jeudi 22 juin 2017

LEAF + Piece of Cake: Northern Lights de Philip Pullman.



Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! Nous nous retrouvons aujourd'hui pour un article double emploi, qui remplira deux de mes Challenges en cours: le Challenge Piece of Cake sur la littérature jeunesse et le LEAF sur les adaptations de livres en films. C'est en effet au roman Northern Lights, premier tome de la trilogie His Dark Materials et traduit en français sous le titre des Royaumes du Nord, que j'ai décidé de m'intéresser aujourd'hui. En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Les Challenges Piece of Cake et LEAF:
Démarrons cette chronique avec une rapide présentation des deux Challenges du jour: Piece of Cake et LEAF! Le Challenge Piece of Cake est né sur le forum Whoopsy Daisy, forum célébrant la culture anglo-saxonne, dans le but de faire découvrir la littérature jeunesse. Lisant assez peu de romans jeunesse, j'ai décidé de tenter l'aventure pour sortir un peu de mes sentiers battus. Le Challenge LEAF vient quant à lui du blog de Psylook (Le manège de Psylook) avec cette fois pour objectif de parler des livres adaptés au cinéma. Vous pouvez retrouver mes précédentes chroniques pour ces Challenges ainsi que les liens vers Whoopsy Daisy et le blog de Psylook juste en dessous!

Whoopsy Daisy.


Philip Pullman, le papa de His Dark Materials:
His Dark Materials est une trilogie écrite par Philip Pullman, dont nous allons parler à présent. Né en 1946 à Norwich en Angleterre, il a eu l'occasion de beaucoup voyager pendant son enfance en raison du travail de son papa qui travaillait dans la Royal Air Force. Il a par exemple passé quelques temps en Australie. Après des études de littérature à Oxford, il exerce le métier de prof pendant plusieurs années avant de se consacrer à l'écriture. Il est principalement connu pour ses romans orientés littérature jeunesse, dont His Dark Materials et Sally Lockhart sont sans aucun doute les plus célèbres. En plus de prix consacrant son travail, il a également été fait Commandeur de l'ordre britannique. Je vous encourage à faire un petit tour sur son passionnant site internet!


His Dark Materials, book #1: Northern Lights.
Résumé:
Lyra vit à Jordan, Oxford, vivant à la fois comme une sauvage avec ses copains et parmi les cerveaux de son monde avec son daemon Pantalaimon. Elle est fascinée par son oncle, Lord Asriel, formidable explorateur.Mais la vie de la jeune fille est chamboulée lorsqu'elle est emmenée par Mme Coulter, une séduisante femme qui lui promet monts et merveilles. Mme Coulter est-elle aussi formidable qu'elle le prétend? Quel rapport y a t'il entre elle et les enfants qui ne cessent de disparaître un peu partout autour de Lyra?

 Paradise Lost & His Dark Materials:
Pour sa version française, His Dark Materials a été traduit sous le titre "A la croisée des mondes", un titre plus générique qui met en avant le côté "voyage" de la trilogie: en effet, Lyra va être amenée à voyager entre plusieurs mondes, ce dont on reparlera pour The Subtle Knife
S'il reflète bien une partie importante de l'intrigue, ce titre français ne rend pas aussi bien que le titre original le lien fait avec Paradise Lost, célèbre poème de John Milton. 
Publié en 1667, ce très long poème s'attarde, comme son titre l'indique, sur la religion et plus particulièrement l'histoire de la tentation, Adam, Eve, le diable et compagnie. 
Le titre His Dark Materials est tiré de la citation suivante:
Into this wild abyss,
The womb of nature and perhaps her grave,
Of neither sea, nor shore, nor air, nor fire,
But all these in their pregnant causes mixed
Confusedly, and which thus must ever fight, 
Unless the almighty maker them ordain
His dark materials to create more worlds,
Into this wild abyss the wary fiend
Stood on the brink of hell and look a while,
Pondering his voyage...

Le poème fait également référence à un "compas doré", qui a inspiré Philip Pullman pour l'alethiomètre de Lyra. L'alethiomètre est sans aucun doute l'un des objets les plus iconiques de His Dark Materials: il s'agit d'une petite boussole possédant plusieurs aiguilles à placer sur une multitude de symboles. Alethio vient du grec et signifie "vérité". Ce compas permet à Lyra de poser des questions et d'obtenir toujours des réponses justes. Un objet utile mais recherché..

Quelques mots sur l'adaptation cinématographique:
En 2007 est sortie une adaptation sur grand écran de Northern Lights, sous le titre de The Golden Compass, en référence à l'aléthiomètre que possède Lyra. Le projet d'adapter l'oeuvre de Philip Pullman remonte en réalité à 2002, mais entre des imprévus dans la préparation du film et l'opposition assez forte de plusieurs lobbys catholiques, il s'avère plus compliqué que prévu à mettre en place. Après moult péripéties, c'est avec un joli casting que le tournage commence. On retrouve en effet des grosses pointures du cinéma, comme Nicole Kidman dans le rôle de Mme Coulter, Ian McKellen et Ian McShane, des nouvelles stars comme Daniel Craig tout juste sorti de Casino Royale, et des pousses prometteuses (Freddie Highmore, mon crush quand j'étais petite, aujourd'hui dans Bates Motel, ou Dakota Blue Richards dans le rôle de Lyra.
Globalement, le film s'en est plutôt bien tiré au niveau de ses recettes, rapportant 372 millions de dollars pour un budget de 180 millions. Pourtant, aucune suite n'a vu le jour et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, le film a eu un succès très, très modéré sur le sol américain: la majeure partie des recettes provient du reste du monde, notamment de l'Europe, où le film a rencontré son public. Ensuite, The Golden Compass a été vivement critiqué, à la fois par les fans de l'oeuvre originale qui trouvaient que certains aspects du roman avaient été trop édulcorés mais aussi par des groupes catholiques en raison de la critique faite de la religion tant dans le film que dans l'oeuvre de Philip Pullman. 
En ce qui me concerne, j'ai vu le film plusieurs fois depuis sa sortie. J'apprécie particulièrement les effets spéciaux magnifiques et les très beaux décors qui subliment l'univers de Pullman (les effets spéciaux ont d'ailleurs été récompensés dans plusieurs cérémonies comme les BAFTA). Le casting est dans l'ensemble très bon même si j'ai eu un peu de mal avec la performance de Dakota Blue Richards, avec une Lyra un peu trop unidimensionnelle. Je suis déçue qu'il n'y ait pas eu de suite, car ça aurait été formidable de voir The Subtle Knife et The Amber Spyglass sur grand écran!



Ce que j'ai pensé de ce livre:
Quand je pense à mes "débuts" de lectrice, je me sens vraiment chanceuse. En effet, j'ai coup sur coup découvert des univers qui ont forgé mon caractère, mes goûts et qui ont contribué à faire de moi la passionnée de lecture que je suis aujourd'hui. Parmi ces univers, il y a bien sûr Harry Potteret A Series of Unfortunate Events, mais aussi ceux crées par Philip Pullman, comme Sally Lockhart et His Dark Materials. En tombant sur une jolie édition de cette dernière, je n'ai pas résisté à l'envie de me replonger dans la célèbre trilogie. Avec pour commencer Northern Lights.

Le gros, gros point fort de ce roman est sans aucun doute l'univers qu'on y découvre. Philip Pullman est parvenu à créer un monde construit intelligemment, avec un juste milieu entre le familier et l'extraordinaire. Le monde de Lyra ressemble au nôtre, sans toutefois l'être. Cela crée une proximité intéressante avec le lecteur tout en lui permettant d'imaginer et de rêver dans ce monde à part. 


Parmi les idées que j'apprécie particulièrement, il y a les fameux daemons, qui mériteraient un article à eux tous seuls: extension de l'âme, de la personne, ils possèdent une forme animale qui évolue pendant l'enfance avant de se figer. C'est une idée intéressante et bien maîtrisée, comme celle du fameux alethiomètre, qui a tout autant la classe que le retourneur de temps d'Hermione dans Harry Potter!

L'intrigue est tout bonnement passionnante. Tout en posant les bases de son monde, Philip Pullman parvient à instaurer une histoire prenante, pleine de rebondissements et de retournements de situation. C'est palpitant, fascinant, on ne s'ennuie pas, et le suspens atteint son paroxysme à la fin qui ne donne qu'une envie: se jeter sur le tome 2. Une intrigue réussie.

Dans un livre jeunesse, les personnages sont très importants. Ici on a un contraste fort entre les adultes et les enfants. Lyra est une héroïne avec un fort caractère, parfois un peu irritante, mais dont la soif de comprendre et de connaissance motive l'intrigue. Mme Coulter est une figure très intéressante, fascinante et effrayante à la fois. Je déplore juste l'absence de Lord Asriel, dont on entend parler et qu'on voit si peu! 

On finit par le style de Philip Pullman. A savoir que la version originale peut dérouter un peu au niveau des dialogues, car entre les enfants qui ont un vocabulaire et une grammaire un peu approximatifs et certains termes, ce n'est pas toujours évident. Mais le style est soigné, c'est bien écrit, il y a une empreinte "Pullman" qui donne son cachet à l'intrigue. 

En bref, j'ai adoré relire Northern Lights et j'ai déjà hâte de vous présenter très vite The Subtle Knife (probablement d'ici quelques jours).  

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaire! J'ai pris beaucoup de plaisir à vous parler du premier tome de His Dark Materials et je suis déjà impatiente de vous parler de la suite prochainement. On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...