une certaine mesure critique, puisque le film a été dans l’ensemble bien accueilli par la presse, et il a été également nominé dans plusieurs cérémonies comme les Oscars ou encore les BAFTA. Matt Damon a d’ailleurs remporté un prix pour son interprétation de Mark Watney aux Golden Globes. 
Si vous avez envie de voir à quoi ressemble le film, je vous laisse découvrir la bande-annonce !



Ce que j’ai pensé du livre :
A la sortie du film Seul sur Mars, j’étais très tentée d’aller le voir. Déjà parce que j’aime bien Matt Damon, et ensuite parce que Ridley Scott est un réalisateur dont j’apprécie en général le travail (même si je n’ai franchement pas compris Prometheus). Et puis, lorsque j’ai appris qu’il s’agissait d’une adaptation, j’ai décidé de d’abord lire le roman en premier, parce que je préfère lire avant de voir (même si ça m’arrive parfois de faire l’inverse). Au final, que dire de The Martian ? Etait-ce une bonne lecture ? Et bien oui, j’ai beaucoup aimé ce roman, qui me donne du coup très envie de voir le film.

Voilà un petit moment que je n’avais pas lu de science-fiction : depuis quelques mois, j’ai un peu du mal à lire certains genres (SF et Fantasy, principalement), car je n’arrive plus à rentrer dedans. J’avais peur d’avoir ce même problème avec The Martian, mais au final ça n’a pas du tout été le cas. Dès les premières pages du roman, j’ai été captivée par l’histoire que nous propose Andy Weir, et je l’ai dévorée en deux jours seulement.



Commençons par l’intrigue. Elle tourne autour d’une idée unique : comment survivre seul sur Mars ? Mais à partir de cette idée, Andy Weir nous livre une histoire avec beaucoup de rebondissements, beaucoup d’action, et dans laquelle on ne s’ennuie pas. C’est une histoire qui présente de nombreux aspects : c’est de la SF mais que j’ai trouvée assez réaliste (c’est probablement parce que je suis une nouille en science et que du coup je ne peux pas dire « ah, mais ça c’est scientifiquement IMPOSSIBLE), mais c’est aussi une histoire de survie, une histoire humaine, et une histoire où les choix de chaque personnage ont des répercussions sur le reste. Quelques passages étaient un peu longuets, cependant ils participent au côté « réaliste » de la vie de Mark sur Mars : il ne peut pas faire des trucs de fou tous les jours. 

Pour ce qui est des personnages, je me suis beaucoup attachée à Mark, que je trouve vraiment drôle et touchant. C’est un personnage qui m’est sympathique et que j’ai aimé suivre. J’aime son sens de l’humour et sa façon de parler, et j’ai particulièrement aimé la partie « journal » du livre (que je préfère au reste du récit). J’imagine tout à fait Matt Damon dans ce rôle ! Pour ce qui est des autres personnages, je dois avouer qu’ils ne m’ont pas autant marquée, si ce n’est Lewis. 

Le style d’Andy Weir est assez plaisant, et le livre se lit facilement. Je trouve la partie « journal » plus réussie, même si certains reprochent à ces passages sa grossièreté : on croirait presque lire vraiment le journal de quelqu’un qui se retrouve pour de vrai dans cette situation. Un bon point ! En revanche, j’ai trouvé que le reste du récit, qui se passe principalement sur terre, manquait du dynamisme du journal et était parfois un peu mou. Mais comme le livre est principalement raconté par Mark, on fait vite abstraction du reste.

Mon seul petit bémol, c’est que j’ai trouvé le vocabulaire scientifique et spatial très obscur. Je ne connais pas grand-chose dans les domaines de la science et de l’espace, donc certains passages me paraissaient franchement très flous. Quelques notes de bas de page auraient été les bienvenues (ayant lu la version originale, je ne sais pas s’il y en a dans la version française).  

En bref, je recommande The Martian aux amateurs de SF et d’histoires catastrophes. Si vous avez vu le film et que le livre vous tente, n’hésitez pas non plus à y jeter un œil ! En ce qui me concerne, j’ai maintenant hâte de pouvoir découvrir le film…

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cette chronique vous plait, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire ! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant prenez soin de vous et lisez beaucoup !

AnGee.

4 commentaires:

  1. J'ai bien envie de lire le roman avant de me plonger dans le film !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré le film et le roman me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...